Et maintenant, le plan F.

2069966_ca-se-passe-en-europe-le-pape-francois-divise-par-deux-le-deficit-du-saint-siege-web-tete-0211851448885_1000x533Puisque l’un renonce, que Rome ne saurait se désintéresser du devenir de celle qui fut un jour dénommée « fille aînée de l’Eglise », que les François tiennent la corde, que certains génies tactiques proposent une « sortie respectueuse », que d’autres demandent à François Fillon de se trouver un successeur, qu’il y a déjà deux F à François Fillon, songeons au plan F.

Ce sont les très sérieux Echos qui le soulignent : le pape François a divisé par deux le déficit du Saint-Siège. Voilà qui ferait de lui un candidat respectable, outre toutes les qualités que nous lui connaissons. Et vue la crédibilité des autres plans…

La rigueur n’est pas uniquement économique elle est aussi éthique avec une transparence accrue et un contrôle plus étroit des finances vaticanes critiquées pour leur opacité. C’est l’un des chantiers les plus importants du pontificat et qui suscitent le plus de réticences, voir de résistances, parmi certains membres de la Curie. Beaucoup reste encore à faire mais les efforts commencent à porter leur fruit.

Les Echos