Un parvis pour les Bénédictines du Pesquié

DCIM100MEDIADJI_0069.JPGUn site incroyable, des religieuses volontaires et souriantes, une vidéo avec certaines scènes proches de celles avec Sœur Clotilde dans Les gendarmes de Saint-Tropez … : découvrez et partagez l’appel des sœurs de l’Abbaye du Pesquié en Ariège ! Vite, dédicace de la basilique prévue le 22 octobre !

Toute les infos sur ce projet et l’occasion de découvrir cette belle communauté, qui avait déjà fait forte impression dans l’émission « Dans les yeux d’Olivier »,  c’est par ICI.

De l’énergie pour la reprise …

rvlfvv-HCLa reprise de l’année, qu’on ait eu la chance de partir pour les vacances ou non, est toujours un défi … Alors un peu d’énergie avec cette formidable capitaine, c’est par ICI !

Go, go, go … et, en attendant, très bon week-end !

Le Pape, les migrants : un message inédit

AFP2435621_LancioGrandeComment mieux accueillir, protéger, promouvoir et intégrer les migrants et les réfugiés? C’est la question à laquelle répond le Pape François, dans un message publié ce lundi 21 aout, à l’occasion de la Journée mondiale du migrant et du réfugié, le 14 janvier prochain, comme le relate la presse vaticane.

Accueillir, protéger, promouvoir et intégrer : quatre verbes «fondés sur les principes de la doctrine de l’Eglise», rappelle le Saint-Père, en soulignant sa «préoccupation spéciale concernant la triste situation de nombreux migrants et réfugiés» durant son pontificat.

Parmi d’autres trésors à découvrir, certaines de ses positions semblent assez inédites, notamment la suivante, relevée par de nombreux médias :

Le principe de la centralité de la personne humaine, fermement affirmé par mon bien-aimé prédécesseur Benoît XVI (Cf. Lettre encyclique Caritas in veritate, 47), nous oblige à toujours faire passer la sécurité personnelle avant la sécurité nationale.

Les débats ne manqueront pas et ce texte, comme ses prédécesseurs, a le grand mérite de nous mettre en chemin et de débattre sur un sujet compliqué. Avant toute polémique inutile, il faut donc lire ce texte, en débattre avec d’autres et se faire sa propre opinion ; on le retrouve in extenso en cliquant ICI.

Les croyants sur le front de la paix

Europeancitizensprize1Le souvenir de la mort brutale du Père Jacques Hamel il y a un an nous renvoie à l’engagement de tous les chrétiens et au-delà de croyants au service de la paix dans le monde. Entre autres et par trois fois les derniers mois, leur engagement a été publiquement reconnu.

Il en est ainsi du Père Tvrtko Barun (photo), jésuite, qui a reçu mi-juillet du Parlement européen le Prix du citoyen européen, pour son engagement en faveur des réfugiés. Responsable du Service jésuite des réfugiés pour la région Europe du Sud-Est et réfléchissant sur le caractère humanitaire de la congrégation jésuite, il dit (source : JRS) :

Notre œuvre est basée sur les valeurs de l’Evangile. Je crois qu’être  ouvert aux autres et aux différents est un défi pour tout le monde, indépendamment de sa foi. Les mots du Christ nous aident certes à rendre plus facile le choix de cette ouverture.

Il est encore ainsi du rôle prépondérant des religions en faveur de la paix, reconnu par l’ONU dans le cadre du Plan d’action de Fès publié au même moment. Comme le rapporte Radio Vatican, il a été salué par Mgr Auza, observateur permanent du Saint-Siège à l’ONU.

Il en fut encore ainsi au printemps, quand le Quai d’Orsay, en établissant un protocole officiel de coopération avec la Communauté de Sant’Egidio, reconnaissait le rôle majeur de ces chrétiens dans la construction de la paix en CentrAfrique et dans la prise en charge des réfugiés du Proche et du Moyen-Orient.

Rendons grâce pour cela et essayons d’y contribuer là où nous sommes et à notre niveau.

Dimanche et les jours d’après …

indexForce est de constater que les échéances électorales, et en particulier l’entre deux tours de la Présidentielle, auront suscité une belle diversité de réactions et prises de positions dans l’Église catholique. On peut s’inquiéter de la gravité du moment, on peut tout de même se réjouir de cette pluralité d’engagements dans nos rangs, tout en regrettant parfois l’acidité des échanges entre frères et soeurs en Christ, en particulier sur les réseaux sociaux …

La Vie nous propose une recension de ces contributions, utile pour nourrir son discernement avant d’aller voter.

Mais sans doute notre énergie et notre espérance doivent se placer dans l’après : les législatives et, au-delà encore, notre présence citoyenne sur les grands enjeux de société qui ont du prix à nos yeux, par nos engagements associatifs, médiatiques, etc.

