Société de tradition versus Société du changement

« Les sociétés structurées religieusement sont des sociétés de tradition, dans la plénitude du terme. Des sociétés qui se déploient sous le signe de la fidélité à leur modèle fondateur, et qui sont hostiles aux changements qui pourraient affecter leur organisation. Cela ne les empêche pas, dans les faits, de changer – parce qu’une société humaine ne peut pas ne pas changer – mais elles changent malgré elles, elles sont organisées pour ne pas changer – ce qui fait, au final, qu’elles changent, mais lentement. À l’opposé, nos sociétés s’organisent en vue de leur propre changement : c’est ce qui en fait des sociétés pour l’Histoire… »

Marcel Gauchet, sur iPhilo.fr

Les saints dans l’Armée de Terre

Jolie publication sur la page Facebook de l’Armée de Terre, qui nous présente les saints patrons des militaires :

Dans l’armée de Terre, les saints patrons sont nombreux : Barbe, Michel, Georges et bien d’autres. Ils s’inscrivent dans les traditions et participent à l’esprit de corps. Cela peut sembler paradoxal dans une république définie comme laïque par l’article premier de la Constitution de 1958. Le temps long de l’histoire est souvent nécessaire pour comprendre ces situations contemporaines.

Découvrez Maurice, Eloi (bonne fête aux Eloi !), Jeanne d’Arc, Clotilde, Ambroise et les autres… Ne manque que Charles de Foucauld (bonne fête aussi !), qui est certainement le seul soldat de l’Armée de Terre a avoir été béatifié ! 

 

Ces manuscrits bibliques qu’on retrouve à travers l’Europe

Ces manuscrits bibliques qu'on retrouve à travers l’EuropeUn fragment de la Genèse trouvé par hasard dans des archives paroissiales suisses : la découverte a de quoi surprendre. Il ne s’agit pourtant pas d’une première. Explications de l’amie Mahaut Herrmann pour La Vie :

« Le fait qu’un fragment de manuscrit hébreu médiéval de type biblique apparaisse dans une reliure de livre imprimé, incunable, manuscrit ou registre, n’a rien d’isolé », explique Justine Isserles, chercheuse associée à l’École pratique des hautes études, spécialisée dans l’étude des manuscrits hébreux médiévaux. Ces fragments peuvent être bibliques, liturgiques, mais aussi théologiques, juridiques et astrologiques. « Dans les pays accueillants des communautés ashkénazes, tels que la France, de nombreux fragments de manuscrits ont été retrouvés, mais peu de fragments de rouleaux de Torah », précise Justine Isserles.