« Nous ne pouvons sérieusement pas souhaiter l’échec du nouveau chef de l’État »

Par amour de notre pays, nous ne pouvons sérieusement pas souhaiter l’échec du nouveau chef de l’État, bien au contraire, ni désespérer définitivement de l’engagement politique – à commencer par celui des chrétiens. Mais la vigilance s’impose. Brebis derrière Celui que la liturgie nous présente ce dimanche comme « Chemin, Vérité et Vie », nous ne sommes pas pour autant des moutons de Panurge. L’élu n’est pas l’Élu.

Editorial d’Antoine-Marie Izoard dans Famille Chrétienne :