C’est le sens de la tribune de Dominique Quinio, Présidente des Semaines Sociales de France :

Combien auront la volonté de suivre la réalisation des programmes et de s’engager, eux-mêmes, dans l’arène politique ou dans les associations pour faire avancer leurs convictions ?
Les grands rendez-vous électoraux rétrécissent notre champ de vision politique, laissant penser que notre devoir citoyen s’arrête après le vote, aussi crucial soit-il.

Voter en conscience …

Logo_CVX_elections_2017-300x300La Communauté de Vie Chrétienne (CVX) propose une démarche en cinq étapes pour choisir son bulletin « en pleine conscience » aux scrutins de l’élection présidentielle, les 23 avril et 7 mai 2017. Pas de consigne de vote mais des textes, des questions et des événements pour nourrir sa réflexion.

« Comment vais-je voter en 2017 ? Comme d’habitude ? Selon mes préoccupations personnelles ? Selon mes impressions sur les candidats ? Selon l’avis de mon entourage ? »

CVX propose à ses 6.000 compagnons une façon de se préparer aux votes à venir. Il s’agit pour les membres de la communauté de spiritualité ignatienne de mener un véritable travail de discernement, car ce choix engage.

La suite est à découvrir ICI.

« Sens commun » est-il vraiment le centre de la campagne électorale ?!

sens-commun-2-jpg-150x150« Non, Sens commun n’est pas une dangereuse officine d’extrême droite. Mais non, Sens commun n’a pas le monopole de la représentation catholique. […] Il n’y a pas une seule manière de voter catholique. Ce que l’on appelle un peu faussement la « doctrine sociale » de l’Église permet au contraire de comparer différents critères, de poser des jugements divers, et d’organiser un débat. »

Une réponse utile et intelligente d’Isabelle de Gaulmyn face à une campagne « d’information » néfaste ! … à lire ICI.

En complément, on peut aussi découvrir les contributions de Dominique Quinio, Présidente des Semaines Sociales de France, et du Père Bertrand Auville, Délégué aux relations avec le monde politique pour le Diocèse de Nanterre, sur « Elections 2017 : un vote pour quelle société ? » et c’est à lire PAR LA.

Ouf, tout ne va pas mal !

L’actualité est pour le moins morose entre révélations politiques, contexte international instable et défi de la pauvreté qui reste à relever. Pourtant comme Bernard Guetta le relève dans Challenges il est des raisons d’espérer, à voir notamment les sursauts citoyens en Roumanie et aux Etats-Unis et de nouvelles perspectives en Europe.

Nul besoin, en un mot d’anxiolytiques. Contre la dépression politique, l’Amérique et la Roumanie suffisent.

À lire et partager pour retrouver un peu de tonus !

Revenu universel : qu’en penser ?

fr_1509_24Alors que divers candidats aux prochaines élections se sont exprimés sur l’idée d’un revenu universel, Guillaume Alméras, spécialiste des questions d’emploi et d’insertion au Secours catholique, exprime des réserves :

« Il craint que la mesure se résume finalement « à faire un chèque dont le montant sera de toute façon insuffisant pour vivre dignement, et à laisser ensuite les personnes se débrouiller soutes seules », dédouanant ainsi les responsables politiques de toute action supplémentaire pour lutter contre la pauvreté ou pour faciliter l’accès à l’emploi. »

Un article de synthèse intéressant à retrouver sur le site du Secours Catholique.

Le Pape ouvre les dortoirs du Vatican aux sans-abri

Le Pape appelle à aider les sans-abri victimes du froidLu sur Radio Vatican : A l’issue de la prière de l’Angélus dimanche 8 janvier 2017, le Pape François a demandé aux fidèles de penser «à toutes les personnes qui vivent dans la rue, touchées par le froid et tellement souvent par l’indifférence». «Prions pour eux et demandons au Seigneur de nous réchauffer le cœur pour pouvoir les aider». La veille, samedi 7 janvier, l’aumônier du Pape, Mgr Konrad Krajewski, avait indiqué à l’agence de presse italienne Ansa que trois dortoirs du Vatican resteront ouvert 24h/24 aux personnes sans-abri, alors que le pays est en proie à une vague de froid qui a tué sept personnes en 48 heures.

La Stampa précise que des solutions pour lutter contre le froid seront également proposées pour ceux qui ne souhaitent pas quitter la rue. Des sacs de couchage spéciaux résistants à des températures de moins 20°C leur seront proposés, ainsi que des gants. Les personnes sans domicile fixe peuvent aussi se rendre dans les dortoirs juste pour rester au chaud, boire un thé, un café ou manger quelque chose.

Solidarité, conscience, respect des lois : un intrus ?

