Glücklich wie Gott in Frankreich !

107927_guillebaud-istock-125864482« Heureux comme Dieu en France » : c’est en citant ce proverbe allemand que Jean-Claude Guillebaud nous livre un beau carnet de route de vacances, dans les colonnes de La Vie.

En dehors de la douce beauté d’une campagne somnolente sous la chaleur d’été, il y a tous les 5 ou 10 km un nouveau cadeau. Cela peut être l’une de ces églises romanes, vieilles de mille ans et qui nous attendaient, chacune dans son village. Clocher-fronton au Gua, portail à voussures à Fenioux, dans la Saintonge. Parfois, le cadeau consiste en de simples hectares de tournesol ou -d’andains récents, là-bas où le vent lève en nuages des fragments de paille. Périodiquement, on aperçoit des espaces de vigne, figés dans la lumière du matin, mais comme des bataillons de fantassins en ordre de marche.

Un texte pour voyager à retrouver ICI, que l’on ait la chance de partir en vacances ou pas !

Un Prix Nobel dans la paix

téléchargerJohn Hume, artisan de la réconciliation entre catholiques et protestants en Irlande du Nord, est décédé il y a quelques jours.  Figure des négociations de « l’accord du Vendredi saint », en 1998, il avait reçu le prix Nobel de la paix la même année. Son décès a suscité de très nombreux hommages, notamment au sein de l’Église irlandaise, comme nous le rapporte Vatican News.

«L’un des plus grands artisans de la paix et défenseurs de la justice sociale de notre temps»: c’est ainsi que dans une note signée par Mgr Donal McKeown, évêque de Derry, l’Église catholique irlandaise fait mémoire de John Hume, rappelé à Dieu aujourd’hui à l’âge de 83 ans. […] «Bâtisseur de ponts, Hume avait passé quelques années au séminaire et avait toujours maintenu ce fort sentiment chrétien de se sentir appelé à être un artisan de paix», poursuit la note. «Il a suscité l’espoir dans la communauté, et pour cette raison, il restera dans les mémoires comme l’une des grandes figures de sa génération, tant au niveau local que mondial»

Qu’il repose en paix et que son exemple continue à susciter des vocations !

Noblesse oblige

« En pleine pandémie, Tom Moore, un ancien combattant centenaire, avait collecté quelque 33 millions de livres (36,2 millions d’euros), destinées au service de santé britannique. Pour saluer cet exploit, la reine Elizabeth II l’a fait chevalier, lors d’une cérémonie exceptionnelle au château de Windsor ce vendredi. » Une vraie très belle histoire qui fait du bien, à lire dans Le Parisien >>

Qu’il s’agisse ainsi d’une fête pour tous !

« A l’occasion de la fête nationale du 14 juillet, l’ambassadrice Élisabeth Beton-Delègue a offert le repas de midi aux nombreuses personnes fréquentant la mensa de la Communauté de Sant’Egidio dans le Transtevere. » Allez en lire plus sur le site de la communauté >> https://www.santegidio.org/pageID/30284/langID/fr/itemID/37004/L-ambassadrice-de-France-près-le-SaintSiège-célèbre-la-fête-nationale-en-déjeunant-avec-les-pauvres-de-la-mensa-de-Sant-Egidio.html

Au Pic Saint-Loup, la croix restaurée

Rappelez-vous, à la fin du confinement, le week-end du 9 et 10 mai, la croix de fer perchée près de Montpellier, au sommet du Pic Saint-Loup (658 mètres d’altitude) avait été vandalisée, et l’endroit tagué. Abattue presque entièrement, elle menaçait même de dégringoler dans un précipice de 300 mètres mais un élu et un salarié municipal l’avaient arrimée temporairement, avant qu’elle ne soit hélitreuillée ailleurs pour être réparée. Mgr Carré, l’archévêque de Montpellier, avait condamné une agression contre des signes religieux.

Deux mois plus tard, elle a été à nouveau installée sur place grâce à l’action conjointe de la région Occitanie, de la commune et de différents acteurs privés, comme le raconte cet article de Midi Libre.

