Les plumes, des appels de Dieu ?

« Le synode sur l’Amazonie se termine ces jours-ci. L’Eglise s’interroge à partir d’une région particulière, mais c’est dans l’idée que ce qui se vit là-bas nous concerne tous, quel que soit le lieu où nous habitons. De fait, ce synode n’est pas mené selon une logique purement locale, sa visée est aussi de mettre à jour des questions qui, en réalité, concernent toute l’Eglise… » un billet court mais efficace du p. Étienne Grieu à lire ! >>

Un pacte dans les catacombes !

Glauque ? Que nenni ! Plein d’espérance en réalité ! « A l’image du serment fait en 1965 par une quarantaine de participants au Concile Vatican II de mettre les pauvres au cœur de leur action pastorale, des participants au synode pour l’Amazonie ont, ce dimanche, signé un texte similaire en quinze points afin de « protéger la Maison Commune ». » En lire davantage sur ce très beau geste dans Vatican News >>

Un synode sans impact ?

Écologique ! 😉

« Selon les calculs effectués, cette assemblée engendre en effet des émissions évaluées à 572 809 kg de CO2 (438 373 kg pour les voyages aériens et 134 435 kg pour les autres activités) générées par la consommation d’énergie, l’eau, le montage, la mobilisation des participants, la production de déchets et de matériel publicitaire. Le secrétariat général du Synode a proposé de compenser ces émissions par l’achat de titres forestiers pour la reforestation d’une superficie de 50 hectares de forêt du bassin amazonien. Il a expliqué qu’il souhaitait l’approbation de l’assemblée pour concrétiser ce projet. » À lire sur Vatican news >>

Certains appelleront sort ce que d’autres nomment providence

Le fait est que, lorsqu’un évêque lit une carte parmi plus de mille cinq cent, le sujet n’est pas anodin…

Revue de presse : le pape, les évêques, et un autre pape….

Comme vous vous en doutez, la phrase du pape hier à l’audience générale, quand il a comparé l’avortement à l’aide apportée par un tueur à gage, a fait couler beaucoup d’encre. Dès hier, sa phrase a tournée en boucle sur les médias généralistes comme catholiques. Les uns s’interrogeant sur la santé mentale du pape (j’ai personnellement entendu ce genre de question de la part d’une journaliste d’une station d’information en continu hier vers 14h20). Après sa petite phrase sur l’homosexualité qu’il faudrait soigner par la psychiatrie il y a quelques semaines, le pape a été voué aux gémonies car il n’aurait rien compris, les autres, sur les réseaux sociaux, se félicitant pour leur part d’une analyse si juste.Lire la suite

Hier soir et aujourd’hui, le pape avec des jeunes

Le Pape François a participé hier soir 11 août à une veillée au Circo Massimo, avec des milliers de jeunes Italiens rassemblés à Rome dans le cadre d’un pèlerinage organisé pour préparer le Synode des jeunes. Le Saint-Père les a invités à oser faire des choix qui les engagent pour la vie, et à témoigner, jusque dans les espaces les plus marqués par la souffrance, de la victoire finale de la vie et de l’amour sur la mort, comme les disciples après la Résurrection du Christ. Voir l’article et son message par ici >>

Ce dimanche matin, il a continué à prier avec les jeunes en priant l’Angelus en présence de plus de 70000 jeunes Italiens !

 

Après le synode des jeunes, un synode pour l’Amazonie

Le 12 avril ont été ouverts les travaux pour le pré-synode sur l’Amazonie. Le synode en tant que tel ara lieu en octobre 2019.

C’est là un des signes supplémentaires de l’attention portée par le Vatican et le Pape François à la défense des peuples autochtones, pour leur accès à la terre et à un mode de vie digne.

Comme le rapporte Radio Vatican,

Lors d’un colloque sur la protection des peuples autochtones en Amazonie au siège de l’Onu, le philippin Mgr Bernardito Auza, observateur permanent du Saint-Siège aux Nations unies à New York, est monté à la barre [ce jeudi 19 avril] pour défendre les droits et la dignité de ces indigènes d’Amérique latine.

