Invités pour la vie !

Si vous habitez en région parisienne, vous êtes invités par les évêques d’Ile-de-France à participer à une veillée pour célébrer le don de la vie le 21 mai au soir.

A l’Eglise, on accueille ceux qui osent, même les vrais… et les faux !

Cela se passe en Belgique où l’on accueille les faucons (ben oui, vous pensiez quoi ?) dans une église où les oeufs de Pâques n’auront jamais été si vrais !

« Cela fait déjà plusieurs années que les faucons pélérins sont de retour à l’église Saint-Julien où un dispostif a été aménagé pour leur permettre de se nourrir et de se reproduire. La famille des rapaces ayant élu domicile dans la cité des Géants vient encore de s’agrandir avec la naissance ces derniers jours de quatre ravissants fauconneaux. Ces derniers ont poussé leurs premiers cris entre le 8 et le 12 mai après 32 jours de couvaison. » Une belle histoire à lire >>

Grâce à Caroline, Amalia n’est plus dans la rue.

« La jeune fille était à la rue depuis juin dernier […] et s’est retrouvée à Dijon en mars. Caroline a pris la jeune femme sous son aile, accompagnée de son gros chien blanc Artax. Puis son entourage s’est mobilisé : des clientes, des amis et même des CRS lui ont donné à manger, puis un peu d’argent, ils l’ont aidé à trouver un logement et même un travail. »

Écoutez son histoire, sur France Bleu, ou lisez l’article :

Elles rayonnent dans le Nord !

Bon, d’accord, il paraît qu’il s’y trouve aussi du soleil… mais elles, elles rayonnent tout spécialement à Denain ! « Dans une société où tout doit toujours aller plus vite, elles, prennent le temps. De parler et d’écouter. Dans un monde de plus en plus individualiste et instable, elles se sont engagées, à vie, à s’occuper des autres. A aider et à soigner les plus pauvres et les plus fragiles. »

Un très beau reportage sur ces soeurs qui font du bien sans bruit à lire dans L’Observateur.

Elles servent et soignent le corps, l’âme et le moral de ceux qui vivent autour d’elles

« Et je choisis de vivre » : marcher pour traverser la deuil

« Il était une fois une femme qui n’avait qu’un seul enfant. Elle l’aimait évidemment de tout son cœur. Seulement, un jour, malheureusement, cet enfant vint à mourir… »

Conte de fée ? Non, une histoire vraie, hélas. Et à partir de laquelle naît un film, un documentaire qui suit Amande, sur les chemins de la Drôme, à la rencontre d’autres parents qui ont vécu le décès de leur enfant..

Lire la critique de Télérama

Ne faites pas le pigeon !

Ça a marché pour un pigeon, ça ne marchera pas pour vous : un volatile a été flashé par un radar, en raison d’un dépassement de vitesse : il roulait volait à 45 km/h pour une vitesse maximale autorisée de 30 km/h. Cela s’est passé en Allemagne, à Bolcholt.

Le pigeon

Le chanceux pigeon n’a pas eu à s’acquitter de l’amende de 25 euros exigée normalement pour tout contrevenant. Il n’a d’ailleurs pas été retrouvé (pas d’appel à témoin, décision du conseil municipal), mais son forfait a été immortalisé par une photo qui le rend désormais célèbre sur la toile.

Retrouvez tous les détails dans l’article de Sud Ouest.

Lourdes, le film : « Elle m’a regardée comme une personne »

Qui imaginerait que, dans notre société, un film documentaire sur Lourdes puisse atteindre les grands écrans ? Qui penserait qu’il serait remarqué et salué aussi largement, par des critiques croyants et des incroyants ?


Un « documentaire puissant« , pour Le Parisien qui a reçu un vrai choc : « Lourdes » est un coup de gourdin sur la tête. Une descente brutale, sans paliers de décompression, dans les remous d’un malheur aux cent visages. Rarement documentaire aura dégagé une telle force. »

Lire la suite

Il danse pour sa jambe

Ce petit bonhomme danse constamment pour exprimer sa joie d’avoir une nouvelle prothèse. Voyez le sourire sur le visage de cet enfant blessé…

https://twitter.com/afpfr/status/1125884557419515906

Jean Vanier et la Danse des canards

© Stéphane OUZOUNOFF/CIRIC

Un jour, sur France culture, un journaliste demande à Jean Vanier quelle est sa musique préférée. Au lieu de piocher dans le répertoire de Chopin ou de Mozart, il répond « la danse des canards ». « Nous la mettons souvent dans nos foyers, dit-il en riant, alors tout le monde déplie et replie les bras, se dégèle, se défoule ». En se laissant façonner par les personnes avec un handicap mental, par « leur liberté d’être un peu fou », comme il l’écrit, Jean s’affranchit peu à peu des normes de la conformité sociale, s’autorise à devenir un peu fou lui-même.

