Sans peur et sans reproche… RIP

Jean-Christophe Parisot de Bayard, premier préfet handicapé mais aussi diacre permanent, est décédé ce dimanche. L’occasion de relire son portrait dans La Vie, celui d’un homme battant et plein d’espérance comme on aime les trouver : « Le Seigneur ne nous demande pas de cacher nos souffrances dans un geste de masochisme héroïque, mais de les partager, d’en faire offrande. Alors tout enfermement moral, social, physique peut être dépassé. Notre société valorise l’autonomie, alors que la dépendance est la condition première de l’être humain et celle du bonheur : l’enfant a besoin des parents, l’adulte, du conjoint, la personne âgée, de sa famille. Aujourd’hui, je n’ai ni mains, ni jambes, ni poumons ; mon bonheur, je le trouve dans cette dépendance qui me permet de rencontrer mon prochain et, à travers lui, d’accéder au Tout-Autre »

Fraternité interreligieuse en chansons

22316597Hier nous vous parlions d’un chanteur profane qui chante un cantique chrétien, aujourd’hui nous vous parlons de trois chanteurs croyants qui interprètent du profane. Le trio, composé d’un prêtre catholique, d’un chantre juif et d’un artiste mulsulman, s’appelle Ensemble et a sorti son premier album tout récemment. Leur rencontre s’est faite entre autres sur l’envie de monter un projet de fraternité, après les attentats du Bataclan et l’assassinat du Père Jacques Hamel.

L’idée de ce projet « est de prouver à celles et ceux qui n’y croiraient plus ou qui diraient le contraire que l’on peut avoir des traditions singulières, particulières et se retrouver sur un projet. » Philippe Darmon [le chantre juif] ajoute : « C’est la possibilité de vivre ensemble, être différents mais de chercher le commun et pas de chercher les différences. Et donner peut-être l’exemple à d’autres. » […]« On est capables de surmonter les différences mais il n’est pas seulement question de les surmonter. C’est même d’en faire plutôt un atout, » confie Matthieu de Laubier en précisant : « C’est tout le sens d’un disque à trois voix, très différentes les unes des autres. C’est agréable les différences ! »

Lisez la suite de l’interview sur France Info ICI, achetez l’album LA, et visionnez ci-dessous leur premier clip :

Lire la suite

« La religion pourrait un jour aider mes enfants. »

img_5329Très beau témoignage de Marie P., alias « Maman Pirouette », dans les colonnes du Huffington Post et sur son blog, intitulé « Non-croyante, j’ai baptisé mon enfant à l’Eglise. » ! Elle a été baptisée et se dit non-croyante, son conjoint est croyant et non-pratiquant, et ils ont choisi en conscience de baptiser leur aîné puis leur cadet à l’église.

Je me suis mise à penser que peut-être, la religion, pourrait un jour aider mes enfants. Et ce n’est pas parce que moi, je ne crois pas en un Dieu en particulier que je ne crois en rien. Et ce n’est pas une raison pour que je laisse cette porte fermée pour mes garçons alors qu’ils pourraient en ressentir le besoin.

Au baptême de son cadet, elle nous livre la touchante réponse qu’elle a apportée à la question « Que voulez-vous pour votre enfant ? » :

Lire la suite

« Bénédictions cachées » et « réservoirs de fraternité » !

amp_mc_SSR0110Les temps sont sombres et l’incertitude ambiante … Et pourtant, il est des chrétiens lucides sur le monde qui savent partager intelligence et espérance ! C’est le cas de Michel Camdessus, Président d’honneur des Semaines Sociales de France et ancien Directeur général du Fonds Monétaire International, et d’Anne-Marie Pelletier, théologienne et bibliste, réunis ce 1er octobre par les Semaines Sociales de Rueil sur le thème « Le monde et l’Eglise de demain : quel engagement nécessaire de chacun ? ». Petit florilège de leurs propos :

« Des risques mortels menaçaient le monde, la Covid en a créé de nouveaux. Mais il existe des « bénédictions cachées » ! Soyons des artisans de civilisation ! » « Restons en résistance d’espérance ! Il existe de formidables réservoirs de fraternité ! »

La vidéo de ces échanges ci-dessous et sur la chaîne Youtube des paroisses de Rueil-Malmaison [au passage : animés par votre serviteur !] :

Lire la suite

Hérauts de l’espérance

téléchargerBeau témoignage vidéo de Luke et Katie, volontaires envoyés aux Philippines ! Comme tant d’autres propulsés, par la Fidesco ou la DCC ou d’autres encore, au service du frère, acceptant de transformer et de se laisser transformer ! Des héros et hérauts de l’espérance … Merci à eux et à ceux qui les accompagnent !

 

Un RatMaritain ?

