Des chrétiens syriens survivants de Daech témoignent

C’est un témoignage bouleversant que nous donne à lire Laurence Desjoyaux dans La Vie : « pendant plusieurs mois, voire plusieurs années pour certains, une poignée de chrétiens a vécu sous la coupe du groupe État islamique dans son bastion syrien de Raqqa. » A l’été 2014, Ruba, son époux Yousef et leurs enfants réussissent à fuir Raqqa, sous la domination des djihadistes depuis un an. Vanis y restera quant à lui jusqu’en 2016.

Ils ont détruit les croix de plusieurs églises et les ont remplacées par leur drapeau , se souvient Ruba. Ils ont brûlé des objets religieux et nous ont interdit d’y pratiquer notre foi. Nous devions prier uniquement dans nos maisons. Mais nous avons eu tellement peur que j’ai retiré tous les signes religieux visibles chez nous.

A partir de janvier 2014, les chrétiens de Raqqa doivent se soumettre aux règles de Daech : « On nous a demandé de nous convertir, de payer la djizia ou bien de partir. » Vanis, un chrétien arménien décidera de rester, jusqu’à être complètement ruiné. Il raconte :

Pendant les mois passés avec Daech à Raqqa, il limite au maximum ses déplacements entre la maison et le travail. Pas assez pour ne pas voir les horreurs commises par les djihadistes dans la ville. « Une fois, j’ai vu un crucifié sur la place de l’Horloge, une autre fois, des têtes placées sur des pics sur un rond-point de la ville » , décrit-il. Vanis affirme que pas un chrétien de la ville ne faisait partie des victimes, seulement des musulmans.« Je ne peux pas vous expliquer pourquoi, soupire-t-il. La logique de tout cela m’échappe. » L’homme a gardé jusqu’au bout une très bonne relation avec ses voisins. « Le problème, ça n’était pas entre les musulmans et les chrétiens, nous vivions très bien ensemble avant et ça a continué à être le cas , insiste-t-il. Le problème de tout le monde, c’était Daech. »

Un témoignage à lire en intégralité, pour nourrir encore notre prière en faveur de ces chrétiens persécutés pour leur foi, et nous encourager encore, s’il est nécessaire, à leur venir en aide : Chrétiens d’Orient : Comment j’ai survécu à Daech.