Comme les deux d’Emmaüs

« Un dialogue à trois doit voir participer chacun de nous à un face à face avec Jésus et l’adultère — pécheresse, mais victime par excellence des cœurs de pierre — pour nous laisser bouleverser par la tendresse de Dieu qui, comme ce fut le cas pour les deux disciples d’Emmaüs, nous ‘réchauffe le cœur’ et nous ouvre les yeux. Une forte invitation à ne pas se laisser enfermer dans la rigidité, qui nous conduit même à ‘nous boucher les oreilles et à grincer des dents’ pour ne pas laisser passer l’Esprit Saint, a été lancée par le Pape lors de la Messe célébrée dans la matinée du mardi 2 mai, à Sainte-Marthe ».

Lire plus sur osservatoreromano.va