000_8qp2qd-2Comment appelle-t-on un Bon Samaritain … rat ?! C’est la question – d’importance – que l’on peut se poser à la vue des exploits de Magawa, rat-démineur au Cambodge notamment, dont nous parle Slate :

Parmi ces rats [des cricétomes des savanes], Magawa est le meilleur. En sept ans, il est parvenu à détecter trente-neuf mines antipersonnel et vingt-huit explosifs d’autres sortes. Pendant sa carrière de démineur, il a ainsi sécurisé plus de 141.000 mètres carrés, ce qui fait de lui l’animal le plus performant de [l’ONG belge qui l’emploie]. […] Magawa peut déminer une zone de la taille d’un terrain de tennis en 30 minutes, alors que la tâche prendrait plusieurs jours à un être humain équipé d’un détecteur de métaux.

Magawa a ainsi été récompensé d’une médaille d’or par PDSA, une organisation de charité anglaise d’aide aux animaux de compagnie. Le palmarès de notre RatMaritain de compétition ICI ou ci-dessous

Lire la suite

1.001 chrétiens porteurs d’espérance !

9782706719424C’est le sujet de « Incroyables chrétiens : 1.001 personnes qui ont changé le monde », livre de Dominique Boulc’h paru cet été aux éditions Salvator. Sophie Pelloux-Prayer nous en parle dans les colonnes de Panorama :

Saviez-vous que Max Havelaar ou Médecins sans frontières ont été fondés par des chrétiens ? Dominique Boulc’h, auteur et journaliste indépendant, choisit de mettre en lumière de nombreuses personnalités qui se sont attachés à rendre le monde meilleur. Plutôt que de cibler les travers d’Eglises imparfaites ou les manque des croyants, il rappelle, à travers ces portraits, que le christianisme a aussi été porteur de développements considérables et nous fait découvrir les origines chrétiennes de multiples initiatives, associations, institutions et labels.

Un nouveau bréviaire pour le Samaritain ?! A découvrir ICI

Pour reconstruire la société : engageons-nous !

FB-Event-500x262Notre société était déjà pétrie de fragilités avant l’arrivée du Covid, elle va s’en relever encore plus difficilement ! Comment ne pas imaginer la sollicitude du Christ encore plus aiguisée pour la situation de notre monde ? Mais que faire ? Au nom de quoi ? Comment ? C’est pour tenter de répondre à ces questions que les Semaines Sociales de France vous invitent à leur rencontre fin novembre (en ligne et localement) sur le thème « Reconstruire la société : engageons-nous ! ».

La sortie de la pandémie est un défi immense. Comment ne pas créer de nouveaux fossés, entre générations par exemple : retraités épargnés économiquement par la crise, jeunes confrontés au chômage et au poids de la dette contractée ? Comment ne pas sacrifier l’environnement à la volonté de faire repartir vite l’économie ?
Les catastrophes peuvent être des moments de transformations profondes, de nouveaux commencements.
Nous, Semaines sociales de France, voulons nous engager pour cette transformation. Malgré la complexité des sujets, malgré la faiblesse de nos moyens, nous croyons que chacun peut peser sur les événements : des intervenants, acteurs, experts et témoins
nous en convaincront. Nous élaborerons et proposerons ensemble des pistes de solution ; nous les travaillerons en ateliers ; nous les présenterons à ceux qui détiennent le pouvoir, les pouvoirs ; nous les interpellerons au cours de tables-rondes. Ces engagements doivent aussi être personnels : qu’allons-nous inscrire comme changement dans le quotidien de nos vies ?

Une quinzaine d’intervenants en plénière (parmi lesquels Mgr Eric de Moulins-Beaufort, Cynthia Fleury, Véronique Fayet, Eric Salobir, Grégoire Catta, Dominique Quinio, Bertrand Badré), huit ateliers thématiques, la possibilité de rejoindre des groupes locaux qui travailleront – dans le respect des gestes sanitaires – à partager et débattre, … Une rencontre pour retrouver de l’énergie et des perspectives à nos engagements, quelques résolutions concrètes, à partager de manière démocratique, et l’occasion de se retrouver à beaucoup – même en ligne – pour partager nos engagements au service d’un monde qui en a besoin !

Le programme est ICI, pour s’inscrire c’est par LA !

