Mais qui est Jean ?

« Son visage, ses paroles me renvoyaient à plus haut qu’elle ».

Chronique de Philippe de Lachapelle sur la maladie d’Alzheimer

Amoris Laetitia : « On tombe amoureux d’une personne complète avec son identité propre, non pas seulement d’un corps, bien que ce corps, au-delà de l’usure du temps, ne cesse jamais d’exprimer de quelque manière cette identité personnelle qui a séduit le cœur. Quand les autres ne peuvent plus reconnaître la beauté de cette identité, le conjoint amoureux demeure capable de la percevoir par l’instinct de l’amour, et l’affection ne disparaît pas. Il réaffirme sa décision d’appartenir à cette personne, la choisit de nouveau, et il exprime ce choix dans une proximité fidèle et pleine de tendresse ».

 

Semaine Sainte au Kurdistan irakien

« Dans le cadre du jumelage Lyon-Mossoul, une délégation du diocèse de Lyon a passé quelques jours au Kurdistan irakien.
Parmi les moments forts du voyage : un chemin de croix à Baqofah, une messe de Pâques célébrée à Dohuk et un passage à Qaraqosh, où vient de se réinstaller l’archêveque syro-catholique de Mossoul Mgr Petros Mouché.

De retour d’Irak, Mgr Emmanuel Gobilliard, évêque auxiliaire du diocèse de Lyon, tire le bilan de ce voyage avec le père Didier Rodriguez ».

Écouter Mgr Gobilliard sur RCF

L’étude de la théologie, facteur de rapprochement oecuménique

Lu sur Radio Vatican : « Des cours de théologie catholique à la Faculté de théologie protestante de Genève : c’est l’initiative inédite qui a été lancée ce vendredi 3 mars 2017, proposée de concert par cette même Faculté et l’Eglise catholique romaine de Genève (ECR), rattachée au diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg. […] Cette initiative est une première à Genève, haut-lieu du calvinisme, et constitue, de l’avis de ses promoteurs, un pas œcuménique important. »

Ecouter l’entretien de Geoffroy de Clavière, responsable de la communication et du développement au sein de l’Eglise catholique de Genève, avec Radio Vatican :

Jésus ne fait pas du cinéma

Quelle est notre place dans ce drame de la Rédemption ?

« Quelle douleur pour Jésus d’être seul, absolument seul, abandonné. Non, il n’est pas seul, sa mère est là, sa mère est là avec Jean, et Jean est là parce que Marie est là, Jean est là parce qu’il est accoché au manteau de Marie. Pierre a eu peur parce qu’il suivait à distance. Ah ! cette terrible distance qui fait qu’on a laissé entre Jésus et soi la place pour la tentation, la place pour le démon, la place pour le péché, la place pour le reniement ».

Homélie du père Potez pour le dimanche des Rameaux

Jean Vanier : La grande question humaine, c’est la peur

« La grande question humaine, c’est la peur. La peur de quoi ? Dans la Genèse, après qu’Adam et Ève se sont séparés de Dieu, il est dit que Dieu vint à la recherche d’Adam. Et puis Dieu dit ‘Adam, où es-tu ?’. Adam répond : ‘j’ai eu peur parce que j’étais nu, et je me suis caché’. La nudité, c’est nos faiblesses, nos fragilités, nos manques, nos vides. C’est peut-être cela la plus grande peur : que l’autre découvre ma fragilité, là où je veux apparaître fort ».

Écouter Jean Vanier sur RCF

Mgr Gobilliard, Comprendre le célibat des prêtres

Capture« ‘Pour choisir, en vérité le célibat, il faut faire une rencontre authentique et bouleversante’. Il y a quelques années, Mgr Emmanuel Gobilliard avait écrit un texte sur le célibat des prêtres dans une lettre datant de 2012 et publiée dans son livre Le journal de Tanjomoha. Il y expliquait ressentir le célibat comme ‘une croix ; le fait de ne pas avoir d’enfant est une vraie souffrance’ et confessait qu’il se serait peut-être marié s’il avait ‘eu le choix’ au moment d’entrer dans la prêtrise.

Aujourd’hui l’évêque auxiliaire de Lyon est l’invité de la rédaction pour expliquer le choix du célibat dans l’Église ».