Fichier:Croix pic St Loup.jpg — Wikipédia
La croix avant vandalisme (2011)

Manger local, ok, mais manger ancien ?

Avez-vous déjà testé les recettes écrites en cunéiforme ? Eh bien, un universitaire, oui !

« C’est sur Twitter que Sutherland a choisi de partager son projet. Et dire que son enthousiaste a été communicatif serait un euphémisme, son thread, devenu viral, totalise aujourd’hui plusieurs millions de vues. À coup de photo et de conseil, le professeur nous détaille le processus des recettes, assurant à son public qu’il s’agit là « du meilleur repas mésopotamien que j’aie mangé». » À découvrir sur Actualitté >>

Ils ont été applaudis, ils vont être LU

LU sort en effet un petit beurre spécial en hommage aux soignants ! « C’est une édition limitée à destination d’un public particulier. 10 000 packs de Petits Beurres de la marque LU vont être distribués au personnel soignant de la région de Nantes (Loire-Atlantique), a annoncé le président de Mondelez France, l’entreprise propriétaire du célèbre goûter. » En lire davantage sur cette initiative >>

Les papes bottent-ils en touche ?

En ce 29 juin, fête de la saint-Pierre-saint-Paul, So foot sort un article complètement fou/foot sur les papes et le foot ! Voyez plutôt : « Ce jour de la Saint-Pierre, les Chrétiens fêtent le martyre du premier pape de l’histoire. Depuis sa crucifixion la tête en bas, le capitaine de l’Atlético Apôtres a vu plus de 260 souverains pontifes lui succéder à la tête de l’Église. Un nombre amplement suffisant pour constituer une solide équipe, qui évolue évidemment en 3-4-3 en croix. » Laquelle ? Réponse par ici >>

Entendez-vous dans nos campagnes… ces migrants retrouver des possibles ?

« Depuis fin 2018, une dizaine de familles accueillent bénévolement des réfugiés et des demandeurs d’asile pour de courts séjours via l’association JRS France (Jesuit Refugee Service, en français Service jésuite des réfugiés). « Nous avons pressenti que le JRS avait un rôle à jouer entre les migrants et les territoires ruraux », explique Lucile Froitier, responsable du programme JRS ruralité à Limoges. « Beaucoup de demandeurs d’asile sont hébergés dans des villes saturées en ce qui concerne le logement et l’emploi, alors que les campagnes offrent des opportunités en termes d’insertion et d’intégration. » Or, les réfugiés statutaires pouvant bénéficier de programmes de mobilité géographique connaissent rarement la France rurale. « Nous voulons contribuer à débloquer ces freins par la rencontre, souligne Lucile Froitier, en leur permettant de vivre de nouvelles expériences, d’élargir leur horizon, et les aider à s’installer s’ils le souhaitent. » » Un beau reportage et une belle histoire à découvrir dans La Vie >>

Don Camillo ET Peppone

« La mairie et l’Église. Jamais les raisons d’être de l’une et de l’autre n’ont semblé si proches qu’à la faveur de cette crise. Permettre aux liens de perdurer quand tout vacille, demeurer proches les uns des autres en donnant la priorité aux plus fragiles… Tel est l’horizon qu’il nous faut réinventer, avec une autre vision et d’autres moyens, sans doute plus modestes et mieux ajustés aux réalités locales. En politique comme dans l’Église.  » Un édito de Samuel Lieven dans le Pèlerin plein d’espérance à découvrir >>

Un retour en classe tragique ?

De nombreux élèves ont retrouvé le chemin des classes lundi 22 juin. Les règles sanitaires quelque peu mouvantes ont provoqué une cascade de parodies en tout genre. En voici une façon tragédie de Racine ! Enjoy !

