Pape François : le temps est supérieur à l’espace

Conférence théologico-philosophique du père Matthieu Villemot.

« Faire primer l’espace est un moyen de pouvoir, quand faire primer le temps est au contraire un moyen de service.

‘Le temps est supérieur à l’espace’ : le pape ne dit pas que le temps ne pose aucun problème. Et il ne dit pas non plus qu’il faut abandonner l’espace.

La définition la plus claire de l’espace et du temps a été donnée par Leibniz : ‘l’espace, c’est l’ordre des coexistences, le temps c’est l’ordre des successions’.

L’espace est un lieu de possession, alors que le temps est un lieu de pauvreté ».

Voir la vidéo de la conférence sur KTO

Reportage sur le restaurant nantais « Le Reflet » au JT de TF1

Le Reflet. Nous avions déjà annoncé son ouverture fin 2016, ce restaurant extraordinaire emploie des personnes extraordinaires, toutes atteintes de trisomie 21. Alors on ne peut que se réjouir de la publicité faite à ce beau projet. Après un reportage sur France 2 fin décembre, c’était le JT de TF1 de dimanche soir qui y consacrait quelques belles images : « Et si finalement la plus grande différence était la bonne humeur et le tutoiement spontané ? »

 

Nous sommes mieux qu’on ne croit !

Et puis arrive le lundi, où l’autre, l’autre nous-même, l’autre soi, douché de frais, oublié heureusement, refermés les réseaux sociaux, et les tentations de la veille quand on se croyait jeune, et que le temps était arrêté pour toujours.

Alors, on se dit :
Aujourd’hui, quoi de beau, quoi de grand ? quelle surprise va nous épater nous-même ? quelle espérance tapie en nous-même va nous ressusciter à notre propre bonheur d’être soi ?
Quoi de beau, quoi de grand ? quel courage inattendu ? quelle rencontre dans la rue ? quel sourire qu’on ne connaissait même pas, destiné à l’autre ?
Quoi de beau, quoi de grand ? il y a en nous des trésors cachés, des ressources insoupçonnées…
Quoi de beau, quoi de grand ? nous sommes mieux qu’on ne croit, nous sommes beaucoup mieux que nous, beaucoup mieux…

Édouard Baer sur Radio Nova

 

Mgr Xavier Malle, curé de L’Ile-Bouchard, nommé évêque de Gap et d’Embrun

Le pape François a nommé ce samedi 8 avril 2017 Mgr Xavier Malle, curé de L’Ile-Bouchard, évêque du diocèse de Gap et d’Embrun.

Il succède à Mgr Jean-Michel di Falco Léandri, atteint par la limite d’âge.

Mgr Xavier Malle, engagé en 1995 dans la Communauté de l’Emmanuel, ordonné en 2000 pour l’archidiocèse de Tours, fut vicaire des paroisses de L’Île-Bouchard et de Richelieu (2001-2009) tout en étant conseiller spirituel diocésain des Scouts et Guides d’Europe (2002-2007). Entre 2008 et 2011, il fut coordinateur du service des vocations de la Communauté de l’Emmanuel ; de 2009 à 2011 vicaire des paroisses Saint-Jean-de-Beaumont et Saint-Côme-en-Loire (Tours). En 2010, il devint membre du Conseil presbytéral ; délégué au Conseil de tutelle de l’Enseignement catholique (2010-2013).

Depuis 2011, il était curé des paroisses Notre-Dame-en-Bouchardais et Saint-Vincent- de-Paul-de-Richelieu, et recteur du Sanctuaire Notre-Dame-de-la-prière de L’Île- Bouchard. Depuis 2013, il était également doyen du doyenné de Chinon et membre du Conseil épiscopal.

L’ordination épiscopale de Mgr Xavier Malle aura lieu le dimanche 11 juin à 15h à Gap en la cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Arnoux.

France : à quel rôle l’Église catholique est-elle appelée ?

« Ce jeudi 30 mars 2017, Pierre Manent est intervenu devant les évêques de France réunis en assemblée plénière à Lourdes. Le philosophe et directeur d´études à l´École des Hautes-Études en sciences sociales a souligné quel rôle l´Église catholique était appelée à jouer selon lui, dans une nation traversée par des courants contradictoires et qui a perdu ses repères. Il revient sur son intervention avec Étienne Loraillère, envoyé spécial de la rédaction de KTO à Lourdes ».