Une attention pour les peuples d’Amazonie déjà manifestées maintes fois par le Pape lors de ses récentes visites en Amérique du Sud et inscrite dans son encyclique Laudato Si.

Pré-synode… prêt ?

« La Réunion pré-synodale qui se déroulera à Rome du 19 au 24 mars 2018 a pour objectif de donner la possibilité aux jeunes de présenter aux Pères Synodaux, qui se réuniront en Assemblée en octobre 2018 sur le thème « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel », un document où ils expriment leur point de vue sur la réalité, leurs idées et leurs propositions. Y participeront environ 300 garçons et filles représentant des jeunes des 5 continents. L’idée est toutefois de faire en sorte que les jeunes du monde entier puissent s’impliquer le plus possible. »

Ainsi, vous pouvez participer au groupe Facebook francophone si vous avez entre 16 et 29 ans : n’hésite pas, le pape veut entendre ta voix ! Pour en savoir plus, la page officielle de cette rencontre inédite est ici ! 

 

L’engagement des jeunes dans la vie de l’Église

« Horizons et espérances, c’est le thème d’une convention sur les vocations pastorales et la vie consacrée, organisée à Rome par la Congrégation pontificale pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique du 1er au 3 décembre 2017.

Le Pape François leur a transmis un message, appelant à faire confiance aux jeunes et à créer un «cadre ecclésiastique et théologique solide» afin de consolider la pastorale des jeunes, condition préalable à la pastorale vocationnelle. La vocation est un chemin à faire ensemble, avec les jeunes, a souligné le Saint-Père.

Écouter sœur Anne-Claire Dangeard et sœur Nathalie Albert

Les jeunes souhaitent trouver dans l’Eglise une famille

jeunes5Les jeunes souhaitent trouver dans l’Eglise « une maison, une famille et une communauté » et l’Eglise entend « se laisser stimuler par eux » en vue d’un renouveau missionnaire. C’est ce qui ressort du compte-rendu du Secrétariat général du synode des évêques, au terme du séminaire international sur la situation des jeunes dans le monde, qui a eu lieu du 11 au 15 septembre 2017, à Rome.

Un beau projet ambitieux pour notre Eglise, avec jeunes et moins jeunes …

Un compte-rendu de ces échanges à retrouver sur zenit.org ICI

Un synode diocésain à Poitiers

Synode PoitiersDevenant votre archevêque en 2012, et grâce à la connaissance que j’avais déjà du diocèse depuis 2007, j’ai voulu très vite adapter certaines réalités au présent de la société et de l’Église. Pour cela j’ai mis en œuvre une nouvelle carte paroissiale, constitué quatre pôles coordonnant les services diocésains et redéfini les règles des finances diocésaines, m’inspirant des appels émis dans le synode de 2003.

Toutes importantes que soient ces choses, elles ne sont que secondes ; l’essentiel pour nous est ailleurs : nous sommes appelés par le Seigneur à être des disciples et des missionnaires, ainsi qu’aime à le redire le pape François.

Il ne suffit donc pas d’avoir des instances qui fonctionnent bien et des finances plus saines – nous sommes sur le chemin mais ce n’est pas encore gagné – il faut aussi adapter nos manières d’être des disciples et des missionnaires au temps où nous vivons.

Ceci concernant chacun dans le diocèse, le chemin permettant de se donner des repères et des priorités doit être parcouru par tous. Pour cette raison, et m’appuyant sur les heureuses expériences de 1993 et de 2003, après avoir entendu le conseil presbytéral et le conseil pastoral diocésain qui m’ont encouragé dans ce sens à l’unanimité de leurs membres, moins une voix au conseil pastoral diocésain, je décide de convoquer un synode diocésain. Il sera ouvert en janvier 2017 et clos au terme de l’année 2018.

Le synode sera ouvert le 7 janvier à Niort, puis dans chaque paroisse les 14 et 15 janvier.