Je rêvais d’épouser un homme grand, beau, aux yeux clairs

Capture« Philippe est infirme moteur cérébral, très dépendant, agité de soubresauts incontrôlés. Cloué sur son fauteuil roulant, il a aussi une élocution qui le rend très difficile à comprendre… et en plus il est sans le sou !

C’est donc lui que Martha va épouser dans une sorte d’évidence progressive : ils sont faits l’un pour l’autres et appelés à fonder une famille. Philippe n’avait pas toutes les qualités du rêve de Martha, loin s’en faut, mais il était un homme avec un cœur, une intelligence, une foi, un humour, une détermination exceptionnels. Il n’était pas pour autant sans défaut, précise Martha, mais il avait une immense capacité à répandre une sérénité réconfortante autour de lui ».

Philippe de Lachapelle, sur le site de l’OCH