#SansMoi. Le Black Friday irrite.

Le Figaro [bien lire « Le Figaro »] fait état de l’agacement et de l’organisation des opposants à la nouvelle foire a la surconsommation importée – avant le Single’s Day : le jour où on fait les poches des celibs.

Chacun a en tête ces vidéos dans lesquelles Mammon se goberge sur le dos de la dignité humaine. Or ce qui était divertissant chez les Américains franchit l’Atlantique.

Sur Twitter, le mouvement emprunte les hashtags #SansMoi, #SansNous, comme en témoigne ce tweet.

#NotrePère C’est trop tard pour changer mes habitudes

Le premier dimanche de l’Avent, le 3 décembre prochain, entrera en vigueur dans la liturgie la nouvelle traduction de la prière du « Notre Père ». Nous ne dirons plus « Et ne nous soumets pas à la tentation » mais « Et ne nous laisse pas entrer en tentation ». Et elle est toujours aussi grande, la tentation d’y aller de son petit commentaire…

Ça fait 40 ans que je prie « Ne nous soumets pas à la tentation », c’est trop tard pour changer mes habitudes, maintenant.

Lire la suite

Encore un « Notre Père » gate ?

« Et si on changeait le Notre Père en Notre Mère ? » titre Isabelle de Gaulmyn : loin d’être une n-ième réflexion sur la nouvelle traduction ou sur l’écriture inclusive poussée à son paroxysme, l’article est simplement un article pour inciter à continuer à penser la place de la femme dans l’Eglise.

Lire la suite

Le Dorothy se lance à Paris

Logo_test_FORME02_04Nous évoquions il y a peu l’ouverture prochaine du Dorothy, « café-atelier catholique au coeur de Paris ». La peinture à peine sèche, il accueille sa première rencontre ce soir avec une rencontre organisée à 20h avec le Service jésuite des réfugiés en France sur « Réfugiés : comment répondre au défi de l’hospitalité ? » (infos sur l’événement Facebook ICI ).

On peut désormais suivre l’actualité du Dorothy en s’abonnant à leur Infolettre (voir leur site LA) ou à leur page Facebook.

Et son adresse est connue  ! On retrouvera Dorothy au 85 bis rue de Ménilmontant dans le 20e arrondissement. Longue vie à l’équipe porteuse de ce beau projet !

Médecine, fraternité : miracle ?

Surgeons performing surgery in operating Theater.Un homme est brûlé à 95%. Son frère jumeau lui donne de la peau, issue de parties de son corps à cicatrisation rapide. Usant de la capacité auto-régénérante du matériau et après une dizaine d’opérations, le blessé, que les statistiques vouaient à la mort, est tiré d’affaires après des mois de combat.

Sans doute pas un miracle, mais une première médicale et une belle chaîne de professionalisme et de fraternité à découvrir ICI.

« En Birmanie, tout cela reste très compliqué »

Le pape François se rendra en Birmanie le 27 novembre. Analyse dans La Vie du cardinal Charles Maung Bo sur la situation du pays.

Tout le monde est heureux [de sa visite], pas seulement les chrétiens mais les bouddhistes et le gouvernement aussi. Nous sommes dans un processus de paix instigué par Aung San Suu Kyi. Nous voulons porter un message d’amour et la paix. Il y a différentes religions dans ce pays, différents groupes ethniques. Il doit y avoir une unité et une dignité. Nous devons réussir à trouver la paix dans tous les États, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. La paix est essentielle. Le pape montrera que c’est possible.

Certains craignent qu’il emploie le mot « Rohingya ». 

Il ne devra pas utiliser ce mot, cela choquerait les Birmans, le gouvernement et les militaires. Cela voudrait dire qu’ils sont une ethnie birmane, qu’ils appartiennent à ce pays, ce qui n’est pas le cas.

Lire la suite

Fillon un an après

AFP / SEBASTIEN BOZON

Le 27 novembre 2016, François Fillon remportait haut la main la Primaire de la droite, caracolant en tête des sondages de la présidentielle. Un an après, de l’eau a coulé sous les ponts et François Fillon démissionne de son mouvement Force Républicaine pour se retirer de la politique, sur fond de polémiques ouvertes par la publication du livre-réquisitoire de son ancien responsable de campagne, Patrick Stefanini. France Info revient en quelques dates sur la folle année de François Fillon.Lire la suite

#NotrePère Moi je continuerai de prier comme je veux, d’abord !

