Le Fils à écouter (Questions pour l’Evangile du 2° dimanche du Carême C)

En ce 2° dimanche du Carême C, nous sommes entrainés par Jésus sur la montagne pour prier et le voir transfiguré (Luc 9, 28b-36).

Voici quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
– Quel(s) aspect(s) sur Jésus s’est/se sont éclairé(s) de façon nouvelle?
– Comment ma lecture du Pentateuque (5 premiers livres de la Bible longtemps attribués à Moïse) et/ou celle des prophètes (représentés par Élie), notamment par le choix de la 1° lecture à la messe du dimanche et en semaine pour le carême, éclairent-elles celle de l’Évangile?

Lire la suite

Passer une nuit au monastère ? La nouvelle proposition de KTO

Loin des émissions de télé-réalité, KTO propose une nouvelle émission « une nuit au monastère » visant non au voyeurisme mais à proposer l’accès à leur profondeur à diverses personnalités lors d’une nuit à l’abbaye de Solesmes.

La première émission a été diffusée hier soir avec Franck Ferrand dans le rôle de l’hôte : une émission à regarder… et un séjour similaire à offrir ou à s’offrir ? 😉

Envoi à la fin du FRAT 2018 des lycéens

Le Père Yves-Arnaud Kirchhof, prêtre responsable du Frat des lycéens d’Ile-de-France à Lourdes (du 17 au 22 avril 2018), sur le thème « Sois sans crainte ! Il t’appelle », en lien avec la démarche synodale de consultation large et de propositions pour l’Eglise, a envoyé les jeunes vivre l’appel que le Seigneur leur adresse :

Après ce Frat, c’est maintenant le temps de faire mémoire, mémoire de ce que vous avez reçu. Tout ce que vous avez reçu au Frat, vous êtes appelés à le vivre, à l’approfondir et notamment lors de votre carrefour-retour.

Chaque humain, quel que soit ses convictions est à l’image et à la ressemblance de Dieu. Chacun est appelé à Lui ressembler. C’est-à-dire à mettre en œuvre des actions qui correspondent à la Beauté, à la Bonté, à la Justice, à la Paix… bref : à l’Amour de Dieu.

Nous l’avons entendu, le Christ vient nous sauver de nos faiblesses, il vient nous relever et chacun de vous porte comme mission de l’annoncer à ses amis, c’est l’une des propositions que vous avez faite. Si l’amour du Christ brille en vous, les autres le verront.

Lire la suite

Silence !

Belle recension du film de Martin Scorcese par Zabou :

Si l’on peut raisonnablement songer et essayer d’évaluer notre résistance de foi face à notre propre torture, si l’on peut se dire qu’après tout, notre vie est déjà donnée dans notre vie comme dans notre mort, qu’en est-il quand, de notre choix, dépend la vie des autres ? C’est tout l’enjeu du film… Alors, même quand tu as mal au fond de tes entrailles quand tu vois quelqu’un piétiner l’image du Seigneur, tu te dis souvent que c’est aussi par amour qu’un tel apostasie ou, au contraire, ne le fait pas.

À la recherche de l’intériorité perdue

Le poids de la seconde de silence…

La liturgie ne s’adresse pas qu’à l’intelligence, elle s’adresse aux sens. Elle est de l’ordre du signe, un signe visible qui renvoie à de l’invisible. Elle suggère le Mystère, la présence de Dieu. Elle nous aide à entrer en relation avec Dieu.

Mgr de Germay, évêque d’Ajaccio, en entretien avec Marie-Ange de Montesquieu sur Radio Notre-Dame.

Et si vous deveniez ermite ?

« Déplorant l’actuelle dictature du bruit, le cardinal Robert Sarah décrit le silence comme ‘le moyen le plus direct’ pour une ‘union plus intime avec Dieu’. ‘La tradition dit que le silence est la condition pour entendre ce que veut nous dire le Seigneur. Il permet l’intériorisation et l’appropriation de sa parole’, explique Sœur Marie-Claire, ermite dans le diocèse de Montauban, liée à la spiritualité des Fraternités monastiques de Jérusalem et de Charles de Foucauld. Répondant à un souhait de son évêque, elle a fondé Notre-Dame-de-la-Résurrection, un lieu qui accueille cinq ermitages, au milieu des bois du Rouergue, dans le Tarn-et-Garonne ».

En savoir plus sur famillechretienne.fr

Silence, ça tourne

silenceonlinepayoff1-sheet-1200x675
Silence, de Scorsese, promet d’être un grand film et de susciter de nombreux débats. Évoquant la figure d’un prêtre jésuite qui a abjuré sa foi, le film peut être perçu comme une mise en valeur de l’apostasie. Il pose encore la question du martyre ou de l’inculturation. Bref, des sujets essentiels, marquants, par un réalisateur dont on n’oublie pas qu’une précédente œuvre, La Dernière Tentation du Christ, a été pour le moins polémique.

L’occasion de saluer le travail de Saje Distribution qui, quoique non distributeur du film en France, publie un passionnant dossier d’accompagnement du film, avec des intervenants de référence (les Pères Pascal Ide, Nicolas Steeves sj, Olivier le Page, Vincent Sénéchal, ainsi que Philippe Maxence) afin d’en comprendre le contexte, d’en anticiper les débats, voire d’en organiser soi-même.

Il nous manque un morceau de silence

capture« La société du spectacle célèbre son propre triomphe. Nous baignons du matin au soir dans ce bruit de fond où se mêlent informations utiles, messages publicitaires, pirouettes de bonimenteurs, racolages de politiciens, etc. Sur cette soupe sonore nous flottons comme dans le néant.Cette com’ omniprésente et ce bruit font de nous des humains accablés qui traversent leur vie sans vraie parole ni échange. Comme il nous manque un morceau de silence plus habitable ! »

Jean-Claude Guillebaud, dans La Vie

Nous voilà enchaînés à notre volonté d’émancipation

capture« ‘La cause actuelle de notre malaise, ce sont les illusions engendrées par un projet d’émancipation qui a fini par dégénérer, celui des Lumières précisément’. Obsédés par cet idéal d’autonomie que nous avons mis au coeur de nos vies, politiques, économiques, technologiques, nous sommes allés trop loin. Nous voilà enchaînés à notre volonté d’émancipation ».

Voir plus dans Télérama…