Écouter Mgr Gobilliard sur RCF…

Unité des chrétiens : « Nous réconcilier, l’amour du Christ nous presse »

Semaine de prière pour l'Unité des chrétiens : le regard du Cardinal KochCette semaine, du 18 au 25 janvier, est la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Son thème, comme nous l’avions déjà annoncé, est : « Nous réconcilier, l’amour du Christ nous presse » (2 Co 5, 14).

Le Cardinal Kurt Koch est président du Conseil pontifical pour l’Unité des chrétiens. Il revient sur l’importance de cette semaine, et sur son thème, pour Radio Vatican :

 

L’abbaye la plus ancienne d’Europe occidentale

capture« L’abbaye de Saint-Maurice, qui a fêté ses 1500 ans en septembre 2015, est l’un des principaux poumons spirituels de la Suisse. Son activité n’a jamais connu la moindre interruption depuis sa fondation le 22 septembre 515, ce qui en fait l’abbaye la plus ancienne d’Europe occidentale. Elle est un lieu de ressourcement pour de nombreux pèlerins et retraitants venus de Confédération helvétique mais aussi du reste du monde, et joue aussi un grand rôle dans le dialogue œcuménique, accueillant de nombreux chrétiens coptes et orthodoxes ».

Écouter le prieur de l’abbaye

Cité du travailleur et cité du consommateur

capture« Dès lors qu’on a pris conscience que le travail humanise, que le travail libère, mais que les conditions du travail peuvent être aliénantes, on se rend compte que l’histoire des organisations humaines depuis deux siècles développe un travail de plus en plus organisé, de plus en plus éloigné des personnes, de plus en plus mécanisé, puis globalisé, puis financiarisé, et donc de plus en plus abstrait. Si bien que les personnes qui travaillent ont de moins en moins la capacité à pouvoir répondre à ces deux questions : à quoi sert ce que je fais, à quoi je sers moi-même. Nous avons été lentement privés de notre liberté de travailleurs. Mais cela a été compensé par la consommation ! C’est cette idée de la liberté par la consommation, c’est l’abbaye de Thélème : fais ce que tu veux, consomme ».

Pierre-Yves Gomez sur la Radio Suisse Romande (33′, quand même)…

À quoi la COP 22 va-t-elle servir ?

À quoi la COP 22 va-t-elle servir ?La question a été posée pour la revue Reporterre à Célia Gautier, spécialiste des négociations climatiques au Réseau Action Climat.

 

Lors de l’angélus de ce dimanche, le Pape a lui aussi évoqué la COP 22 : « Je souhaite, a déclaré le pape, que tout ce processus soit guidé par la conscience de notre responsabilité pour la protection de la maison commune ». Il a d’ailleurs salué l’entrée en vigueur de l’Accord de Paris sur le climat, l’avant-veille : « Cet important pas en avant montre que l’humanité a la capacité de collaborer pour la protection de la création (cf. Laudato si’, 13), pour mettre l’économie au service des personnes et pour construire la paix et la justice ».

Syrie : fr. Ibrahim Alsabagh témoigne

Syrie : le témoignage d'un franciscain d'Alep de passage à RomeAu cœur d’Alep en Syrie, à quelques mètres de la ligne de front, se trouvent le convent franciscain et la paroisse Saint François d’Assise. L’un de ses prêtres, le frère franciscain Ibrahim Alsabagh, de passage à Rome, livre son témoignage d’espoir et de foi.

Quand nous regardons avec les yeux de la foi nous savons qu’aucune guerre n’a duré jusqu’à la fin du monde. […] La parole dernière ne peut pas être pour la mort et la violence, mais par la résurrection de Jésus Christ, pour la vie, pour la paix.

L’interview recueillie par Samuel Bleynie pour Radio Vatican à écouter ici.

Véronique Margron, une dominicaine à l’écoute des fragilités humaines

A partir du 3 octobre sur France Culture, une série de 5 émissions « A voix nue » avec Véronique Margron, tous les soirs à 20h :

Théologienne, enseignante en éthique, religieuse dominicaine, Véronique Margron est une moraliste qui ne fait pas la morale. Même quand elle aborde le mariage pour tous, la procréation médicalement assistée, l’euthanasie ou les scandales de pédophilie dans l’église. Une femme libre.