Bravo Père Antoine !

pere-AntoineLundi 21 septembre, Journée internationale de la paix, la Fondation du Prix Aachen (Aix-la-Chapelle) pour la paix, a annoncé les lauréats de cette distinction pour l’année 2020. Parmi eux, le Père Antoine Exelmans, prêtre Fidei donum du diocèse de Rennes, installé au Maroc depuis septembre 2016

« L’hommage au prêtre catholique français installé au Maroc intervient en reconnaissance de ses actions en faveur des migrants irréguliers et personnes en transit au Maroc. «A Oujda, juste à la frontière algérienne, il accompagne les personnes en mouvement par son engagement. C’est là que la grande majorité des réfugiés entrent dans le pays et que le commerce de la migration s’est établi. […] Le Père Antoine est très dévoué au monde et aux gens. Sans discrimination quant à l’origine, le sexe ou la religion, il accompagne en particulier les personnes vulnérables et milite pour la justice. »Lire la suite

Belle soeur Angélique !

photo_2._angelique_2_560x320Soeur Angélique Namaika, religieuse de l’ordre des soeurs augustines, est à pied d’oeuvre depuis des années pour soulager les souffrances de son pays, la République démocratique du Congo. Primée par les Nations-Unies, repérée par les prix Aurora, soutenus par la Fondation Caritas, cette religieuse, après avoir consacré des années à guider les jeunes, y compris les futures religieuses, et à leur enseigner l’histoire, la géographie et la religion, a créé un Centre pour la réintégration et le développement, dans lequel plus de 22.000 femmes seront accueillies, puis un orphelinat, devenu clinique pédiatrique.

Angélique Namaika vit dans un grand et beau pays qu’est la République démocratique du Congo. Malheureusement, au cours des dernières décennies, cette terre a été cruelle envers ses propres enfants. Plongée dans les affres de la violence et du désespoir provoqués par les conflits armés, Angélique est venue à la rescousse de milliers de femmes congolaises, la plupart victimes des milices sanguinaires de l’Ouganda voisin appelé Armée de résistance du Seigneur (LRA), dont les combattants redoutés de tous ont fait des ravages. Malgré la terrible réalité à laquelle elle a dû faire face, Angélique Namaika ne s’est jamais autorisée à renoncer. Humble et sereine, elle et animée par une force qui la dépasse.

Un beau témoignage à lire ICI

Michael Lonsdale et l’espérance

imagesMichael Lonsdale a rejoint le Père et Dieu sait que ses interprétations, ses interventions, sa présence étaient témoignages d’une foi enracinée. Il y a quelques années, il est sur le plateau de France Info, en marge de la sortie de son recueil « Mes chemins d’espérance » :

L’espérance est une petite fille qui n’a l’air de rien du tout mais qui entraine les autres. […] L’espérance est un diamant pour soi et les autres. […] Ma foi est inébranlable, c’est la foi du charbonnier. […] Plus c’est horrible, plus l’espérance doit grandir.

Ci-dessous ce bel échange avec Michael Lonsdale, pour commander le livre et ainsi faire vivre son témoignage, c’est ICI

Jeunes et vieux se réjouiront ensemble !

108608_agir-association-et-generation-culture-seniors-et-juniors-sous-le-meme-toitIl y a quelques mois, on vous parlait dans ces colonnes du « Prix Espérance » organisé par l’hebdomadaire La Vie : identifier et valoriser des initiatives de solidarité ou spirituelles, qui redonnent confiance et espérance, difficile pour nous d’y rester insensibles ! L’un des derniers projets identifiés est « Un toît parmi les âges » :

À Lille, où les étudiants peinent, comme ailleurs, à trouver un logement, ils peuvent louer un studio dans une résidence… pour personnes âgées. Christelle a fait ce choix l’an dernier : elle a vécu six mois à la Vesprée, résidence de Loos (en banlieue lilloise), où la moyenne d’âge est de 80 ans ! […] « Cela rend service à tout le monde, souligne Hélène Kowalkowski, une des deux coordinatrices du programme. On lutte contre la solitude et contre des préjugés dont souffrent pareillement les aînés et les jeunes. »

Une bonne nouvelle à retrouver ICI et LA, un chapelet d’autres inititatives réjouissantes ICI !

Glücklich wie Gott in Frankreich !

107927_guillebaud-istock-125864482« Heureux comme Dieu en France » : c’est en citant ce proverbe allemand que Jean-Claude Guillebaud nous livre un beau carnet de route de vacances, dans les colonnes de La Vie.

En dehors de la douce beauté d’une campagne somnolente sous la chaleur d’été, il y a tous les 5 ou 10 km un nouveau cadeau. Cela peut être l’une de ces églises romanes, vieilles de mille ans et qui nous attendaient, chacune dans son village. Clocher-fronton au Gua, portail à voussures à Fenioux, dans la Saintonge. Parfois, le cadeau consiste en de simples hectares de tournesol ou -d’andains récents, là-bas où le vent lève en nuages des fragments de paille. Périodiquement, on aperçoit des espaces de vigne, figés dans la lumière du matin, mais comme des bataillons de fantassins en ordre de marche.

Un texte pour voyager à retrouver ICI, que l’on ait la chance de partir en vacances ou pas !