Le premier dimanche de l’Avent, le 3 décembre prochain, entrera en vigueur dans la liturgie la nouvelle traduction de la prière du « Notre Père ». Nous ne dirons plus « Et ne nous soumets pas à la tentation » mais « Et ne nous laisse pas entrer en tentation ». Et elle est toujours aussi grande, la tentation d’y aller de son petit commentaire…

Moi je continuerai bien de prier comme je veux, d’abord, nan mais !

Lire la suite

Ne pas subir

« ‘J’ai estimé en conscience que le lien de confiance entre le chef des armées et son chef d’état-major était trop dégradé pour que je puisse continuer dans mon poste’. Oh, bien sûr, on peut toujours sourire de ce catholique pratiquant, saint-cyrien à l’ancienne qui, avant de se rendre à l’Élysée, rangea dans sa boîte son casoar, avec ses plumes blanches et rouges qui se fixent sur le shako, le couvre-chef des cyrards. Villiers rappelle au passage la devise du maréchal de Lattre : Ne pas subir. S’il a écrit ce livre, c’est pour aider les Français à ‘prendre conscience de la gravité de la situation et de la nécessité d’une unité nationale' ».

Jean-Claude Guillebaud, dans La Vie

Nous avons vu pour nous

A voir : L’étoile de Noël, de Timothy Reckart. C’est en salles depuis le 15 novembre, et c’est excellent. Mes enfants ont adoré, mon épouse et moi également. Ceci étant (vite) dit, vous pouvez lire d’autres avis, plus développés, comme celui d’Aymeric Christensen dans La Vie, ou encore celui d’Hugues Maillot dans Famille Chrétienne.

Famille Chrétienne, qui ajoute en prime le regard sur le film d’Anne Dagallier, chargée de mission au Service national catéchèse et catéchuménat de la CEF et réalisatrice d’un dossier pédagogique autour du film. A lire ici.

Les tonneaux se remplirent miraculeusement de bière

« Né en 582 dans une famille noble de Lorraine, le futur saint Arnould se fait remarquer dès son plus jeune âge par sa piété et sa générosité. Il voudrait devenir ermite, mais ses parents ont d’autres projets pour lui : le marier. Il se marie donc en 610 avec une femme qui devait être aussi pieuse que lui, puisque trois ans plus tard, elle rentre au couvent. Lui devient évêque de Metz ».

Bien avant d’acquérir la célébrité grâce à son péage, saint Arnould deviendra patron des brasseurs en souvenir de son miracle

Prix de la laïcité : Mgr Gollnisch aimerait entendre MM. Valls et Chevènement, et MMe Hidalgo

J’aimerais connaitre les explications d’Anne Hidalgo, maire de Paris, qui a accueilli cette rencontre ainsi que de Manuel Valls, et Jean-Pierre Chevènement qui y ont assisté. Est-ce qu’eux aussi se retrouvent dans cette conception de la laïcité consistant à dire « nous sommes des anticléricaux » ?

Pourquoi est-ce que je parle de cela en tant que Directeur général de l’Œuvre d’Orient ?

Non seulement parce que comme prêtre, je me sens atteint par cette hostilité mais aussi parce que cette laïcité ainsi déformée, agressive, sectaire, et trahie en quelque sorte, dégoûte finalement les pays d’Europe de l’Est et du Moyen-Orient de s’orienter vers la laïcité, un chemin qui, pourtant, pourrait être importante pour les sociétés de ces pays.

La chronique entière, dite à Radio Notre Dame, est à lire sur le site de l’Oeuvre d’Orient.

Eglise et politique au Zimbabwe

On retiendra ces paroles de l’ancien archevêque de Bulawayo, Mgr Pius Ncube, prononcées dans les années 2000 : « L’Eglise a un rôle prophétique pour dire la vérité quand plus personne n’ose le faire. J’accepte cela, même si je dois le payer de ma vie. »Lire la suite

Le Pape s’attaque aux Fake News

« Co-organisées cette année pour la première fois par le Secrétariat pour la communication du Saint Siège, la Fédération des Médias Catholiques (FMC) et SIGNIS (l’association catholique mondiale pour la communication), les Journées Internationales Saint François de Sales exploreront les rapports entre medias et vérité, dans la lignée du message choisi par le Pape François en vue de la prochaine Journée Mondiale des communications sociales, le 13 mai 2018, sur les fausses nouvelles (fake news) et le journalisme de paix ».