5058592_6_15de_manifestation-le-23-novembre-en-soutien-a_a4ebbd33c0feeccdae2717c268739fdf« L’aide au séjour d’un étranger pour lui assurer des conditions dignes et décentes ou visant à préserver son intégrité physique n’est pas pénalement punissable. » Voilà la conclusion de la Présidente du Tribunal correctionnel de Nice dans le procès d’un enseignant-chercheur qui avait convoyé avec sa voiture des Érythréennes venues d’Italie, comme nous le rapporte Le Monde. Le Procureur avait requis six mois de prison avec sursis, pour – comme l’appelle le journal La Vie – « délit de solidarité ».

L’Église depuis ses origines a insisté sur la nécessité pour ses croyants de respecter les lois du pays où ils habitent (on se souvient de la lettre de Diognète au IIe siècle sur les chrétiens : « Ils obéissent aux lois établies et leur manière de vivre est plus parfaite que les lois. »). Et pourtant, comme un simple citoyen aidant des migrants le confiait dans La Croix : « Quand vous voyez des familles avec des bébés, des mineurs dans les rues, en situation d’hypervulnérabilité face aux réseaux en tous genres, vous faites quoi ? Vous passez votre chemin ? ». Un questionnement qui ne peut laisser indifférent des chrétiens …

La Cimade, fondée et encore largement animée par des chrétiens, a ainsi produit une déclaration intitulée « La répression de la solidarité doit cesser » :Lire la suite

Réduire les inégalités, exigence écologique et sociale

annonce-colloque-inegalitesA l’initiative notamment de la Revue Projet, du Secours catholique, de la CFTC, d’Emmaüs, du CCFD et de la Fondation Abbé Pierre se tiendra du 16 au 18 février à Paris un passionant colloque sur un sujet central, quoique encore trop absent des débats en vue des prochaines échéances électorales.

Avec des intervenants de tout premier plan, comme Edgar Morin, Hubert Reeves, Véronique Fayet ou Nicolas Hulot, les participants pourront également débattre lors d’un « Grand oral des candidats à l’élection présidentielle » …

Des informations complémentaires par ici, l’inscription – gratuite mais obligatoire – c’est par là.

 

Les saucisses sont chaudes …

15267726_910617059069437_3346297681373909495_n

Pendant que d’aucuns s’écharpent sur un film qui parle de saucisses qui seraient chaudes, il est d’autres qui le sont moins – chaudes – par les temps qui courent : il s’agit des trop nombreuses personnes à la rue ! Et la Société de Saint-Vincent de Paul – parmi d’autres – s’en soucie et nous lance un nouveau défi : chiche d’offrir un café chaud à un SDF qui a froid, avec un sourire et quelques minutes de présence ?!

Un appel à l’action mais aussi à la conversion … Dans un monde où les sujets d’indignation ne manquent pas mais aussi dans lequel il faut choisir ses combats, l’association nous propose cette prière de saint Vincent de Paul :

Ô Dieu Sauveur, je T’en prie, donne-nous l’humilité,
Toi qui a toujours cherché la gloire de Ton Père aux dépens de Ta propre gloire,
aide-nous à renoncer une fois pour toutes à nous complaire en vain dans les succès.
Délivre-nous de l’orgueil caché et du désir que les autres nous estiment.
Nous te supplions, Seigneur miséricordieux, de nous donner l’esprit de pauvreté.
Et si nous devons avoir des biens fais que notre esprit n’en soit pas contaminé,
ni la justice blessée, ni nos cœurs embarrassés.

Allez, hop hop hop, on prépare les thermos et on trouve un peu de temps dans sa journée !

 

La Vie aux Captifs …

60105_sdf-sans-abri-mal-logementLe journal La Vie a décidé pour son opération de Noël 2016 de soutenir Aux Captifs la Libération dans le cadre de la réhabilitation d’un de leurs locaux à Paris.

Association chrétienne, cette association vient en aide aux personnes exclues vivant de la rue ou dans la rue : sans domicile fixe, en situation de prostitution ou de souffrance psychique, migrants, jeunes en errance, victimes de la drogue ou de l’alcool.

Un bel article à lire donc dans les colonnes de La Vie et pour aider c’est par ici !

(Crédits photo : Antoine Cau / SIPA)

L’éducation : une vocation pour les chrétiens !

logo_bleu_2016Du Christ aux Evangiles en passant par la longue histoire de l’Eglise, les chrétiens ont eu à cœur d’éduquer : apprendre, partager, sortir des sentiers battus, aider à se construire pour construire ensuite … L’énumération serait longue aujourd’hui, de l’Enseignement catholique aux Scouts, en passant par toutes les formes de « pastorale de la jeunesse », pour illustrer comment l’Eglise partout, en France comme dans le monde, oeuvre à offrir aux jeunes générations un cadre dans lequel elles puissent grandir et se préparer à affronter les défis de notre temps et aussi de leur vie à venir …

Ce week-end, les Semaines Sociales de France, comme depuis leur fondation en 1904, vont réunir plusieurs milliers de participants – cette année sur le sujet de l’éducation – pour « voir, juger, agir », réfléchir, partager et imaginer des pistes d’espérance. Cette année, le travail se fait en particulier en vue de faire réagir les candidats aux prochaines élections.

