Un prêtre salésien martyr du communisme bientôt déclaré bienheureux

Capture« En avril 1950, lorsque le régime communiste tchécoslovaque interdit les communautés religieuses, et commence à déporter prêtres et consacrés, le père Tito Zeman organise l’exfiltration clandestine de jeunes religieux salésiens vers Turin (Italie), pour qu’ils y poursuivent leur formation.

Cela vaut au père Tito Zeman d’être arrêté, puis jugé comme ‘espion du Vatican’. Il est tout d’abord condamné à 25 ans de prison. Mais il est libéré au bout de 12 années de détention. Il meurt 5 ans après, des suites des privations et mauvais traitements subis en prison ».

Lire plus sur IHS News