Le travail, fondement de notre société

« Prendre conscience qu’il ne faut pas réduire le travail au travail salarié, il faut ouvrir notre regard, et faire ouvrir le regard de chacun sur l’ensemble des formes du travail qui forme la société. Dans ce sens il y a humanisation par le travail, il y a humanisation de notre environnement par le travail, il y a une création d’une société particulière : la société française qui n’est pas la société birmane ou la société japonaise parce que la façon de travailler y est différente, parce que l’environnement que nous produisons est différent, parce que les formes de travail y sont différentes.

Un travail violent dégrade l’Homme et aussi l’environnement. Voici le message qu’il faut porter dans les entreprises, les administrations, dans les nouvelles formes de travail précaires : c’est l’enjeu d’une écologie humaine authentique ».

Lire ou écouter Pierre-Yves Gomez sur ecologiehumaine.eu