La réflexion, alimentée par de nombreux intervenants de talent, sera nourrie parmi d’autres choses par la conviction que la solution se trouve dans la réussite d’une communauté éducative, qui réunit familles, école, associations, religions, … comme l’explique très bien Dominique Quinio, nouvelle Présidente de l’association, dans les colonnes de La Croix. Avec un bénéfice secondaire ou peut-être un objectif primaire : contribuer à construire une société plus solidaire.

Des travaux à suivre de près … On peut encore participer à la session en s’inscrivant sur place (infos : www.ssf-lasession.org). Ou encore suivre les travaux grâce à la webradio des Guides et Scouts de France.

 

 

Courage prophétique

Le Pape appelle les membres de Caritas à un «courage prophétique»Via Radio Vatican : Le Pape François a reçu hier les membres du Conseil représentatif de Caritas Internationalis, réunis à Rome à l’occasion de leur assemblée institutionnelle.

Il les a notamment exhorté à «avoir toujours un courage prophétique, à refuser tout ce qui humilie l’homme, et toute forme d’exploitation qui le dégrade. Continuez à porter ces petits et grands signes d’hospitalité et de solidarité qui ont la capacité d’illuminer la vie des enfants et des personnes âgées, des migrants et des réfugiés en quête de paix. Je suis très content d’apprendre que Caritas Internationalis mènera une campagne justement sur le thème des migrations. J’espère que cette belle initiative ouvrira les coeurs de nombreuses personnes à l’accueil des réfugiés et des migrants, afin qu’ils puissent se sentir vraiment à la maison dans nos communautés.»

Lire la suite…

Migrants en Méditerranée : Ces ONG qui sauvent des milliers de vies

Migrants en Méditerranée : Ces ONG qui sauvent des milliers de viesUn article essentiel à découvrir sur le site d’information maritime Mer et Marine à propos du développement aussi récent que fulgurant des activités des ONG pour sauver la vie des migrants perdus en Méditerranée : « Pour la seule journée du samedi 12 novembre, un millier d’hommes, femmes et enfants ont été secourus par les navires affrétés par des associations humanitaires pour sauver les migrants et réfugiés tentant de traverser la Méditerranée depuis la Libye. »

L’article revient sur le fructueux et inique marché des passeurs, et décrit comment, devant l’insuffisance des moyens mis en oeuvres par les états et par l’Europe, les ONG se sont petit à petit emparé du problème : « C’est en 2014 que des organisations non gouvernementales ont commencé à se mobiliser après une série de drames ayant secoué l’opinion publique. […] En l’absence d’Etat, les réseaux criminels y organisent un vaste trafic d’êtres humains, qui rapporte selon les chiffres d’Europol et Interpol entre 4 et 5 milliards de dollars par an. » Mais ces interventions de sauvetage ont un coût non négligeable, et la difficulté de mise en oeuvre n’en met que plus en valeur l’engagement courageux des auteurs de ces initiatives non gouvernementales :Lire la suite

Entourage, l’appli qui aide à aider

app-screenshot
Vous voudriez bien aider les personnes sans-abri de votre… entourage, au moins géographique. Mais vous n’osez pas les aborder, vous ne savez pas de quoi ils ont besoin, ou vous le savez mais vous ne l’avez pas, vous les renverriez bien vers une assoce mais vous ne savez pas laquelle, ou vous le savez mais quand vous y pensez c’est trop tard.

L’application Entourage, initiée et suivie par Jean-Marc Potdevin, est faite pour répondre à tout cela, téléchargez-la.

Sur Android comme sur iPhone.
Lire la suite

Jarrrrivvvve les gars !

didac-costa-retour-sables-olonne-6-novembre-2016_0_730_485La Croix rapporte l’un de ces épisodes qui font aimer certains sports, quand le fair-play, la solidarité l’emportent. En l’occurrence, Didac Costa, le skipper espagnol contraint à rebrousser chemin par une avarie dès le départ, a pu repartir, grâce à la solidarité d’autres pompiers comme lui – ceux des Sables – et aussi… des équipes techniques de certains de ses concurrents.

Le skippeur espagnol a aussi pu s’appuyer sur certaines équipes techniques de ses concurrents encore sur place au moment de son retour. En particulier, les teams de « Safran » et de « Bureau Vallée » ont retroussé leurs manches.

De l’autorité !

whistle of a referee« L’autorité est le pouvoir de commander, d’être obéi. Elle implique les notions de légitimité, de commandement et d’obéissance, d’un autre pouvoir qui impose l’autorité. La forme de la légitimité peut varier selon les circonstances. L’autorité est considérée comme distincte de l’autoritarisme, qui est un trait de caractère. » Vous l’aurez compris aux liens, il s’agit de la définition Wikipédia !

