Un million et demi pour sauver une basilique en Lorraine !

1 500 000€ c’est la somme nécessaire pour rénover la coupole de la Basilique Notre-Dame de Saint-Avold, en Moselle, qui menace de s’effondrer. Charpente, maçonnerie, infiltrations d’eau… les chantiers sont nombreux !

Le Père Riboulot, recteur de la Basilique, déclare : « Ce qui est assez frappant, c’est de voir que toutes sortes de personnes, connues ou pas connues du curé de la paroisse, apportent leur aide. Et ça, c’est assez extraordinaire. »

Vous pouvez aider à restaurer la Basilique : Conseil de Fabrique Saint Nabor, 5, rue du Général de Gaulle, 57500 Saint-Avold.

Le câlin eucharistique

« Ce jour-là Patrick se présente devant le prêtre. Il s’agit d’un homme d’une quarantaine d’année, portant le handicap de la trisomie 21. Les deux hommes ne se connaissent pas encore. Christophe lui présente l’hostie : ‘Le corps du Christ’. Patrick, les mains ouvertes, grand sourire au visage, se laisse devenir crèche vivante quelques instants, le temps que Jésus repose entre ses mains comme dans le berceau à Bethléem. Il répond : ‘AMEN’. On imagine alors Patrick repartir à sa place. L’histoire pourrait se terminer là ».

Lire le texte du père Christophe…

Parole du jour

Aujourd’hui, écouterez-vous sa parole ?
« Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
Comme au jour de tentation et de défi,
Où vos pères m’ont tenté et provoqué ».

Psaume 94

Le mot d’Alcide

Plie-toi à la discipline, même quand tu es seul à la suivre.
(Un jour où il était seul à table quand sonnait la cloche… ayant interrompu quelque chose de très intéressant.)

Alcide, Madeleine Delbrêl

Pourquoi mange-t-on des crêpes à la mi-Carême ?

« La célébration de la Mi-Carême ressemble à celle de Mardi gras, on se déguise, c’est le carnaval. Il y a eu dans le passé beaucoup de coutumes diverses et toujours des déguisements. Les Antilles continuent à la fêter par des défilés, ainsi que certaines communes en France métropolitaine (notamment à Talmont, Hazebrouck, Luçon, Beaufou, Chagny, Arlon, Dunkerque…). Au Canada, la mi-Carême est devenu un personnage rappelant Saint Nicolas.

À Paris, la Mi-Carême est traditionnellement la fête des femmes. Après une interruption de soixante-trois ans, son cortège est à nouveau organisé depuis 2009. La Fête des blanchisseuses, baptisée Carnaval des Femmes ou Carnaval des Femmes de la Mi-Carême, a lieu à nouveau depuis chaque année le dimanche qui suit le jeudi de la Mi-Carême ».

Lire plus sur jeunes-cathos.fr

Sidonie, trisomie et rhapsodie, magnifiée par sa maman


Positivr relaie une série de clichés sensibles publié par Séverine Galus, mère de cette petite fille, porteuse de la trisomie 21. Mère et fille y jouent ensemble avec la lumière. Avec la participation de la jeune Mélanie à la présentation de la météo, on croirait déceler des initiatives nouvelles pour poser un regard plus audacieux, plus ouvert sur la trisomie. Certains, bien sûr, ne manquent pas de pointer l’ambiguïté de cette situation, alors que l’on sait que 96% des embryons porteurs de trisomie sont éliminés. Réjouissons-nous plutôt de ce nouveau regard, pas si différent d’ailleurs dans son esprit – bien que tacite, ici – de la campagne Dear Future Mom. Comment ne pas imaginer qu’à force de voir des enfants et des jeunes mener une vie différente mais vivable, les mentalités évolueront ? Voilà un beau signe des temps…

C’est une actrice née. Je ne doute pas de son talent et suis certaine qu’elle trouvera sa place dans notre société, pour peu que la société veuille enfin faire un peu plus de place aux gens différents.

Les autres clichés sont visibles sur Positivr et sur la page de Séverine Galus.

Macron, démocrate-chrétien ?

Emmanuel Macron serait-il un héritier, plus ou moins lointain, de la Démocratie-chrétienne ? C’est ce que laissent entendre plusieurs personnalités clairement issues de cette famille de pensée comme le professeur Jean-Dominique Durand, et c’est ce qui a conduit la rédaction de Famille Chrétienne à définir Emmanuel Macron comme “Démocrate post-chrétien”. Le concept est original, nouveau, pertinent.

Lire la suite de l’article de Charles Vaugirard sur les Cahiers Libres

 

24h pour le Seigneur

« Le pape François a invité toutes les communautés catholiques du monde à vivre ‘avec foi’ les ’24h pour le Seigneur’ organisées les 23 et 24 mars 2017.

Lors de l’audience générale du 22 mars, place Saint-Pierre, le pape a en effet évoqué cette initiative promue par le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation sur le thème ‘Je veux la miséricorde’ (Mt 9,13).

L’événement prévu dans de nombreux diocèses entend faire ‘redécouvrir le sacrement de la réconciliation’, a rappelé le pape : ‘Je souhaite que cette année aussi ce moment privilégié de grâce sur le chemin du carême soit vécu dans beaucoup d’églises pour expérimenter la rencontre joyeuse avec la miséricorde du Père, qui accueille tout le monde et qui pardonne' ».

Lire plus sur zenit.org

Le suicide assisté, droit suprême ?

« Si les mots ont un sens, être tué serait donc l’ultime conquête sociale, le Graal des droits de l’homme. On n’aura pas le mauvais goût de rappeler à Jean-Luc Mélenchon qui, jadis, disait : ‘¡Viva la muerte!’ Il le sait : ce sont les franquistes. À peu près toutes les figures tutélaires dont se réclame le candidat de la France insoumise se retournent dans leur tombe devant l’affirmation de ce qui devient le grand projet d’un individualisme triomphant mais désenchanté. Sans parler des héros des luttes syndicales et politiques des derniers siècles, eux qui croyaient que le progrès consiste à défendre les fragiles contre l’exploitation sociale et l’oppression politique ».

Jean-Pierre Denis, dans La Vie