Il fallait peut-être que je passe par le chaos pour trouver la lumière

« Discrets sur leurs parcours, tous ont connu l’enfer de la dépendance. Cannabis, cocaïne, héroïne ou alcool, lorsqu’ils viennent à Saint Jean Espérance, c’est parce qu’ils ont touché le fond. Car pour tenir le rythme et accepter toutes les contraintes – pas de téléphone, d’Internet ni de sortie –, il faut avoir conscience que c’est la dernière chance. ‘Il fallait peut-être que je passe par le chaos pour trouver la lumière’, confirme Damien. Aujourd’hui, il a non seulement arrêté la drogue, mais aussi retrouvé la foi. ‘Quand j’étais plus jeune, nous allions en pèlerinage avec mes parents. J’avais tout laissé tomber, mais la Vierge Marie m’a rattrapé ! raconte-t-il. Je me suis laissé toucher par le chapelet et la prière devant le Saint-Sacrement, et j’ai fini par véritablement ouvrir mon cœur à Jésus’. Passionné de musique, il compose désormais des chants religieux, et prépare sa confirmation ».

Pellevoisin, de la drogue à la vie’, dans Famille Chrétienne

« Confessions uniquement le lundi et le mercredi »

Confesser est une véritable une priorité pastorale. S’il vous plaît, qu’on ne voit pas ces panneaux « Confessions uniquement le lundi et le mercredi, de telle heure à telle heure ». Les gens doivent pouvoir se confesser quand ils le veulent.

Quand vous êtes dans votre confessionnal à prier, quand vous êtes tenez ouvert votre confessionnal, c’est le Cœur de Dieu qui est ouvert.

Pape François

 

Délit d’entrave à l’IVG : la loi est validée mais…

Jeudi 16 mars, le Conseil Constitutionnel a déclaré que la loi relative à l’extension du délit d’entrave à l’interruption volontaire de grossesse était conforme à la Constitution. Cependant, il a émis deux réserves qui limitent la portée du texte, au nom de la liberté d’expression.

La seule diffusion d’informations à destination d’un public indéterminé sur tout support, notamment sur un site de communication au public en ligne, ne saurait être regardée comme constitutive de pressions, menaces ou actes d’intimidation au sens des dispositions contestées, sauf à méconnaître la liberté d’expression et de communication.

D’autre part, sauf à méconnaître également la liberté d’expression et de communication, le délit d’entrave, lorsqu’il réprime des pressions morales et psychologiques, des menaces ou tout acte d’intimidation à l’encontre des personnes cherchant à s’informer sur une interruption volontaire de grossesse, ne saurait être constitué qu’à deux conditions : que soit sollicitée une information, et non une opinion ; que cette information porte sur les conditions dans lesquelles une interruption volontaire de grossesse est pratiquée ou sur ses conséquences et qu’elle soit donnée par une personne détenant ou prétendant détenir une compétence en la matière.

En  bref, les sites internet pro-vie» ne devraient a priori pas tomber sous le coup de cette loi (voir les articles du Monde et du Figaro).

 

La Saint-Patrick un vendredi de carême

Les Irlandais – qu’ils soient en Irlande ou expatriés – ont un grave problème : ils doivent choisir aujourd’hui entre fêter leur patron, saint Patrick, à grand renfort de bière et de viande, ou vivre un vendredi de carême plus classique en s’abstenant de viande…

Évêque de Joliet dans l’Illinois, Mgr Robert Conlon – un nom « très irlandais », reconnaît-il – a écrit aux fidèles de son diocèse a renvoyé la décision à leur « conscience ». « Si certains catholiques du diocèse de Joliet estiment que manger de la viande le jour de la Saint-Patrick – cette année tombe un vendredi – est assez important pour briser la règle de l’abstinence, ils sont autorisés à prendre cette décision en conscience. Dans ce cas, ils devront trouver une autre forme de pénitence », leur a-t-il indiqué. « Pour moi, je ne vois aucun lien entre honorer le saint patron et l’apôtre de l’Irlande et manger du corned-beef ».

 

Parole du jour

On lui met aux pieds des entraves,
On lui passe des fers au cou ;
Il souffrait pour la parole du Seigneur,
Jusqu’au jour où s’accomplit sa prédiction.

Psaume 104

Le grand miracle

Mercredi prochain 22 mars, le dessin-animé catéchétique LE GRAND MIRACLE sort au cinéma. Il sortira dans 7 salles de cinéma :
. Paris (Publicis Champs-Elysées, Lucernaire, Studio Galande)
. Conflans Ste-Honorine (Ciné Ville)
. Lyon (Opéra)
. Lourdes (Majestic)
. Sanary sur Mer (ABC)

Si les salles ci-dessus qui ont accepté de prendre le film lors de sa sortie nationale font salle comble dès la première semaine, le film pourra tourner dans d’autres salles ensuite. Si donc vous habitez en région parisienne, à Lyon, à Lourdes ou dans le Var, prévoyez dès maintenant dans votre agenda d’aller le voir en famille entre le 22 et le 26 mars. Parlez-en autour de vous !