La vacuité de certains de nos hommes politiques, les agressions odieuses contre les forces de l’ordre parmi d’autres sinistres illustrations font de l’autorité  un objet balloté de toutes parts, utilisé de bonne et souvent de mauvaise manière notamment dans le débat public. C’est le fond de l’inquiétude voire de l’indignation de Jean-Claude Guillebaud tout récemment dans les colonnes de La Vie.

Et pourtant, on sait qu’on en a besoin, individuellement et collectivement, quand elle est mobilisée de la bonne manière. En Eglise, le Pape François nous proposait l’usage du pouvoir et de l’autorité comme un service. En famille ou à l’école, on peut relire la contribution de Jean-Marie Petitclerc sur « L’autorité : de quel droit transmet-on ? ».

« Sales pauvres ! »

rv3902_articolo« Pauvrophobie » ou rejet du pauvre : voilà le mot qui a été officiellement retenu par ATD Quart-Monde , après un sondage aux résultats inquiétants auprès de ses militants (quelques témoignages ici), et lancé le 17 octobre à l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère, voilà ce que relatent Le Monde, La Vie et d’autres médias encore …

Dans une société où nombre de nos concitoyens souffrent de bien des maux, on peut comprendre que l’amertume et la douleur dépassent la raison et cherchent à trouver des boucs-émissaires. Mais il est sans doute aux chrétiens – parmi d’autres – de rappeler que l’on juge de la solidité d’une communauté humaine à son maillon le plus faible. Parce que pour les chrétiens c’est inscrit dans leur vocation (faut-il documenter ici …) et pour les autres illustré par les sciences humaines.

Ce sujet était précisément au cœur des débats de l’Assemblée plénière des Evêques d’Europe (la Comece) fin octobre, forts du constat que 119 millions d’Européens sont menacés par la pauvreté, soit un quart de la population du continent, comme le relate Radio Vatican.

Les candidats aux prochaines échéances électorales en France feront-ils de ce sujet une priorité ? On peut le souhaiter mais on peut aussi l’encourager …

En attendant, on peut suivre @Zorrocliches sur Twitter, le robot d’ATD Quart-Monde pour en finir avec les idées fausses sur la pauvreté ! (présentation ici)

 

Caritas appelle à plus de solidarité internationale pour Haïti

Caritas, en visite en Haïti, appelle à plus de solidarité internationaleLu sur Radio Vatican« Caritas internationalis s’apprête à lancer un nouvel appel à l’aide pour Haïti. Trois semaines après le passage de l’ouragan Matthew, qui a tué 546 personnes et privé d’abris au moins 175 000 habitants, l’île déjà très pauvre des caraïbes, est oubliée des médias. La situation sur place reste pourtant dramatique : des pluies battantes sur des familles dormant toujours à la belle étoile, des villages isolés privés de nourriture depuis des semaines.

Michel Roy, secrétaire général de Caritas internationalis, revient d’une visite de cinq jours en Haïti. Après s’être rendu dans l’ouest du pays, la zone la plus touchée par l’ouragan, il décrit ce qu’il a découvert sur place. » L’interview est à écouter ici.

Prier pour l’Europe (1/2)

imagesLa Comece (l’Eglise catholique dans l’Union Européenne) a inauguré sa session plénière hier et elle se finit demain. L’occasion pour les Evêques d’Europe de revenir sur le projet européen après le Brexit et de faire eux aussi une expérience d’Europe, dans ses joies, ses espoirs mais aussi ses différences. Les défis s’amoncellent et en même temps le projet européen revêt une importance d’envergure au regard des défis du moment …

Allez hop, une prière pour l’Europe en communion avec nos évêques à Bruxelles en ce moment :

Prière pour l’Europe

Père de l’humanité, Seigneur de l’histoire,

Regarde ce continent auquel tu as envoyé des philosophes, des législateurs et des sages, précurseurs de la foi en ton Fils mort et ressuscité.

Regarde ces peuples évangélisés par Pierre et Paul, par les prophètes, les moines et les saints.

Regarde ces régions baignées par le sang des martyrs et touchées par la voix des réformateurs.

Regarde les peuples unis par de multiples liens et divisés par la haine et la guerre.

Donne-nous de nous engager pour une Europe de l’Esprit, fondée non seulement sur les accords économiques mais aussi sur les valeurs humaines et éternelles : une Europe capable de réconciliations ethniques et œcuméniques, prompte à accueillir l’étranger, respectueuse de toute dignité.

