Identitaire, le mauvais génie du christianisme

Identitaire, le mauvais génie du christianismeQuelques extrait de l’ouvrage à paraître d’Erwan Le Morhedec publiés sur La Vie en avant-première. A découvrir !

« La France est une et indivisible, elle garantit les mêmes droits à tous sans distinction, droits qu’elle considère même attachés à tous, et pas exclusivement aux citoyens français, et c’est cela qu’elle choisit de mettre en avant dans son texte fondamental. Voilà peut-être ce à quoi porte atteinte le réflexe identitaire, du seul point de vue politique : finalement, au génie et à l’élan de notre pays. Parce qu’il fracture et fragmente une France qui se veut une et indivisible. Parce qu’il racornit une France qui, elle, aspire à l’universel sous l’influence conjointe, quoique parfois concurrente, du christianisme et des Lumières. Et ce réflexe politique identitaire s’accompagne d’un rapt auquel nous devons nous soustraire et que nous devons dénoncer et combattre : l’accaparement et la récupération du christianisme à des fins étrangères. In fine, sa trahison et sa subversion. »

Et aussi, à lire dans la même revue, l’excellent édito de Jean-Pierre Denis, Catholiques et tentation identitaire : deux visions, un débat.