« Ceux qui vont mourir nous apprennent à vivre »

Marie de Hennezel explique « en quoi un texte du père Maurice Zundel, L’expérience de la mort, lui a permis de mieux appréhender ce passage. «L’essence de mon être ne va pas mourir avec la mort de mon corps», affirme Marie de Hennezel. «L’après reste un mystère mais quelque chose de moi, de mon essence, ressuscitera». La mort envisagée non pas comme un mur, mais comme une porte s’ouvrant sur la vie éternelle: telle est la certitude qui habite les chrétiens. Le 2 novembre est aussi une journée pour laisser place à cette espérance, qui trouve son fondement dans la mort et la résurrection du Christ. » Un très bel entretien à découvrir sur Vatican News >>

La Clericus Cup s’est ouverte ce samedi 24 février…

« La Clericus Cup s’est ouverte ce samedi 24 février, plusieurs équipes se sont affrontées sous la brume de la ville éternelle. Ils sont 370 joueurs du monde entier à se réunir à Rome autour du ballon rond. Jusque là rien de surprenant, sauf que toutes les équipes sont composées de prêtres et de séminaristes venant de 70 pays différents et étudiant dans la capitale italienne ».