Donne-nous de regarder avec confiance notre devoir de susciter et promouvoir une entente entre les peuples qui assure pour tous les continents la justice et le pain, la liberté et la paix. AMEN

26 Mai 2005

Carlo Maria Cardinal MARTINI (1927-2012)

Donnez-leur vous-mêmes à manger

Entre 30 et 69 ans, un Français sur deux est en surpoidsLu sur La Croix : « Une étude réalisée par l’Inserm et publiée mardi 25 octobre montre que l’obésité est un problème de santé publique majeur en France, en particulier chez les plus pauvres. »

Au moment où l’ont pouvait légitimement mettre Mr Copé face à son ignorance du prix moyen des pains au chocolat, se rappelle à nous cette autre réalité : une part non négligeable des français est amenée, pour avoir peut-être la chance de manger des viennoiseries, à aller se fournir ailleurs que dans les bonnes boulangeries parisiennes. Les pains au chocolat à 15 cents existent bel et bien, chez les hard-discounters, par paquets de 8, de 12 ou de 16, et font le miel – mais pas la santé – des consommateurs les moins avantagés. C’est une réalité que des associations comme la Conférence Saint Vincent de Paul, Les Restos du Coeur, ou d’autres, connaissent bien. En effet, lorsqu’on est amené à donner à manger aux plus démunis, et qu’une fois de temps en temps, on s’accorde sur le fait qu’ils pourraient apprécier de manger autre chose que des pâtes, c’est avec ce genre de produits que l’on ira se fournir le plus souvent.

Cette corrélation entre faibles revenus et obésité, révélée par la récente étude de l’Inserm, et qui semble paradoxale à première vue, est analysée par les nutritionnistes en particulier sous l’angle de la qualité des aliments consommés. On peut dès lors parler de pathologie alimentaire, de malnutrition, liée à la condition sociale. Une situation que nombre d’entre nous, qui moquons nos politiciens pour leur ignorance de nos réalités, ignorons à notre tour, faute peut-être de ne pas, nous-mêmes, être suffisamment proche de ceux qui n’ont pas de quoi se nourrir décemment. Cette proximité, cette solidarité nécessaire, est celle qui fait dire à Jésus pour ses disciples, et donc pour nous : « Donnez-leur vous-mêmes à manger. » (Lc 9,13).

Le numérique est-il diabolique ?

sans-titre

Non qu’il s’agisse d’exorcisme mais de ce que en quoi le numérique dans nos vies et dans la société « sépare » (diabolein en grec), fragmente, divise. Dans Libération, le philosophe Eric Sadin porte un regard très sombre sur l’avènement du numérique, qui n’est pas sans rappeler dans la tonalité les dénonciations de Papes comme Léon XIII sur les nouvelles formes du libéralisme à la fin du XIXe siècle ou encore Jean-Paul II sur le drame du système quand il prend le pas sur les individus et l’homme.

Dans les faits, [la « colonisation » du monde par « l’esprit de la Silicon Valley »] est un modèle civilisationnel fondé sur la marchandisation intégrale de la vie et l’organisation automatisée de la société qui en train de s’instaurer à grande vitesse.

Faut-il jeter le bébé avec l’eau du bain ? Certainement pas et les auteurs du Samaritain seraient mal placés pour le faire ! Mais notre dépendance croissante au numérique – voir l’état de fragilité dans lequel nous sommes quand le réseau est l’objet d’attaques majeures, comme il y a quelques jours – ajouté au faible investissement de nos hommes politiques sur ces sujets ne peuvent que nourrir notre questionnement citoyen.

Et le numérique est aussi ce que nous décidons d’en faire. Deux contributions fort intéressantes pour nourrir la réflexion sur nos propres comportements : « Cathos, numérique et bien(s) commun(s) » de Floriane aux Alternatives catholiques et « Internet : voleur ou passeur d’humanité ? » de Jean Caron et un certain Erwan Le Morhedec.

 

Aider Saint Joseph

Ces hommes et ces femmes que vous croisez si souvent sans savoir comment les aider, comment leur apporter un soutien qui ne soit pas à court terme, au-delà d’une pièce et d’un regard… un lieu comme le Village Saint Joseph à Plounévez-Quintin se charge de les remettre sur pied. Leur mission, disent-ils : « aider à ne plus avoir besoin d’aide ».

Aujourd’hui, ils font appel à vous pour pouvoir s’équiper d’une chambre froide. Vous pouvez les aider.

Un endroit où crécher

creche-de-noelAu moment où nous nous étripions sur la place à donner aux crèches dans les mairies, le Saint-Siège par la voix de Mgr Bernardito Auza plaidait pour le droit au logement pour tous auprès de l’Organisation des Nations Unies.

La réalisation complète du droit à un logement décent et abordable est liée au respect pour la dignité intrinsèque et inviolable de la personne humaine. Trop de personnes sont encore logées de façon insuffisante, vivant dans des bidonvilles insalubres ou dans des bâtiments dangereux : aujourd’hui il y a tant de familles sans-abri.