Voir sur Radio Vatican

 

Pensée du jour

L’amour de la vérité n’est jamais satisfait contrairement au jeu de la sincérité qui se contente de maigres consolations.

Père Jean-François Thomas, sj

L’avocat, celui qui est appelé à l’aide

« Il n’y a pas des avocats de victimes. Il y a des avocats, point. Et comme disait Platon : ‘La perversion de la cité commence par le dévoiement des mots’. Nous sommes tous – normalement – des techniciens du droit, des artisans de la chose judiciaire. Nos clients nous mandatent pour gagner parce que nous sommes des professionnels, et nous gagnons sur le droit, pas sur l’émotion. Que l’on soit dans un dossier d’un côté ou de l’autre – et il faut pratiquer les deux parce qu’on respire mieux à deux poumons -, nous avons tous été appelés à l’aide par nos clients. C’est l’étymologie même du mot avocat (advocatus) et c’est là le seul honneur de notre robe ».

Entretien avec Maître Éric Morain dans Le Parisien

 

Dijon : Salon du livre et des médias chrétiens

10h00 – Inauguration du salon en présence de Mgr Minnerath, Archevêque de Dijon et M. Fresse, pasteur de l’Eglise Protestante Unie de France.
11h00 – Table Ronde : Y a-t-il un risque à croire ?
12H15 – Rencontre avec Brunor, scénariste-dessinateur de la série des Indices Pensables
14h00 – Rencontre avec Jean-François Kieffer, scénariste-dessinateur des BD de la série Loupio
14H30 – Table Ronde : La foi peut-elle laisser place au doute ?
15h45 – Rencontre avec Yves Guezou, scénariste et illustrateur
16h30 – Table Ronde : La fraternité est-elle la grande oubliée de notre devise républicaine ?
17h00 – Rencontre avec Vincent Scheffels, prêtre du diocèse de Nanterre, spécialiste du dessin en catéchèse.

Voir le site du Salon

Ecriture inclusive : paresse et prétention ?

C’est en tous cas la conclusion de Laurent Stalla-Bourdillon, aumônier des parlementaires, dans les colonnes de La Vie.

L’irruption de l’écriture inclusive a mis l’Académie Française en émoi. L’occasion nous est offerte de réfléchir à nouveau à la signification de la langue, de la parole et de l’écriture. Savons-nous distinguer le rôle de chacune ? Réalisons-nous que la manière dont nous parlons et dont nous écrivons révèle bien des choses de notre vie intérieure ?

C’est intéressant et c’est à lire ICI.

Bienheureux Francis Solanus (1870-1957)

« L’accueil fraternel envers les autres, pauvres, marginalisés, les minorités raciales ou religieuses: ce sont les traits distinctifs de la personnalité du père Francis Solanus (1870-1957), le frère capucin béatifié ce samedi à Detroit, aux États-Unis. Un exemple de simplicité et de dévouement dans le quotidien, dédié à la prière et au service du prochain, comme l’a souligné le cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour les Causes des Saints :

‘Le bienheureux Francis Solanus Casey a atteint la sainteté ici, aux États-Unis, en gravissant chaque jour les marches qui mènent à la rencontre avec Dieu à travers l’amour pour les frères dans le besoin. Les autres, surtout les pauvres, étaient vus pas lui non pas comme un poids ou un obstacle pour son chemin de perfection. Mais comme une voie vers la lumière de la splendeur divine' ».

Sa vie sur radiovaticana.va

À quoi servent les universités catholiques ?

Les universités catholiques ont du pain sur la planche, à en croire le récent discours du Pape François à la conférence des universités catholiques, le 4 novembre dernier. L’occasion d’insister sur l’importance de former des esprits critiques et d’encourager les universités dans leur travail de réflexion sur les migrations et d’action auprès des migrants. « Depuis un peu moins d’un siècle, la Fédération internationale des universités catholiques, avec la devise Sciat ut serviat, se propose de promouvoir la formation catholique au niveau supérieur, en se servant de la grande richesse qui dérive de la rencontre de tant de réalités universitaires différentes. Un aspect essentiel de cette formation vise la responsabilité sociale, pour la construction d’un monde plus juste et plus humain ».