Un Prix Nobel dans la paix

téléchargerJohn Hume, artisan de la réconciliation entre catholiques et protestants en Irlande du Nord, est décédé il y a quelques jours.  Figure des négociations de « l’accord du Vendredi saint », en 1998, il avait reçu le prix Nobel de la paix la même année. Son décès a suscité de très nombreux hommages, notamment au sein de l’Église irlandaise, comme nous le rapporte Vatican News.

«L’un des plus grands artisans de la paix et défenseurs de la justice sociale de notre temps»: c’est ainsi que dans une note signée par Mgr Donal McKeown, évêque de Derry, l’Église catholique irlandaise fait mémoire de John Hume, rappelé à Dieu aujourd’hui à l’âge de 83 ans. […] «Bâtisseur de ponts, Hume avait passé quelques années au séminaire et avait toujours maintenu ce fort sentiment chrétien de se sentir appelé à être un artisan de paix», poursuit la note. «Il a suscité l’espoir dans la communauté, et pour cette raison, il restera dans les mémoires comme l’une des grandes figures de sa génération, tant au niveau local que mondial»

Qu’il repose en paix et que son exemple continue à susciter des vocations !

Chrétiens et musulmans avec Marie


500Ann2
« Ensemble avec Marie » est une initiative qui réunit depuis cinq ans des chrétiens et des musulmans de plus en plus nombreux,  autour de rencontres spirituelles, sous l’égide de Marie, qui est également vénérée dans les deux traditions.

Plus de quarante rencontres étaient prévues en 2020 en Europe et en Afrique, rassemblant chacune des centaines de participants des deux religions. La pandémie en cours n’a pas permis de les concrétiser. Mais « la fraternité n’attend pas, » et l’association propose une rencontre sur la « toile », le 26 juin 2020 de 20h30 à 22h30 (heure de Paris) sous forme de « webinaire » international. Cette rencontre sera traduite en anglais et en arabe.

Lire la suite

Raconter et partager des histoires constructives

sans-titreComme nous le rapporte Zenit, le pape François a évoqué la Journée mondiale des communications sociales, ce dimanche 24 mai 2020, après la prière du Regina caeli. Le pape a insisté sur la fraternité humaine.

Aujourd’hui marque la Journée mondiale des communications sociales, consacrée cette année au thème de la narration. Puisse cet événement nous encourager à raconter et à partager des histoires constructives, qui nous aident à comprendre que nous faisons tous partie d’une histoire plus grande que nous et que nous pouvons envisager l’avenir avec espérance, si nous prenons vraiment soin les uns des autres en tant que frères.

Lire la suite

L’Eglise doit sortir !

distribution-de-repas-dans-une-paroisse-parisienne-durant-le-confinement_articleBeaucoup ont souffert pendant le confinement et d’autres vont les rejoindre dans les prochaines semaines. Quelle réponse des catholiques ? Sortir ! Une quinzaine de personnalités et de responsables d’associations catholiques, parmi lesquelles la Société Saint-Vincent-Paul, le Secours catholique, Sant’Egidio, les AFC ou encore les EDC, appellent les catholiques à aller au-devant de leurs concitoyens fragilisés par la crise sanitaire, via une tribune dans Famille chrétienne :

« Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame l’Évangile ; car c’est pour cela que je suis sorti ! », nous dit Jésus (Mc 1, 39). Seule une Église en sortie, servante et pauvre, pourra échapper aux tentations mortifères du repli sur soi. Oui, « allons ailleurs » et tournons-nous résolument vers les affamés, les assoiffés, les malades, les personnes âgées, vers ceux qui resteront confinés dans les prisons de leurs addictions, ceux qui subissent la cruelle nudité de l’absence de relations sociales et ceux qui se sentent rejetés ou incompris.

Un appel tonique et prophétique, à découvrir, partager … et mettre en œuvre ! A lire ICI

Primer la Bonne Nouvelle en Suisse

sans-titreLe « dimanche des médias » de l’Eglise catholique en Suisse est célébré cette année le 24 mai. A cette occasion, le prix ‘Good News’ distingue une personnes ou un projet journalistique ayant spécialement contribué à diffuser la Bonne Nouvelle par de bonnes nouvelles dans les médias. Le choix du lauréat appartient aux internautes qui sont invités à voter pour l’une des trois candidatures retenues.

Voterez-vous pour un chanoine-bloggeur, une série décalée sur les fêtes religieuses réalisée par les protestants ou une journaliste engagée pour les migrants ? Une belle initiative pour célébrer de bonnes nouvelles ! Le vote est ouvert du 9 mai au 14 juin 2020 et disponible ICI.

Scouts, toujours !