Lire la suite

De Notre-Dame à l’hôtel Dieu ?

Et si ce lien, éclairant aussi sur le rapport entre la cathédrale et les plus pauvres, se faisait naturellement ? Le p. Benoist de Sinety, vicaire général à Paris, en parle dans une interview accordée à Paris Match : « Nous allons donc entamer des réunions avec la Ville, afin de cerner les possibilités que réserve l’Hôtel-Dieu pour recevoir dans un proche avenir les fidèles et les visiteurs. Ensemble, nous voulons réfléchir au moyen d’y installer un accueil spirituel. Nous pourrions aussi proposer des expositions autour de l’histoire de cette cathédrale, de son trésor… Un parcours pédagogique qui permettrait de se rendre compte de ce qu’était cette magnifique église, de ce qu’elle deviendra.« 

Des Lego pour apprendre le Braille

Lego a annoncé le lancement d’une nouvelle gamme, Lego Braille Bricks, avec la secrétaire d’État au handicap, Sophie Cluzel. Le principe ? Un paquet de 250 briques avec l’alphabet en Braille, mais aussi les chiffres et d’autres symboles. Arrivée dans les magasins en France durant le troisième trimestre 2019.


La biodiversité dans mon jardin ?

Nous connaissons les nouvelles alarmantes sur l’état de la planète… et nous nous demandons : « Qu’est-ce que je peux faire, moi, avec mes 4 mètres carrés de jardin ?… »

La LPO du Rhône nous répond, par une série de tweets : elle nous propose des petits gestes à faire, quelle que soit la taille de notre jardin (qu’il se réduise à une jardinière sur le balcon, ou qu’il soit grand comme celui de Versailles). Autant de petits réflexes à prendre pour permettre aux différentes espèces de vivre.

Pour tout lire, cliquez dans le tweet !


Peut-être que certains ont du mal à croire la résurrection du Christ


« Chers frères et sœurs, peut-être, certains d’entre nous aussi n’arrivent pas à comprendre et à croire facilement la résurrection du Christ qui est l’événement le plus contesté, le plus énigmatique dans l’histoire du monde. Je ne suis pas ici cette nuit pour vous convaincre et prouver à tout prix l’évènement de la résurrection du Christ. Mais je vous dis et souligne une seule chose, comme le dit Saint Paul, « si le Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est vide et vaine, et vide aussi notre foi (1 Co 15, 14).  Si le Christ n’est pas ressuscité, le christianisme n’aurait pas existé et nous ne serions pas ici cette nuit.  La résurrection du Christ est l’événement fondamental, crucial, et central de notre foi chrétienne. Nous croyons en un Dieu Vivant. Comme le disent les anges, « Pourquoi cherchez vous le Vivant parmi les morts ? » Christ est ressuscité. Oui. Il est vraiment ressuscité. »

Une homélie de Pâques du p. Ashok Bodhana, sj à découvrir >>

Elles vivent !

Mais qui donc en ce Vendredi Saint ? Les abeilles de Notre-Dame : leurs ruches sont intactes ! Une bonne nouvelle écologique à découvrir dans l’article du Parisien qui est consacré à nos amies ailées !

Colossus, le robot pompier

Pendant la lutte contre l’incendie de la Cathédrale Notre-Dame de Paris, quand la situation rendait l’intervention humaine trop dangereuse, les pompiers ont envoyé un Colossus au feu. C’est un « drone terrestre fabriqué par Shark Robotics, une entreprise de La Rochelle », rapporte 20 minutes.

C’est un « colosse de 500 kilos, raccordé à la lance à incendie. Son canon à eau puissant lui permet d’effectuer des jets directs ou en forme de cône large ».

Colossus

Comme dit ce tweet qui a permis de faire connaître l’existence de ce robot au Samaritain, MERCI Colossus !

Les « bienveilleurs »

Si vous avez 4 minutes, écoutez donc cette chronique de Christophe André sur France Inter. Il y parle de ce qu’il appelle des « bienveilleurs », « toutes les personnes bienveillantes, polies, respectueuses des règles ». « Ils sont majoritaires, heureusement ! C’est grâce à eux que nos sociétés, que tous les groupes humains sont vivables et agréables. Mais on ne les repère pas, ils œuvrent en silence et n’attirent pas notre attention ».

