En ­arrivera-t-on à juguler cette maladie-là ?

Capture« Aujourd’hui – en Chine, en Russie, comme en Europe ou aux États-Unis – les riches, non contents de confisquer la richesse planétaire, affichent leur voracité comme des champions exhibent leurs trophées. Du coup, on n’ose plus se moquer d’eux. Dans le passé pourtant, les ancêtres de Charlie Hebdo ne s’en privaient pas. Pensons au grand caricaturiste que fut le peintre et sculpteur Honoré Daumier au XIXe siècle. Publiés dans le journal La Caricature puis dans Le Charivari, ses portraits à charge des possédants, des bourgeois louis-philippards et des rentiers contents d’eux-mêmes valurent au dessinateur des ennuis avec la justice ».

Jean-Claude Guillebaud, dans La Vie