Le train-train nocturne

Outre les aides économiques post-pandémie, une annonce ne peut pas laisser indifférent : la relance des trains de nuit ! Pour leur côté pratique, pour le folklore et bien évidemment pour l’écologie, c’est une excellente nouvelle ! Plus d’infos par ici >>

Chrétiens et musulmans avec Marie


500Ann2
« Ensemble avec Marie » est une initiative qui réunit depuis cinq ans des chrétiens et des musulmans de plus en plus nombreux,  autour de rencontres spirituelles, sous l’égide de Marie, qui est également vénérée dans les deux traditions.

Plus de quarante rencontres étaient prévues en 2020 en Europe et en Afrique, rassemblant chacune des centaines de participants des deux religions. La pandémie en cours n’a pas permis de les concrétiser. Mais « la fraternité n’attend pas, » et l’association propose une rencontre sur la « toile », le 26 juin 2020 de 20h30 à 22h30 (heure de Paris) sous forme de « webinaire » international. Cette rencontre sera traduite en anglais et en arabe.

Lire la suite

Les Français unis pour défendre l’environnement !

dcDans une France divisée et fracturée par la crise que nous vivons, les sujets de concorde sont rares. Ainsi, alors même que nous avons inauguré l’année Laudato Si à l’invitation du Pape François, la protection de l’environnement et la lutte contre le réchauffement climatique pourrait sembler n’être la préoccupation que de certains. Que nenni et le « laboratoire d’idées et d’actions » Destin commun l’illustre avec une récente étude tout à fait passionnante :

Lutter contre le réchauffement climatique et mieux protéger l’environnement apparaissent comme des enjeux capables d’unir les Français par-delà leurs divisions : 68% en sont convaincus. L’environnement fait donc figure d’exception dans la politique nationale française, car une majorité de Français et de Françaises y voient un sujet rassembleur dans un paysage où tout semble diviser : identité, immigration, islam, démocratie, travail. […]
Les Français ne parlent pas d’environnement de la même façon, et ne sont pas
non plus unanimes sur les politiques publiques à mettre en œuvre et les choix
à engager. Toutefois, un terrain commun existe et les raisons d’espérer sont
nombreuses : le dialogue est possible. Une majorité de Français et de Françaises
y voient un sujet rassembleur. C’est d’autant plus vrai, qu’à la différence de
certains de nos voisins européens, l’enquête montre qu’il n’existe pas de véritable
camp écosceptique en France.

Lire la suite

La liberté de la presse sauvée par Minecraft ?

Petit rappel sur Minecraft

Minecraft est un jeu vidéo extrêmement populaire depuis sa sortie il y a dix ans, en particulier chez les enfants et les adolescents. Il permet, seul ou à plusieurs, de se retrouver dans des mondes virtuels que l’on peut explorer et façonner à l’envie, révélant enfin ses talents de bâtisseur muselés par la trop petite taille de la boîte de Legos familiale. (Papa, si tu me lis, comment voulais-tu que je devienne architecte avec si peu de matériel sous la main ?)

Minecraft: appelez vos amis, le «cross-play» s'amène sur ...
Coucher de soleil sur l’un des mondes tout en cubes Minecraft

C’est un jeu de type « bac à sable », sans but clairement défini bien que de nombreuses possibilités soient offertes au joueur. Et si celui-ci se sent trop seul, il peut rejoindre des amis ou des inconnus sur des parties en lignes, où tous se partagent un monde pérenne (appelé par métonymie un « serveur ») parfois en coopérant pour le modeler à leur goût, parfois en lutte fratricide pour sa domination.

Le projet de Reporters Sans Frontières

L’ONG a créé son propre serveur, dans lequel elle a construit une immense bibliothèque où sont stockés des articles de journaux ou de blog qui ont été censurés dans leur pays d’origine. Tout joueur de Minecraft dans le monde n’a qu’à entrer l’adresse internet du serveur pour s’y rendre immédiatement.

La démarche est expliquée dans cette courte vidéo (en anglais)

Le but est d’exploiter une faille dans le bridage d’Internet mis en place ces pays, qui bloque certains sites web mais pas les jeux vidéo en ligne. Comme Minecraft permet d’écrire des petits livres et de les laisser sur des pupitres que les autres joueurs du serveur peuvent consulter quand ils le visitent, il a été choisi pour ce projet. Le fait d’avoir déjà des millions de joueurs, pour la plupart assez jeune, est bien sûr un très gros plus.

