Pio bien-aimé, tu as été et tu es, pour l’éternité…

Capture« Tu as été attendu, espéré, aimé. Tu es pleinement homme, tu es unique et nous t’aimons toi. Ainsi, notre chagrin n’est pas celui de la déception d’un projet d’enfant remis à plus tard : notre chagrin c’est celui de l’absence de toi. Le vide laissé que ressent ta mère si profondément dans son corps comme dans notre coeur à tous les deux, c’est le manque de toi, Pio, unique et irremplaçable ».

Lettre de Pierre-Louis et Clémence à leur fils Pio