Racisme : le pire n’est pas sûr 

La vague d’attentats qu’a subie la France pouvait laisser craindre une remontée du racisme dans l’opinion publique. Pourtant les données collectées par le journal Le Monde semblent indiquer le contraire, contre toute attente.

Comme si le choc des attentats avait provoqué, chez les Français, davantage de volonté de vivre ensemble que de tentation de repli sur soi ou de règlements de comptes antireligieux.

Les chrétiens, dans le sillage des multiples appels de nos Eveques, comme les hommes de bonne volonté peuvent s’en réjouir ! Mais le travail reste entier et  la bonne nouvelle fragile …