Affaire Mgr Gaschignard : les réponses de Mgr Pontier

Entretien de Mgr Pontier à La Croix, sur l’affaire Mgr Gaschiganrd

On entend parler de comportements inappropriés : peut-on parler d’abus sur mineurs ?

À ma connaissance, non, et il n’y a aucune plainte déposée à ce jour. Ceux qui sont au courant, c’est le cardinal Ricard et le nonce apostolique. C’est le Saint-Siège qui traite du dossier des évêques, pas nous. J’essaie d’accepter dans la foi et la confiance la décision du Saint-Père. Quand on n’a pas les éléments, on ne peut pas juger. Comme on est dans une société qui veut tout savoir, c’est inconfortable. Comment accepter de ne pas mettre sur la place publique toute la vie de tout le monde et faire confiance à ceux qui sont en responsabilité ? Cela va à l’encontre de la culture d’aujourd’hui. […]

Est-ce que tout cela ne pose pas, plus largement, le problème de la gouvernance de l’Église ?

Je ne sais pas répondre à votre question. Nous sommes coincés, dans l’Église, par cette double exigence de recherche de la vérité et de respect des personnes. Nous sommes sur une corde raide et nous devons le rester. Notre société a du mal à comprendre que, dans l’Église, il y ait une certaine discrétion. Nous n’achevons pas celui qui est tombé mais nous essayons de le relever, de l’entourer.

Tout en étant justes avec d’éventuelles victimes ?

Absolument. Et ça, c’est vraiment premier.