Le rapporteur auprès du Conseil d’Etat appelle dans ses conclusions à envisager la crèche, lorsqu’elle se trouve exposée dans des bâtiments publics, comme un objet sécularisée. Ne peut-on imaginer que les chrétiens utilisent cette opportunité pour partager avec leurs concitoyens un idéal de solidarité, celle qui amène par exemple à prêter un toit à un couple en transit qui attend un enfant ? La meilleure solution pour contrer ceux qui veulent faire de la crèche un symbole identitaire au service du rejet de l’autre n’est-elle pas de leur opposer une vision qui promeuve l’accueil et le partage ?

Beaucoup de chrétiens œuvrent déjà activement pour le droit au logement. On peut penser en particulier à Habitat et Humanisme, dont le fondateur, le père Bernard Devert, vient de signer un signer un texte particulièrement d’actualité.

Quitter Calais … et après ?

b9710030079z_1_20161022113520_000gv17ren6a_2-0
(JP Brunet)

Les appels nombreux du Pape François pour accueillir les migrants, de manière inconditionnelle mais à la mesure de nos moyens, ne peuvent nous laisser insensibles à l’actualité sur l’évacuation de la « jungle » de Calais, ce lundi. Et en même temps, au carrefour de retours parcellaires ou contradictoires, il est dur de se forger une opinion. Le démantèlement commence aujourd’hui ; voici une tentative de résumé de la situation (s’il était lui-aussi parcellaire ou insatisfaisant, au moins aura-t-il eu le mérite de vous inviter à vérifier ou compléter  par vous-même !).

Le gouvernement a décidé d’une dissolution du camp de migrants à Calais (plusieurs milliers de personnes – une ville !) en orientant ses occupants en divers coins de France, notamment par le biais de « CAO » (Centre d’Accueil et d’Orientation) appelés à prendre en considération la situation de chacun. On comprend à la lecture du papier assez complet de la Voix du Nord que le dispositif mis en oeuvre est imposant et que peut-être cette sortie de Calais est mieux construite que celle de Sangatte quelques années auparavant … Et aussi qu’un « traitement » de la situation complexe et douloureuse du Calaisis est mis en oeuvre, même si on peut commenter ses modalités.

Lire la suite

La Tombola du Pape

La Tombola du Pape(RV) La 4ème édition de la tombola de bienfaisance au profit des œuvres de charité du Saint-Père aura lieu le 2 février 2017. Sur volonté du Pape, l’argent récolté bénéficiera comme l’an dernier aux sans-abris, mais également aux populations touchées par le séisme qui a fait plus 300 morts dans le centre de l’Italie, le 24 août dernier.

La suite sur Radio Vatican.

Parrain du bout de la rue

parrains-mille-association-propose-daccompagner-enfant-jeune_0_730_547On connaît plus souvent le parrainage international. Une démarche complémentaire se développe : le parrainage de proximité. Une façon d’apporter sa pierre, à laquelle La Croix consacre un article aujourd’hui.

« Les parents qui s’adressent à France Parrainages souhaitent apporter à leur enfant une ouverture, un enrichissement, un élargissement des possibles par un parrain ou une marraine », explique Vincent Le Scornet, responsable du parrainage de proximité au sein de cette association. « Souvent il s’agit de mamans seules qui ne bénéficient pas d’un réseau de soutien. Le parrainage leur permet de souffler et de s’investir dans un autre champ. »

Et des parrains et marraines, l’article en présente de toutes sortes : couple retraité, couple engagé, jeune célibataire sportif. Une idée d’action personnelle concrète.

Le respect, ça paye !

respect
(c) Getty Images

Etonnante approche outre-Atlantique que de vouloir tout mesurer, même ce qui est à l’oeuvre dans nos relations au travail et ailleurs !… Un papier de la très sérieuse Harvard Business Review rend compte d’une étude sur le lien entre respect au travail et motivation des salariés.

Si la leçon de vos parents sur la politesse – parce que « c’est bien » – ne vous avait pas suffi, voici une occasion de redécouvrir notamment la vacuité de l’excuse « désolé, je n’ai pas le temps d’être aimable » (sic !) et le fait que ce n’est pas parce que l’on a pu être mal traité (maltraité ?) par la génération d’avant qu’il faut poursuivre la chronique du mépris – une occasion de résurrection en quelque sorte, exigeante par hypothèse mais qui peut porter du fruit.

Au-delà – tout le monde n’est pas « manager », « dirigeant », … – l’occasion de se dire que l’exemplarité de nos comportements a une empreinte positive sur le monde !

Tiens, je ne sais pas vous, mais cela me rappelle une récente publication des Evêques de France sur le monde politique et un rappel à une forme d’exemplarité … Comment ça, personne ne vous en a parlé sur ce site ? Quel scandale ! Le lien juste après pour que vous puissiez vous rattraper : ici.

Les périphéries, la prostitution, une maison

Maison-Magdalena_0_730_486
(A. Richard)

Mise à disposition par le diocèse de Meaux, la Maison Magdalena accueille, depuis peu, trois personnes qui se sont longtemps prostituées au Bois de Boulogne, c’est ce que nous narrait La Croix tout récemment.