Le résultat

Étant moi-même un reporter de l’extrême, j’ai décidé pour Le Samaritain d’aller explorer cette grande bibliothèque partagée, en me connectant sur le serveur de RSF.

Vue extérieur de la libraire.
Dans le parc, une statue représente le logo de RSF, un poing brandi serrant un stylo-plume.

Premier constat, c’est absolument magnifique. Les univers dans Minecraft sont entièrement composés de cubes, et cela donne parfois aux constructions un aspect brouillon et déplaisant, mais ici un travail colossal a été fait par une équipe internationale pour rendre la bibliothèque non seulement fonctionnelle, mais très plaisante à visiter

Les couloirs de la bibliothèque sont richement décorés. Les drapeaux permettent de se diriger vers les articles du pays qui nous intéresse.

Les différentes ailes du bâtiment sont consacrées chacune aux auteurs d’un pays particulier. On trouve la Russie, le Vietnam, l’Arabie Saoudite, le Mexique… Tout est très beau, très lumineux, chaque aile a sa décoration propre.

L’aile russe. Dans les rayonnages, quelques articles en anglais. Au centre, un grand bassin où repose une sculpture d’une créature tentaculée très Lovecraftienne.

Malheureusement la bibliothèque semble pour l’instant être surtout une belle coquille vide. Je n’ai lu que peu de choses dans ses rayonnages, qui sont essentiellement décoratifs. RSF a annoncé à son lancement qu’elle contenait 200 articles, un nombre un peu timide pour un projet international et qui a dû demander beaucoup de temps. Par ailleurs, chaque fois que je m’y suis connecté, il y avait moins d’une dizaine de joueurs en ligne.

Toutefois il s’agit d’un plan à long terme qui n’en est peut-être encore qu’à ses balbutiements. Peut-être les écrits qui s’y trouvent vont-ils faire boule de neige en amenant leurs lecteurs à écrire à leur tour pour un public en constant élargissement. Souhaitons-le à ce très beau projet qui est réussi jusque dans sa présentation sur son site internet. Et si vous jouez déjà à Minecraft, je ne saurais vous conseiller assez d’aller y faire un tour.

De nouvelles distributions alimentaires dans le XXe arrondissement

L’émission du Jour du Seigneur vient de sortir un reportage sur les distributions qu’organise la paroisse parisienne Notre-Dame de Lourdes depuis le début du confinement. Son curé, le Père Xavier Snoëk, a fédéré un réseau de bénévoles qui collectent et distribuent à désormais plus de 130 familles des denrées alimentaires.

Les destinataires sont des gens que le confinement a mis en très grande difficulté. Des étudiants, des travailleurs « au black » qui n’ont pas été dédommagés lorsque leur travail est devenu impossible, des mères de famille mises en péril par la fermeture des cantines scolaires.

Ce qui était d’abord prévu pour quelques personnes a rapidement pris de l’ampleur, au point que les familles viennent faire la queue dès l’aube devant la paroisse.

Les tailleurs de pierre, une autre époque ?

Une partie de la Basilique de Saint-Denis va être reconstruite (entre 2022 et 2032 !) notamment grâce aux forgerons et aux tailleurs de pierre. Pour préparer cet immense chantier, l’association « Suivez la flèche » propose des ateliers afin de redécouvrir ces deux métiers, parfois un peu oubliés. Une belle aventure racontée par Le Parisien >>

La Planète a gagné trois semaines !

OIPLe Covid-19 aura au moins permis à notre Planète de souffler un peu, comme nous l’indique le journal Les Echos:

Le Covid-19 a contribué à repousser le « jour du dépassement » de trois semaines cette année, ce qui veut dire que la pression exercée sur les ressources de la planète a été moins forte cette année. Un répit bienvenue pour les écosystèmes, mais qui reste insuffisant.

