Timothy et son parrain américain

C’est l’histoire de Timothy, un garçon des Philippines aidé par une association, Compassion International et parrainé par un vieil américain.

Cher Timothy,
Je veux être ton nouveau correspondant
Je suis un vieil homme de 77 ans, mais j’aime les enfants. Et bien que nous ne nous soyons pas rencontrés, je t’aime déjà.
Je vis au Texas, et je t’écrirai de temps en temps.
Bonne chance
G. Walker

Lire la suite

Une religieuse bien dans son basket !

Copyright Zenit

Copyright de l’image : Zenit

Des religieuses en train de jouer au basket ? Surprenant, souriant mais passe encore… En revanche, une religieuse aumônier et un peu coach d’une équipe de basket aux USA ? Voilà ce qui est plus surprenant, a fortiori quand celle-ci est en fauteuil roulant !

« En 2018, la vedette du spectacle, c’était soeur Jean Dolores Schmidt, BVM, aumônier des Loyola Ramblers, une équipe qui s’est qualifiée pour les « Final Four ». Non, personne ne s’attendait à ce que cela se produise (sauf les gars de l’équipe) !

Au fur et à mesure que les Ramblers progressaient dans le tournoi, l’attention de leur aumônier augmentait également. Ce n’est pas l’aumônier de basket-ball masculin typique : une sœur, une religieuse, qui fait des dossiers de repérage avec l’entraîneur, conseille les joueurs sur ce qu’ils devraient faire sur le terrain et en dehors, anime beaucoup de prières. Bien sûr, elle a aussi… 98 ans! Et après avoir fait une chute l’année dernière, elle parcourt le monde en fauteuil roulant. »

Et, malgré tout ceci, a-t-elle pris la grosse tête ? « « La partie la plus gratifiante de ma vie religieuse est ma vie de prière. Au noviciat, nous avons appris à prier et à méditer. Ma vie de prière est très importante pour moi. » » 🙂

Lire la totalité de l’article sur Zenit

Prêtres de père en fils ou de fils en père ?

Vous avez bien lu, c’est l’histoire assez incroyable d’un fils et de son père aux USA !

C’est un cas rare dans l’Église catholique, un père et son fils sont sur le point d’être ordonnés prêtres aux États-Unis. Voici Peter Infanger et son fils, Andrew, diacre. Après être devenu veuf, Pierre est entré dans un processus de discernement vocationnel et a été accepté comme séminariste en 2014. Maintenant, en 2018, il termine sa quatrième année au Séminaire Mundelein à l’extérieur de Chicago, Illinois. En 2019, il deviendra diacre, puis, « si Dieu le veut », espère suivre son fils dans le sacerdoce. Andrew, 30 ans, sera ordonné prêtre dans moins de deux mois. « Ce n’est pas la norme et ce n’est pas ce qui se passe habituellement, mais il n’y a pas de politique sur l’âge. »

Lire le détail et la traduction de cette incroyable histoire américaine sur le blog du « Petit Placide »

Pour l’amour de l’autre : Robin de Puy

Robin de Puy est une photographe néerlandaise talentueuse et reconnue – même si sa carrière n’a débuté qu’en 2009. En 2015, elle trace un portrait tendre et réaliste de l’Amérique, à travers un road trip en Harley fait de clichés en noir et blanc. Son travail ? révéler la beauté de ceux dont le physique ne correspond en rien aux canons en vigueur, raconter des vies ordinaires et souvent oubliées – avec une tendresse jamais démentie. Son œuvre est tout sauf misérabiliste – même si elle est profondément touchante, tant elle parvient à restituer l’humanité de ses sujets, leurs beautés et leurs pauvretés. Lire la suite