Avertir et encourager : Pierre Manent sur KTO

Comme la jeune fille de Nazareth, vous pouvez rendre le monde meilleur

« Le cœur plein de mémorables souvenirs de notre rencontre lors la Journée Mondiale de la Jeunesse 2016 de Cracovie, nous nous sommes mis en chemin vers la prochaine destination qui, s’il plaît à Dieu, sera à Panama en 2019.

Chers jeunes, Dieu pose sur vous son regard, et vous appelle aussi. Quand Il le fait, Il voit tout l’amour que vous êtes capables d’offrir. Comme la jeune fille de Nazareth, vous pouvez rendre le monde meilleur, laisser une empreinte qui marque l’histoire, votre histoire et celle de bien d’autres personnes. L’Église et la société ont besoin de vous, de votre vision des choses, de votre courage, de vos rêves, de votre soif d’idéal. Que vous abattiez les murs de l’immobilisme et ouvriez des voies nous conduisant vers un monde plus juste, moins cruel, plus humain.

Lire la suite

Cette femme peut le jurer : il n’y a rien à voir dans le tombeau du Christ


A la question de savoir ce que l’on peut voir dans le tombeau du Christ, une femme peut apporter une réponse certaine. Marie-Armelle Beaulieu, rédactrice en chef de Terre Sainte Magazine, a eu le privilège d’entrer dans le tombeau du Christ seule, de nuit, éclairée à la seule lueur de son téléphone portable, alors que le Tombeau était en travaux et qu’apparaissait ce qui est d’ordinaire caché.

Qu’y a-t-il à voir ? Elle a pu en témoigner pour France 2 : rien. Il n’y a rien à voir dans le Tombeau. Comme elle le dit : elle est comme ces femmes arrivées en courant au matin de Pâques, Marie de Magdala et l’autre Marie, et qui ont vu qu’il n’y avait rien. Et c’est ça qui fait tout.

Hipster ou SDF ?

Une vidéo qui rappelle aussi de toujours chercher l’Homme sous les apparences.

Cérémonie de signature du protocole d’accord pour l’accueil des réfugiés

Pour revoir en vidéo la cérémonie de signature du protocole de ce mardi 14 mars à l’Elysée entre le ministère de l’Intérieur, celui des affaires étrangères, la Communauté de Sant’Egidio, le Secours catholique – Caritas France, la Conférence des évêques de France, la Fédération protestante de France et la Fédération de l’Entraide protestante (cf. notre article de ce matin).

La conversion face au handicap

Une conférence de carême donnée dans le diocèse de Valence, à écouter : un merveilleux témoignage par Patrick Corcoran, directeur de l’Arche de Jean Vanier à Hauterives, sur la conversion.

Le carême est un chemin d’espérance

Pour bien comprendre ce que signifie le Carême, le Pape est revenu sur le sens de ces 40 jours précédant Pâques qui font référence à l’Exode des Hébreux « dans l’espérance de rejoindre la Terre promise ». Comme le résume bien Xavier Sartre pour Radio Vatican, François explique que malgré la tentation permanente de retourner en arrière, vers l’Egypte, les hébreux ont accompli un « exode », au sens propre du terme, une « sortie de l’esclavage vers la liberté ». Et pour nous aussi, a précisé le Saint-Père, il s’agit d’une « sortie de l’esclavage, du péché, vers la liberté, vers la rencontre avec le Christ Ressuscité ». « Chaque pas, chaque effort, chaque épreuve, chaque chute et chaque reprise, tout a un sens à l’intérieur du dessein de salut de Dieu qui veut pour son peuple la vie et non la mort, la joie et non la douleur ».

Nos corps sont une promesse

Les Dominicains renouvellent leur proposition de Carême avec Retraite dans la Ville, déjà rejointe par près de 130.000 personnes. Elle est centrée cette année sur le thème du corps.

La vidéo de présentation est expliquée ici : un boxeur, qui se bat pour vivre, et qui est « appelé à se relever, par la grâce ».

La méditation de ce jour est en ligne :

Autrefois, on rompait le pain en trois parcelles. L’une était mise dans la coupe, l’autre servait pour la communion du prêtre et des fidèles et la dernière était conservée pour la communion des malades et des agonisants. Un pain unique, rompu et partagé en trois pour signifier trois réalités.