Christophe André parle ensuite des « sagouins », qui font l’inverse. Face à leurs comportement, il existe la tolérance, qui peut cacher une certaine paresse. Mais Christophe André met en avant la « correction fraternelle » pratiquée par les chrétiens, qui peut être pratiquée en dehors de toute religion : il s’agit d’ « aller tranquillement vers ceux qui transgressent en leur demandant de cesser. » Tout simplement, sans agressivité.

A mettre en pratique pour un monde plus facile à vivre ?

Le compliment fait du Bien

sans-titreCreapills nous raconte une belle histoire de compliment et de beauté. Kenadi Beacham est une étudiante américaine qui a eu l’idée de mener une expérience dans le cadre d’un projet scolaire. Équipée d’une caméra, elle est allée à la rencontre des différents élèves (et autres personnes du personnel pédagogique) de son établissement pour leur avouer, en toute simplicité, qu’elle prend en photo les personnes qu’elle trouve belles. C’est une expérience qui vise à montrer qu’un compliment, aussi simple et furtif soit-il, permet de renforcer la confiance et l’image que l’on a de soi-même. Un beau film à retrouver ci-dessous.

Et si, nous aussi, nous faisions du Bien en n’oubliant pas de faire des compliments ?…

Les Rameaux in situ !

En Terre Sainte, tous les ans, une grande procession a lieu de Bethphagé à Jérusalem pour reproduire le trajet effectué par le Christ… Y a pas à dire, c’est impressionnant !

Arrêtons de regarder dans le rétro !

« Le défi de la modernité, c’est de vivre sans illusion et sans être désillusionné ». Ainsi commence Retrotopia, de Zygmunt Bauman (décédé en 2017), dont nous parle le site Usbek&Rika.

En gros, pour l’auteur, l’effondrement de nos références, la peur de l’avenir, nous poussent à vivre dans la nostalgie, en gommant tout les problèmes du passé. Aujourd’hui, c’est le « retour à l’utérus au sens du repli sur soi, accéléré selon Bauman par Internet, qui nous pousse à chercher nos semblables plutôt que d’explorer la diversité du monde « .

Alors que faire ? « Nous, humains, n’avons le choix qu’entre la coopération à l’échelle planétaire ou bien les fosses communes. »

Donc, regardons non pas dans un rétroviseur sur lequel on a mis un joli filtre instagram, mais plutôt autour de nous. Go !

« Je suis là pour l’amour et pour la pardon »

Le capitaine de l’équipe de foot d’Amiens, Prince-Désir Gouano, a été la cible d’injures racistes hier soir, un supporter dijonnais imitant des cris de singe alors qu’il devait jouer un corner.

Lire la suite

Le Pape à genoux

Après deux jours de retraite spirituelle au Vatican, les leaders sud-soudanais se sont quittés jeudi 11 avril en écoutant un discours du pape François, assis aux côtés du primat de l’Eglise anglicane, Justin Welby. Le souverain pontife a de nouveau plaidé pour la paix et la réconciliation, rappelant son souhait de pouvoir prochainement y effectuer un voyage.

« Vous avez commencé un processus, qu’il se termine bien », a lancé le pape à Salva Kiir et Riek Machar avant d’achever la rencontre par ce geste inédit en signe de respect : baiser les pieds de ses hôtes.

RFI Afrique

Le pape François agenouillé pour baiser les pieds du président soudanais Salva Kiir, le 11 avril 2019 au Vatican. © Vatican Media/­Handout via REUTERS

Twitter fait du bien (si).

Un tweet, plus exactement 2 un 1, qui fait du bien.

Merci à ces personnes anonymes, et merci à ceux qui relèvent ces actes minuscules et pourtant si grands. Cela redonne de l’espérance en l’humanité !

Une fille de feu !

Oui, et dans l’Eglise ma bonne dame ! Même qu’elle a été canonisée !… Et qu’elle vient d’entrer dans la prestigieuse collection des « Belles Lettres »

MOOC : 10 regards d’espérance…

Logo SINOD

Connaissez-vous les MOOCs, ces cours en ligne, où le participant regarde des vidéos sur un sujet donné, peut échanger sur un forum, remplir des quizz ? Sachez par exemple qu’un MOOC commence aujourd’hui sur les bases de la comptabilité, et un autre, plus tard, sur la recherche du rebond parfait.