106045_istock-916072438Parmi les beaux élans de solidarité en cette période de pandémie, il y a celui des scouts, tous mouvements confondus ! Le journal La Vie en fait un panorama enthousiasmant :

Pour les aînés des mouvements, dont la formation scoute est encore plus centrée sur le service que leurs cadets, l’engagement allait de soi. « Quand les mesures de confinement sont tombées, les paroles de la promesse et de la loi ont résonné en eux. “Le scout est fait pour servir et sauver son prochain” nous dit la loi scoute ».

D’initatives locales, seuls ou en groupes, au ralliement à la réserve citoyenne ou à d’autres dispositifs, la formation scoute montre sa force ! Merci et bravo à eux ! Une belle vitrine d’espérance à retrouver ICI !

Primer l’espérance !

102794_prix-esperance-960x560Dans ce contexte si particulier, toutes les initiatives solidaires et spirituelles sont autant de Bonnes Nouvelles ! Le journal La Vie propose d’en mettre certaines en valeur pour proposer à chacun de les reconnaître.

Depuis sept semaines, nous vous avons présenté quatorze initiatives solidaires ou missionnaires dans le cadre du tout nouveau prix espérance, lancé par La Vie. Votez pour celles qui vous tiennent à cœur ! […] Le prix Espérance 2020, porté par La Vie, récompensera 4 associations parmi 70 présentées dans nos pages Agir et Croire entre le 2 janvier et le 3 septembre 2020. Les votes se déroulent en cinq temps au cours de l’année.

Difficile de choisir entre elles, forcément, mais merci à La Vie de nous offrir cette vitrine d’espérance ! Toutes les infos ICI et à suivre dans les colonnes du journal !

Vendée Globe : une voile pour les exclus !

sans-titreEn ces temps confinés, nous rêvons sûrement de grands espaces … Il semble que la course du Vendée Globe puisse avoir lieu. Et parmi les compétiteurs à venir, le skipper Thomas Ruyant de l’équipe Advens portera les couleurs de LinkedOut, ce réseau social porté par Entourage pour permettre aux exclus de profiter des relations d’autrui pour retrouver un travail.

Personne ne peut s’en sortir seul. Aujourd’hui quand on est exclu, sans réseau et avec un parcours difficile, les chances de trouver du travail sont proches de zéro. La précarité n’empêche pas le talent ! Ce qui manque aux personnes exclues c’est un réseau professionnel qui les rend visibles et leur donne accès à des opportunités.
Avec LinkedOut, partagez votre réseau en un clic avec ceux qui en ont le plus besoin et agissez pour donner une place aux exclus dans la société.

On pourra suivre la course en ayant une pensée particulière à la vue de cette voile LinkedOut ! Et aussi soutenir le projet en en parlant autour de nous ou, si l’on en a, en donnant quelques sous ! L’ensemble du projet, « Tous ensemble pour le vent tourne ! », à retrouver ICI !

Devenez reporter des nouvelles solidarités !

actionsdefraternitéC’est ce que les Semaines Sociales de France proposent, dans le cadre de leur plateforme du Bien commun. Parmi les (rares) bonnes nouvelles dans le contexte de crise que nous vivons, il y a toutes les initiatives de solidarité, permises par la créativité de personnes ou de groupes et il serait dommage de les oublier.

A l’heure d’aujourd’hui, ce que nous voulons retenir c’est l’engagement incroyable du corps médical et de tous ceux qui continuent de travailler, pour faire fonctionner le pays. Il y a aussi l’émergence de solidarités fortes, venant du plus profond de la société, souvent grâce à une utilisation nouvelle, très innovante, des réseaux sociaux. Nous sommes souvent émus par ces nouvelles formes de solidarité. Mais avec le règne de l’éphémère induit par l’information en continu, chaque initiative chasse l’autre et il y a un risque d’oubli, alors que ces initiatives sont porteuses d’avenir pour construire demain une société plus humaine et plus fraternelle.

Pour partager les initiatives de solidarité les plus marquantes que vous observez, il vous suffit de consulter la page dédiée ICI ou d’écrire à plateformedubiencommun@ssf-fr.org

Redécouvrir la réconciliation

Couv-simple-Payen-NRT-1400-pixels-larg-RVB-600x845La Semaine Sainte approche et c’est une période propice pour redécouvrir et pratiquer la réconciliation. C’est ce que nous propose Isabelle de La Garanderie, contributrice majeure du Samaritain et accessoirement étudiante en théologie et auteure de « La réconciliation : chemin d’initiation et de croissances ecclésiales » (à commander ICI).

Elle nous propose deux vidéos, la première « Le pardon, pourquoi ? », la seconde « Le pardon, comment ? ». Tournées à l’origine pour les paroisses de Colombes, elles nous permettent de redécouvrir simplement la Bonne Nouvelle qu’est la réconciliation. A retrouver ci-dessous ou LA

Merci, Isabelle !