Lire le discours du pape dans La Croix

Les partis politiques : combien de divisions ?

Compter les « membres » d’un parti politique, c’est un peu comme compter les fidèles de l’Eglise catholique. Il y a les croyants et les pratiquants, les baptisés et les « membres de cœur »… Alors, combien de divisions ?

On retiendra des récents articles de Ouest France et du Monde que le flou est davantage présent pour les récents « mouvements politiques » (France Insoumise et La République en Marche), réunissant des sympathisants (adhérant en 1 clic) plus que de véritables « encartés ». En cela, ces formations ne sont qu’un signe supplémentaire de la crise des partis politiques, dans leur forme traditionnelle, et non une voie de résolution, comme le laissent croire certains discours sur LREM, nouveau « premier parti de France ».

 

#NotrePère Moi j’aime pas les nouvelles traductions

Le premier dimanche de l’Avent, le 3 décembre prochain, entrera en vigueur dans la liturgie la nouvelle traduction de la prière du « Notre Père ». Nous ne dirons plus « Et ne nous soumets pas à la tentation » mais « Et ne nous laisse pas entrer en tentation ». A propos de tentation, elle est grande celle d’y aller de son petit commentaire… souvent en mode grognon.

A quoi ça sert de changer, à part nous enquiquiner ? De toutes façons, moi je préférais l’ancienne formule « ne nous laisse pas succomber »…

Lire la suite

Il ne suffit pas de nous indigner

« Il ne suffit pas d’en rester au malaise de tous ces gens qui n’ont pas de quoi vivre et résident dans la rue à deux pas de chez nous,
Il ne suffit pas de nous indigner,
Il ne suffit pas de les regarder de haut… ou, pire, de ne plus les voir, devenus indifférents,
Il ne suffit pas de nous dire que nous sommes tous des pauvres en quelque chose (même si c’est aussi vrai),
Il ne suffit pas de parler de la pauvreté et des pauvres en général… »

Le reste à découvrir chez : Zabou chez Zabou

Alzheimer : les émotions restent

On connaît sûrement des proches amenés à accompagner un parent atteint de la maladie d’Alzheimer. Souvent, ils témoignent de leur découragement : tant d’énergie investie qui se fracasse sur l’oubli terrible que provoque cette maladie … Un récent article de Sciences et Avenir semble pouvoir les encourager à nouveau : l’oubli perdurera hélas mais les patients semblent rester sensibles aux émotions, ce qui redonne une valeur particulière à la présence des aidants autour d’eux.Lire la suite

Dieu n’est pas un contrôleur à la recherche de billets non compostés !

@Servizio Fotografico – L’Osservatore Romano

Homélie du Pape pour la première Journée Mondiale des Pauvres :

Souvent nous sommes dans l’idée de n’avoir rien fait de mal et pour cela nous nous contentons, présumant être bons et justes. Mais ne rien faire de mal ne suffit pas. Parce que Dieu n’est pas un contrôleur à la recherche de billets non compostés, il est un Père à la recherche d’enfants à qui confier ses biens et ses projets. Et c’est triste quand le Père de l’amour ne reçoit pas une réponse généreuse d’amour de ses enfants qui se limitent à respecter les règles, à s’acquitter des commandements, comme des salariés dans la maison du Père.

L’omission est aussi le grand péché par rapport aux pauvres. Ici, elle prend un nom précis : indifférence. C’est dire : “ Cela ne me regarde pas, ce n’est pas mon affaire, c’est la faute de la société”. C’est se tourner de l’autre côté quand le frère est dans le besoin, c’est changer de chaîne dès qu’une question sérieuse nous gêne, c’est aussi s’indigner devant le mal sans rien faire. Dieu, cependant ne nous demandera pas si nous avons eu une juste indignation, mais si nous avons fait du bien.

