Le séminaire français de Rome distingué pour avoir caché des juifs

 

Radio Vatican se fait l’écho de la décision de la fondation Raoul Wallenberg de décerner au Séminaire pontifical français de Rome le titre de « Maison de Vie », pour avoir caché une cinquantaine de juifs durant l’année 1943.

Radio Vatican reprend les mentions du journal de la communauté :

Le 26 octobre 1943, le journal de la communauté indiquait ainsi que, malgré une rentrée «plus réduite que jamais» (plusieurs séminaristes ayant été mobilisés), le séminaire avait dû refuser «une douzaine de demandes d’Italiens». Ce manque de place est expliqué dans une note écrite quelques mois plus tard et retrouvée en 2003: «Il est maintenant permis d’écrire que le séminaire a caché durant ces huit mois, dans l’année 1943, une centaine de “hors-la-loi”. Depuis octobre, nous en avons toujours eu de trente à quarante. C’est un capitaine belge qui fut adressé de Suisse… puis des officiers et des soldats italiens, refusant de combattre au côté des Allemands, de nombreux Juifs (une cinquantaine en tout).» Un capitaine américain, un lieutenant d’aviation français, deux polonais et un déserteur alsacien notamment auraient aussi été hébergés entre 1943 et 1944.

Mgr Hérouard, ancien recteur du Séminaire, désormais évêque auxiliaire de Lille, revient sur cette période au micro de Radio Vatican.

Photo : Eglise Catholique