Lire la suite

La Chartreuse au service des soignants !

photo-archives-le-dl-1584713655Après Pernod-Ricard, c’est la Chartreuse qui contribue à soutenir nos soignants, comme nous en informe Le Dauphiné :

Chartreuse Diffusion va mettre à disposition du CHU de Grenoble, qui lui en a fait la demande, 10 000 litres d’alcool pur à 96%, habituellement utilisé pour la fabrication des liqueurs. L’équivalent de 25 000 bouteilles de liqueur qui ne seront pas produites. « Les Chartreux ont toujours aidé », indique Emmanuel Delafon, PDG de Chartreuse Diffusion contacté par téléphone, qui rappelle la solidarité de l’ordre lors des épidémies de choléra notamment.

Et en plus, ils produisent aussi de la solution hydro-alcoolique ! A retrouver ICI

Une « ambulance du bonheur » pour un rêve en fin de vie

stiching-ambulance-wens-malades-voeux-reves-1Réutiliser une ambulance comme outil du bonheur, voilà l’idée de Kees Velboer. Cet ambulancier néerlandais retraité consacre sa vie à réaliser les rêves des patients en phase terminale. L’association qu’il a créée s’emploie à exaucer les derniers vœux des malades incurables. Depuis 13 ans, ce sont 14.000 personnes qui en ont bénéficié !

Le plus souvent, la durée des sorties varie de quelques heures à un jour entier, selon les besoins de la personne et du lieu où elle souhaite se rendre. Grâce aux équipes médicales et aux 6 ambulances aménagées, les patients peuvent ainsi revoir la mer ou la montagne, se rendre à un mariage, un match de football, au zoo et certains décident même de visiter des musées.

Une belle initative que Creapills nous raconte ICI et à retouver sur le site de l’association LA

Nigéria : la paix entre chrétiens et musulmans

Ces-terroristes-voirle-christianisme-lislam-ecrit-communique-membres-Nifrop-vendredi-21-fevrier-Nigeria_0_730_487Au Nigeria, après trois semaines de jeûne de prière pour la paix, la National Interfaith and Religious Organisation for Peace (Nifrop) – Organisations nationales interconfessionnelles et religieuses pour la paix – a lancé une campagne de sensibilisation pour la paix et la concorde dans les églises et les mosquées. Comme nous le rapporte La Croix, cette initiative répond aux violences de Boko Haram sur les chrétiens :

« Ces terroristes n’ont rien à voir avec le christianisme ou l’islam », ont écrit, dans un communiqué les membres de Nifrop, vendredi 21 février. Pour eux, « un message fort devrait être envoyé à tous pour qu’ils comprennent que Boko Haram, les ravisseurs, les bandits, les groupes criminels, et tous les terroristes, n’ont rien à voir avec le christianisme ou l’islam ». Dans ce communiqué signé par les pasteurs Prince Madaki et Lawrence Ngene et les cheikhs Ahmad Jiddah Umar et Ja Afaru Kantoma, le Nifrop demande à tous les religieux du pays de prêcher l’unité et la paix.

Une action et un jeûne qui peuvent inspirer notre Carême !… Une courageuse résistance, pacifique et interreligieuse, à retrouver ICI

« Aime et publie ce que tu veux ! »

sans-titre.pngC’est en substance ce que nous invite à faire Mgr Robert Barron, évêque auxiliaire de Los Angeles et expert des réseaux sociaux, dans une interview au National Catholic Register.

Avant de publier quelque chose sur les réseaux sociaux, posez-vous cette simple question: mes paroles constituent-elles un acte d’amour ? Rappelez-vous qu’aimer, c’est vouloir le bien de l’autre. Par conséquent, même des mots acérés et critiques peuvent être une expression d’amour, s’ils sont vraiment destinés à aider quelqu’un. Mais si vous ne faites que décharger votre bile, ou régler un compte, ou essayer de montrer à quel point vous êtes intelligent, ou rejoindre un groupe de discussion en ligne, n’appuyez pas sur le bouton «Envoyer»!

En ce temps de Carême qui s’ouvre, pendre du recul par rapport à nos usages des réseaux sociaux peut être une utile résolution ! Pour y réfléchir, retrouvez la recension de l’interview de Mgr Barron sur le site de l’Eglise catholique suisse ICI

Et si « les cathos » causaient « management » !?…

file-20200124-81352-1dx3p0x

Non, ni « les cathos », ni « management » (des catégories qui n’existent pas, en fait !), mais on nous propose comme réflexion dans les colonnes du site The Conversation l’article  « Ce que la gouvernance des ordres catholiques dit de la pérennité des organisations » :

Nous avons étudié trois ordres catholiques vieux de plusieurs siècles, qui sont parmi les plus anciennes organisations encore existantes : bénédictin, dominicain et jésuite. Ils offrent une occasion unique de tester des hypothèses sur la capacité des systèmes de gouvernance à influencer la survie à long terme. Nos travaux ont permis d’identifier dans ces ordres des mécanismes spécifiques de gouvernance qui influencent la liberté d’action des supérieurs. Ce faisant, ils évitent des abus de pouvoir, orientent la prise de décision vers les missions particulières de chaque ordre, et favorisent ainsi la cohésion durable des membres de l’organisation autour des missions respectives des ordres concernés.