Prière du Pape pour le « cher peuple libanais »

Dimanche 19 novembre, au cours de l’angélus, le pape François a adressé une  « pensée particulière » au « cher peuple libanais ». Appelant à « la stabilité du pays », il a prié pour que le pays du Cèdre « puisse continuer d’être ‘un message’ de respect et de coexistence aussi bien pour le Moyen-Orient que pour le monde entier. »

Explications sur la crise au Liban, avec Terre Sainte Magazine

Mugabe, Vie et destitution d’un dictateur

« Robert Mugabe n’a pas échappé à la règle : en Afrique comme ailleurs, les dictateurs ne sont pas éternels. Avant d’être le vieil homme risible et pathétique qu’il était devenu ces dernières années, avant d’être le dictateur redoutable et peu fréquentable de ces trente dernières années, Robert Mugabe a été un héros à l’égal de Nelson Mandela, un espoir et un mythe auquel le monde a voulu croire. Tout a commencé dans une mission catholique de la Rhodésie du Sud, alors colonie britannique, où il est né en 1924. En ces temps coloniaux, il n’était pas bon d’être un Noir dans l’Afrique de Sa Gracieuse Majesté… »

Laurent Larcher dans La Croix

Un être humain réconcilié avec ses pairs, avec la création et avec Dieu

« Le 20 octobre 2017, le père Arturo Sosa, supérieur général des jésuites, est longuement intervenu au congrès international des délégués à l’éducation de la Compagnie de Jésus, le Jesedu-Rio2017. L’événement, organisé par la fédération latino-américaine de l’ordre et l’association brésilienne des collèges jésuites sous l’intitulé : L’éducation dans la Compagnie : une pédagogie au service de la formation d’un être humain réconcilié avec ses pairs, avec la création et avec Dieu, s’est tenu à Rio de Janeiro du 16 au 20 octobre ».

Lire dans La Croix

 

Accueil des pauvres : la Diaconie, kezako ?

 

wdp_logo_fre_0Au lendemain de la Journée mondiale des Pauvres, voulue par le Pape François sous le thème « N’aimons pas en paroles mais par des actes », nous pouvons (re-)découvrir utilement ce qu’est la Diaconie. Dans une très intéressante contribution préparatoire à l’Université de la Solidarité et de la Diaconie, qui s’est tenue tout récemment à Lourdes, le Père Etienne Grieu nous propose quelques éléments :

Si vous interrogez des chrétiens en leur posant la question, pour vous c’est quoi l’Église, comment la définissez-vous ? Lire la suite

Natalité : Gaël Giraud avocat du Pape

Une séquence de l’émission d’Arte « 28′ » était consacrée mercredi dernier aux questions de natalité et d’environnement (à partir de 12:57). Invité de l’émission, le jésuite Gaël Giraud, chef économiste de l’AFD, a débattu de la nécessité ou non d’intervenir sur la natalité pour l’avenir de la planète. Interrogé notamment sur les positions du Pape, il a dénoncé l’hypocrisie consistant à demander aux pauvres de faire moins d’enfants sans changer le mode de vie des plus riches, principaux pollueurs à l’échelle mondiale.

Migrant’scène, une autre approche

Couv-Ddp-FMS-2017-212x300

Hier, la Cimade a lancé dans 60 villes en France le festival Migrant’scène. Jusqu’au 10 décembre, au travers de rencontres, d’une exposition, de projections de films, de débats, il a pour objectif de porter un regard différent sur les migrations.

Après le temps des actions de solidarité, dans un rapport aidant-aidé, face à l’urgence, pour pallier les manques de l’Etat, il s’agit de faire connaître la richesse des projets où chaque personne, qu’elle soit d’ici ou d’ailleurs, est actrice à part entière, force d’initiative ou de proposition, force de parole ou de réflexion, sur un pied d’égalité.
Il est temps de montrer que, même si c’est difficile, même si cela ne va pas de soi, penser ensemble, agir ensemble, malgré toutes nos différences, permet d’avancer et de construire un monde plus juste, plus ouvert, plus fort, justement grâce à nos différences.

Tout le programme à retrouver ICI.

Même les Poissons muent

Tirant peut-être les leçons d’un déficit d’écoute au Parti Socialiste (pour manier l’euphémisme), et désireux de développer leur propre corpus, les fondateurs des Poissons Roses ont lancé aujourd’hui un nouveau parti, Refondation. Non confessionnel, il puise néanmoins aux sources du christianisme social et du personnalisme. Il revendique entre autres Emmanuel Mounier, Pierre-Yves Gomez, Jean-Claude Michéa, Jacques Ellul ou Abdennour Bidar parmi ses références.

La Croix vous en dit davantage.