Mais c’est sur un autre MOOC que nous voudrions attirer votre attention : il commence cette semaine, en durera 11, et a pour titre « Dix regards d’espérance sur le monde d’aujourd’hui ». Il est organisé par Sinod (« Les MOOC du Collège des Bernardins »). Il s’adresse à « celles et ceux qui s’interrogent : la foi peut-elle changer des choses dans ma vie ? ».

Un extrait de la présentation : « Dix conférences, dix questions, dix approches. Nous allons rencontrer ensemble une grande diversité de questionnement, de recherche sur des notions comme la vérité, l’histoire du monde, la culture, le pardon ou l’égalité. Il s’agira toujours d’interroger la foi pour la mieux comprendre, certes, mais surtout pour mieux nous permettre de partager la lumière qu’elle peut apporter. »

Informations et inscriptions sur le site de sinod.

Chatmaritain

Parce que ça faisait longtemps, parce qu’on est vendredi et parce qu’à Rome tous les chats sont gris !


Bonnes nouvelles pour les blaireaux et les monarques !

sans-titreIl en va ainsi dans l’espèce animale comme humaine : il est de bonnes nouvelles pour les blaireaux et les monarques !

Pour les premiers, c’est le site Novethic qui nous recense une expérience heureuse en Grande-Bretagne. Depuis que des mesures ont été prises, loutres, blaireaux, renards et belettes regagnent le territoire, alors que depuis 40 ans on pouvait être inquiet à leur endroit.

Les chercheurs expliquent que ce sont bien les efforts des îles britanniques en matière de protection de l’environnement qui a permis ce retour d’espèces. « La plupart de ces animaux (…) reviennent grâce à la protection légale, à la conservation, à l’élimination des polluants et à la restauration des habitats »

Lire la suite

Solidarité : quand la roue tourne …

8037075_730330a4-4575-11e9-84d5-b527a85471f7-1_1200x778Belle histoire que celle-là qui parle de roues ! Un homme répare des vélos abandonnés pour pouvoir en offrir à ses petits-enfants. Une paroisse le loge en échange de ses services mécaniciens. L’affaire fonctionne et les gens qui repartent avec leur vélo réparé font un don à la Société de Saint-Vincent de Paul en échange. Et depuis, l’atelier accueille aussi des réfugiés pour aider et s’insérer. Oui, quand la roue de la solidarité est enclenchée, elle tourne ! Une belle histoire que nous raconte Le Parisien à retrouver ICI

Lire la suite

L’espérance de La Vie

Ces derniers temps, dans l’actualité, c’est le gris, le noir, voire l’horreur, qui dominent. A croire qu’il n’y a plus que cela… Non, non, non. Il y a aussi, un peu partout, des lumières qu’on ne voit pas, des motifs d’espérance, des initiatives réjouissantes. Le magazine La Vie y croit, et a décidé, dans sa nouvelle formule, d’y consacrer chaque semaine un cahier : un « Cahier espérance ».

Dans le premier (disponible en ligne gratuitement, comme l’ensemble du magazine !), La Vie présente entre autres le Cours Clovis (un collège situé en zone rurale, là où le chômage et l’illettrisme gagnent du terrain), et l’antenne française Mary Meal’s (un programme alimentaire qui vient en aide aux enfants). Ne vous privez pas de la lecture exhaustive de ce Cahier, et du magazine entier !

Christus vivit !

Non, ce n’est pas une nouvelle exclamation de louange mais bien le titre de la nouvelle exhortation apostolique post-synodale « aux jeunes et à tout le peuple de Dieu » rendue publique hier mardi 2 avril par le Pape François.

« Il vit, le Christ, notre espérance et il est la plus belle jeunesse de ce monde. Tout ce qu’il touche devient jeune, devient nouveau, se remplit de vie. Les premières paroles que je voudrais adresser à chacun des jeunes chrétiens sont donc : Il vit et il te veut vivant ! Il est en toi, il est avec toi et jamais ne t’abandonne. Tu as beau t’éloigner, le Ressuscité est là, t’appelant et t’attendant pour recommencer. Quand tu te sens vieilli par la tristesse, les rancœurs, les peurs, les doutes ou les échecs, il sera toujours là pour te redonner force et espérance. »


Des élèves qui cultivent leur jardin

Cela se passe au Danemark… et on se dit que c’est une super idée !

On peut aussi en profiter pour découvrir cinq belles choses que fait l’UE pour protéger l’environnement !