Ce n’est pas comme si l’Eglise n’avait pas fauté – notamment dans les dernières décennies … pas de commentaires – mais il est des formes d’organisation dans notre Eglise qui peuvent être utiles au monde tout de même … et c’est une bonne nouvelle ! A retrouver ICI

Charité et bénévolat : honneurs de la France !

volontaires-participent-nettoyage-despaces-publics_0_729_486Très belle tribune de Guillaume de Fonclare dans les colonnes de La Croix, où il rend hommage aux millions de Français qui, comme lui, donne gratuitement de leur temps au service d’autrui !

Je fais partie de ces millions de Français pour qui l’engagement n’est pas un vain mot, tissant le réseau social d’actes solidaires et bénévoles, ravaudant ce qui est déchiré à grands coups d’heures données sans compter, tentant quelquefois désespérément de réparer ce qui a été détruit par une société qui se soucie bien peu des laissés-pour-compte, de ceux qui se traînent sur le bord du chemin. Je n’en fais pas une démarche héroïque, simplement une fierté qui me tire vers le haut, tout en m’obligeant à prendre soin de ceux qui sont en dessous de moi sur l’échelle de la réussite.

Les bénévoles et tous les autres liront avec joie cet hommage bien mérité ICI !

Des noces de … « titane incrusté de diamants » ?!

couple_age_illustr_5df72bbd0e66d_080 ans de mariage, ce sont les noces de … chêne ! On sait que c’est un bois dur mais on aurait pu trouver mieux ! Ainsi, quand le plux vieux couple marié du monde fête ses 80 ans de mariage, on aurait envie de trouver une image plus puissante ! CNews nous en parle :

Charlotte et John Henderson, viennent de célébrer ce dimanche 15 décembre leurs 80 ans de mariage. Respectivement âgés de 105 et 106 ans, ces deux Américains se sont dit «oui» en… 1939.

Un beau témoignage à retrouver ICI ! Et belles noces de … enfin très bel anniversaire de mariage à eux !

Des « racailles » qui trouvent les mots …

10426_largeQuand on est jeune dans un quartier défavorisé, qu’on a grandi sans grand accès à diverses formes de culture, difficile de trouver les mots utile pour être dans le monde, formuler un projet pour soi et les autres … A fortiori quand on se retrouve précipité dans un établissement sélectif de l’ouest parisien où sa manière d’être semble d’emblée inadaptée ! C’est l’expérience de Stéphane de Freitas, rapportée par la revue Projet, qui a décidé de transformer son expérience personnelle en quelque chose d’utile pour d’autres :

Je n’avais pas le langage ajusté à ce milieu social et je ressentais une forte frustration : à défaut de pouvoir mettre un mot sur la chose, sur mes sentiments, sur ce que je pensais, je ne pouvais pas m’ouvrir aux autres et ils ne me comprenaient pas non plus. […] Si on ne peut pas se parler, on ne peut pas se comprendre ; et si on ne peut pas se comprendre, il ne peut y avoir d’idéal partagé, pas de pacte de société possible. Ce qui mène, à terme, à une forme de délitement social.

Il a – du coup – organisé des cursus de « concours d’éloquence » et aussi contribué à des parcours universitaires pour aider d’autres à « réapprendre à prendre la parole » … Une histoire heureuse et utile, en des temps compliqués sur le sujet, à retrouver ICI

« Mon voisin est un connard ! » …

103152_agir-voisins-connectesPeut-être (on n’est pas chez vous !) … Et ça peut arriver ! Mais ça peut-être aussi quelqu’un que vous ne connaissez pas, que vous avez croisé dix secondes, sur un malentendu, et qui vous a laissé une bonne / mauvaise impression … Et sur une défiance et une méconnaissance, on finit par être dans une grande ville, entouré de gens, et à ne connaître personne !
La plate-forme Next Door nous propose d’envisager les choses différement, en particulier du fait que quantité de nos voisins sont des gens seuls, qui seraient heureux d’avoir « un peu de comagnie », c’est-à-dire un « bonjour », un « venez prendre un café à la maison à l’occasion » ou un « si vous avez besoin d’un coup de main » …

Ce réseau social né aux États-Unis et arrivé en France en février 2018 vise à « sensibiliser le public au problème de l’isolement social, explique Karim Bassiri, responsable France. Mais nous incitons à des connexions dans la vraie vie. » Grâce à Nextdoor, les habitants peuvent échanger des informations et s’entraider.