Bonne nouvelle : nos comportements ont des effets dans un sens comme dans l’autre mais l’action est utile ! Moins bonne nouvelle : il nous reste beaucoup d’efforts à faire, en particulier en cette année Laudato Si ! Deux mois de contraintes inédites n’auront fait gagner que trois semaines … A lire ICI

Le Fils unique (Questions pour le dimanche de la Trinité A)

En ce dimanche de la Trinité A, Jésus résume sa mission qu’il a reçue du Père (Jean 3, 16-18).
Voici quelques questions pour l’Evangile de ce dimanche :
– Quand ai-je découvert et pris conscience que l’amour de Dieu pour toute l’humanité et pour moi se disait en Jésus, son Fils? Quel événement de sa vie le traduit le mieux?
– Quel(s) lien(s) est-ce que je fais avec l’Eucharistie?
– De quoi ai-je encore besoin d’être sauvé(e)?
– Comment est-ce que je juge le monde? Que peut-on en tirer de bon? Qu’est-ce que je ne peux pas accepter et pourquoi?
Pour les couples et les (grands-) parents :
– Jusqu’où serions-nous prêts à aller pour nos (petits-) enfants?
– A quoi rêvons-nous pour nos (petits-) enfants?
Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
– Quelles personnes me font confiance? Lesquelles m’ont donné ma chance?
– Sur quel(s) critère(s) est jugé mon travail?
Pour les ados :
– Quand ai-je ressenti l’amour de Dieu à travers une parole ou un geste de Jésus?
Quelle(s) mission(s) de confiance mes parents m’ont-ils déjà confiée(s) et que j’ai remplie(s) avec succès?
Pour les disciples-missionnaires :
– A qui ai-je pu annoncer l’amour de Dieu pour le monde et notre monde en Jésus, son Fils?
– Quand ai-je pris conscience de cet amour Dieu pour moi et pour le monde
?

Un p’tit café… monastique !

Saviez-vous qu’il existe du café monastique ? 
C’est en 1968 que commence l’incroyable histoire du café de l’abbaye de Koutaba. Cette année-là, des moines trappistes de l’abbaye Notre-Dame d’Aiguebelle, dans le sud de la France, envoient une fondation au Cameroun. Ils atterrissent dans une ancienne plantation de café, en très mauvais état, à Koutaba, dans l’ouest du Cameroun à 1200 mètres d’altitude. 
Rapidement, ils se mettent au boulot ! Grâce à leur altitude, ils peuvent produire du café pur arabica, le top du top, et qu’on ne trouve pas partout ! Les moines y font tout de A à Z : 

  • la cueillette des grain. Les caféiers poussent sur une terre rouge qui confère des saveurs uniques !
  • la sélection des meilleurs grains
  • le lavage
  • la torréfaction, grâce à une petite usine sur place !

Résultat : un café pur arabica chouchouté “du germoir jusqu’à la tasse” selon les mots du père Georges, moine à Koutaba !
Par ici pour en acheter (moulu ou en grain, formats 250g et 500g) : https://divinebox.fr/boutique/cafe-pur-arabica-abbaye-koutaba/

Athletica Vaticana

Non, ce n’est pas (tout à fait) le nom du nouveau club de sport du Vatican avec salle de sports intégrée ! Il s’agira cette année d’une course caritative virtuelle, au bénéfice des médecins italiens qui ont particulièrement besoin d’être aidés dans le contexte actuel ! « « Le sport devait être comme la musique: une sorte d’espéranto universel, un langage universel », affirme le cardinal Gianfranco Ravasi, président du Conseil pontifical pour la culture, en présentant la vente aux enchères caritative « We Run Together ». » En savoir plus sur le site de Zenit >>

Une forêt disparue ? Une forêt reconstituée !

Suite à l’incendie de Notre-Dame l’an passé, les compagnons charpentiers se sont lancés dans un incroyable défi : reproduire cette non moins incroyable charpente en maquette ! Retrouvez des photos de ce chef d’œuvre par ici : https://www.restauronsnotredame.org/post/la-forêt-de-notre-dame-reproduite-en-maquette-par-les-compagnons-charpentiers-du-tour-de-france

La Pentecôte, le déconfinement : l’espérance !