Parmi elles, une Colombienne transsexuelle, qui a rendu les clefs de son appartement parisien pour y vivre, confie : « J’ai peur de la suite. Parce que, en tant que transsexuelle, il n’y a que la prostitution qui s’offre d’ordinaire à nous mais il faut faire confiance. C’est la première fois de ma vie que je rencontre un prêtre qui veut bien m’aider. Et puis Dieu est là.. »

Dans nos oreilles résonnent les paroles du Pape François quand il nous invite à « aller aux périphéries » et qui nous parle de l’Eglise comme d’un « hôpital de campagne » …

Ce prêtre qui va aux périphéries, il les a connues dans des périodes sombres de sa propre histoire ; aujourd’hui, ce sont même Les Inrockuptibles qui lui tirent le portrait ! Le Père Jean-Philippe Chauveau a créé en 1998 l’association Magdalena au cœur de la paroisse Sainte-Cécile à Boulogne-Billancourt, dans le Diocèse des Hauts-de-Seine. Cette association qui compte aujourd’hui 200 bénévoles comme les autres initiatives prises dans ce cadre (pèlerinage des prostituées à Lourdes, « maraudes » auprès des SDF, autre maison mais dans l’Indre cette fois dédiée à la réinsertion de toxicomanes, …) semblent tout à fait exemplaires.

A découvrir et partager si on le souhaite. Pour le reste, chacun choisira « ses périphéries » mais en attendant on peut donner à cette association, reconnue par le Diocèse, et c’est par là : http://www.magdalena92.com/?-Appel-a-dons-

Des ponts et pas des murs !

Members of the Palestinian national security forces loyal to Hamas deploy along the border fence with Egypt in Rafah in the southern Gaza
(Reuters)
« Nous avons besoin de ponts et pas de murs » nous lançait le Pape François en 2014, à l’occasion du 25e anniversaire de la chute du Mur de Berlin.

Appel d’autant plus utile que, le Washington Post cité par Courrier International le montre avec infographie a l’appui, les cloisons se multiplient depuis 2000, leur édification étant le produit de « politiques populistes » de plus en plus répandues, selon le journal.

Un immigré hondurien au Mexique témoigne : « Peu importe le nombre de barrières qu’ils construisent, ils ne nous arrêteront pas ». Ce témoignage comme tant d’autres rappellent, à l’instar de ce que disait Paul Montgolfier, alors Directeur du Service jésuite des réfugiés en France, que « Les murs n’arrêteront pas les migrants. Ils leur feront juste risquer un peu plus leur vie pour venir. »

A minima, des éléments à avoir en tête dans son discernement citoyen voire des raisons pour s’engager si on le souhaite …

 

Le « revenu universel », c’est bien ?

cover-r4x3w1000-580794c115b43-guichet
(AFP)

Aucune idée mais le concept semble intéressant ! D’abord, parce que son origine au plus loin semble venir de Thomas More dans « L’Utopie » mais aussi parce qu’il intéresse des « marxistes aux ultra-libéraux », comme le dit cet article de Challenges, et encore un certain nombre d’amis comme au Secours catholique.

On peut en retenir qu’il offre une protection contre le décrochage social, dans les cas de gros coups durs de la vie, simplifie la multiplicité de demandes d’aides lorsque l’on en a besoin, et par sa présence inconditionnelle dans le cursus financier et fiscal de tous témoigne concrètement de la solidarité de tous avec chacun. Un moyen de redécouvrir que l’impôt sert concrètement …

Son caractère inconditionnel peut questionner mais son objectif ne semble pas d’encourager un assistanat aveugle : comme toute redistribution d’Etat, il serait assorti de droits et aussi de devoirs.

Concrètement, sa mise en oeuvre nécessiterait sûrement de bien nombreux évaluations et ajustements … mais les expérimentations régionales qui semblent se profiler seront à suivre avec intérêt.

Jeunes chrétiens « assoiffés d’espérance et de vérité »

58073708cd701ccd4d7cf55dOutre Quiévrain, voilà douze jeunes chrétiens qui, citant pêle-mêle Benoît XVI, F-X Bellamy, Mère Teresa, Saint-Thomas d’Aquin dans un grand quotidien national, nous parlent de Dieu, de sens, d’espérance et de projet commun en citant leur besoin et envie de plus de lien et de transmission …

Une lecture qui impose le respect et la reconnaissance et qui nourrit l’espérance !

Ca va que c’est en Belgique, on ne peut imaginer que de jeunes chrétiens en France pensent la même chose … Ou alors on ne les entend pas ou pas assez ?

Ces jeunes voisins sont entre autres responsables d’un programme baptisé « LEAD » comme « Leaders d’espérance et ambition pour demain » -> à retrouver à cette adresse