Elle vise à nous interpeler sur les gens seuls et en besoin dans notre entourage mais nous interroge en fait sur la qualité de présence que nous pouvons avoir avec notre voisinage … Le journal La Vie nous en cause et c’est ICI

Happy B. Laudato Si !

Capture-d’écran-2020-01-13-à-03.03.56Mais qu’il est bête ! Les cinq ans de Laudato Si, c’est en juin prochain ! Mais il se prépare d’ores et déjà une rencontre en juillet 2020 pour souffler les bougies de l’encyclique : le Festival chrétien de l’écologie, qui se tiendra du 11 au 14 juillet prochain à Ardevon, en face du Mont Saint-Michel !

Événement anniversaire des cinq ans de l’encyclique Laudato Si’, ce rendez-vous national vise à accompagner et à valoriser la dynamique à l’œuvre chez les chrétiens autour de l’écologie. Le Festival se veut d’abord une expérience concrète de sobriété heureuse, festive et collective, une occasion de vivre en relation avec la nature. Tourné vers l’action et l’expérimentation, il constituera un espace de débat et de partage d’initiatives. Les temps de prière proposés permettront à chacun de cheminer intérieurement dans la « conversion écologique ».

Aux manettes, des amis du Samaritain, cafés associatifs dont nous vous déjà parlé ici (le Simone et le Dorothy) mais aussi les jésuites du Ceras. Et, tiens, le « contact presse » du projet est Marie-Hélène Lafage, membre fondatrice du Samaritain ! Les inscriptions seront ouvertes en mars mais vous pouvez d’ores et déjà aller voir de quoi il retourne ICI

Lire la suite

Un peu d’espérance pour la semaine ?

sst1095 114« Confiance et espérance », voilà ce que nous essayons de partager au Samaritain ! Jean-Claude Guillebaud dans La Vie nous offre quelques ressources en la matière :

Jour après jour, il faut encourager les gens à regarder l’époque que nous vivons avec espérance. Oh ! certes, il y a mille raisons d’avoir peur, mais l’espérance n’est-elle pas la capacité de traverser la peur ?

Un court texte pour se rappeler que, en croyant, nous allons « quelque part », et que demain sera le produit de notre liberté et non du « destin ». De l’énergie pour commencer la semaine à retrouver ICI

400 étudiants se réunissent pour refaire société !

Affiche 56[5780]-page-001 (1)A Rueil-Malmaison, ce vendredi 24 janvier, 400 étudians en BTS et classes préparatoires en Ile-de-France vont se réunir, malgré les grèves, pour une rencontre intitulée « Cohérence et fractures sociales ». Accompagnés par leurs enseignants depuis plusieurs mois, certains ont travaillé de manière pratique le sujet, en allant observer les fractures sociales dans leur environnement proche, les acteurs qui essaient d’y remédier et ce en quoi cela les interpelle.

Coordonnée par les Semaines Sociales de France, cette rencontre va leur permettre d’échanger leurs expériences et points de vue, découvrir la Pensée sociale de l’Eglise et recevoir le témoignage de 50 acteurs de la solidarité et du lien social, engagés sur le terrain. Une journée pour regarder le monde et imaginer son propre engagement. Une journée pour construire des ponts et non des murs. Une Bonne Nouvelle, en somme !

A suivre sans doute sur les réseaux sociaux et par vos pensées et prières !

L’Agneau Sauveur (Questions pour l’Evangile du 2° dimanche du Temps ordinaire A)

En ce 2° dimanche du temps ordinaire A, Jean le Baptiste raconte le baptême de Jésus (Jean 1, 29-34).

Voici les quelques questions pour l’évangile de ce dimanche :
– Comment est-ce que je parle des autres lorsqu’ils ne sont pas présents?
– Le Fils m’aide-t-il à vivre en fils/fille de Dieu quand je le regarde? Si oui, comment?
– Quel regard est-ce que je porte sur les juifs auxquels Jésus, à travers le baptême dans l’eau, est d’abord manifesté?

Lire la suite

Ces catholiques alsaciens qui veillent sur les cimetières juifs

20695207On a en tête les nouvelles profanations de sépultures juives, survenues récemment en Alsace. France Info nous raconte l’engagement des « veilleurs de mémoire ». Ces bénévoles veillent sur les cimétières juifs, par amitié et par mémoire, certains étant « enfants » de la seconde guerre mondiale.

« Mon père fabriquait des faux passeports aux évadés français. Le père de Robert a été fusillé par les allemands alors qu’il avait deux ans », affirme Lise.

Lire la suite