Noé-colombe2-720x560-1-e1590656694295C’est entre autres et en substance ce que le théologien Antoine Nouis nous propose dans l’une de ses toute récentes contributions :

Le lâcher d’oiseaux était une pratique courante chez les marins qui s’approchaient d’une côte. Selon la direction que prenait l’oiseau, ils savaient où se trouvait la terre ferme. Noé a lâché la colombe lorsqu’il a pensé que la terre était proche alors qu’il ne voyait encore rien. Dans l’épître aux Romains, le propre de l’espérance est qu’elle met en mouvement à partir de ce qu’on ne voit pas : « L’espérance qu’on voit n’est plus une espérance : ce qu’on voit, peut-on l’espérer encore ? » (Rm 8.24). La foi consiste à croire qu’il existe une réalité spirituelle au-delà de ce qu’on voit avec nos yeux. L’espérance nous conduit à devenir les témoins de cette réalité, par nos actes et nos paroles. L’Esprit de Pentecôte nous pousse à oser la foi, oser la parole, oser le témoignage.

Il y s’agit aussi de persévérance et de paix et c’est à lire ICI

Le nombre de jeunes Français non-diplômés en baisse

Alors que selon les chiffres de l’Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme, la France compte toujours 2 millions et demi d’adultes illettrés, la situation du côté des jeunes est encourageante.

Girls on Desk Looking at Notebook

C’est ce que nous apprend l’Observatoire des inégalités dans cet article qui s’intéresse à la proportion des élèves qui sortent du système scolaire sans avoir décroché le bac ou un autre diplôme (à l’exception du brevet). Elle est en baisse quasi constante depuis la fin des années 70, pour s’établir à 9 % en 2018, contre 13 % en 2000, 23 % en 1990, et plus de 38 % en 1980. Et pour l’INSEE, seul moins de 5 % des jeunes Français sont illettrés. Des chiffres encourageants alors que l’opinion générale sur l’éducation est souvent pessimistes, mais à relativiser avec un marché du travail toujours plus exigeant en diplômes.

L’Observatoire donne à la fin de son article des pistes de réflexion pour aider ces jeunes tout de même nombreux à ne pas être diplômés. De façon générale, se balader sur son site est une bonne idée pour prendre le pouls des inégalités en France !

La baleine à bosse continuera à la rouler

La biodiversité va mal, avec une chute catastrophique de la population de nombreuses espèces en des temps records. Mais l’une d’entre elles reprend du poil de la bête : la baleine à bosse, dont les effectifs avaient été décimés par la chasse.

abysses, animal, baleine

C’est ce que montre cette publication (en anglais) parue dans le Royal Society Publishing, d’une équipe de chercheurs spécialisés dans l’étude des mammifères marins. Ils ont employé différents modèles statistiques pour estimer à partir de plusieurs observations la population totale de baleines à bosse, et les résultats sont une très bonne nouvelle.

En 1830, elles étaient 27 000 à arpenter les océans. Mais soumises à des décennies de chasse, ces baleines n’étaient plus que 450 au milieu du XXe siècle. Une politique de protection associée à une interdiction de la chasse à la baleine commerciale ont alors permis de restaurer la population, que l’on estime désormais à environ 25 000, pratiquement autant qu’il y a deux siècles !

Cette information est d’autant plus réjouissante que les baleines, non-contentes de soutenir parapluies et soutiens-gorge, sont des actrices sous-estimées de la lutte contre le réchauffement. Leur mode d’alimentation les transforme en admirables pièges à carbone, et ce longtemps après leur mort, comme l’expliquait cet article de Géo en septembre dernier. Comme souvent en écologie, la protection des uns fait le bonheur de tous. De quoi rire comme… comme quoi déjà ?

En Mai, ChatMaritain Marial

Quand l’angoisse et les périls, le doute,
Quand la nuit du désespoir te recouvre, […]
Regarde l’étoile,
Invoque Marie,
Si tu la suis, tu ne crains rien.