Hipster ou SDF ?

Une vidéo qui rappelle aussi de toujours chercher l’Homme sous les apparences.

Rester à la rue est un droit

78550_solidarite-noel-le-forestierDans le cadre de sa campagne de solidarité de Noël, Laurent Grzybowski, pour La Vie, a interrogé François Le Forestier, responsable du pôle précarité-exclusion de l’association Aux captifs la libération. C’est dans ce cadre qu’il fait cette déclaration qui peut paraître étonnante :

Donc, pour vous, rester dans la rue et refuser les aides reste un droit ?

Certainement ! Ce n’est peut-être pas un exercice très éclairé de la liberté, mais c’est un droit. Cette relation que nous maintenons coûte que coûte avec ceux et celles qui vivent dans la rue permet à chaque personne accueillie d’exister dans le regard de nos permanents ou de nos bénévoles et de voir ainsi leur dignité reconnue. La question est avant tout spirituelle. Ce qui tue les gens de la rue, au sens propre, ce n’est pas d’abord le froid, la faim ou la maladie. C’est l’isolement, c’est l’indifférence, c’est le fait de ne compter pour personne. En allant à leur rencontre, permettons-leur d’exister !

L’ensemble s’éclaire avec le reste de l’entretien.

L’occasion aussi de souligner, c’est l’objet de la campagne de La Vie, qu’Aux captifs la libération a besoin d’aide pour financer la rénovation totale de son espace de solidarité et d’insertion, rue de Rocroy à Paris, qui n’est plus en état de recevoir dignement les personnes. Vous qui vous demandiez à qui faire un don, avant la fin de l’année, c’est une autre très bonne idée.

Jeunes actifs en coloc avec des sans-abris

http-_o-aolcdn-com_hss_storage_midas_5832eed47b7e82d210af842cd0366c98_204427477_imagelazare

Le projet Lazare a reçu le label « La France s’engage » des mains de François Hollande au mois de septembre. L’occasion de mettre en avant un bilan positif: parmi les anciens bénéficiaires de leur aide 85% habitent désormais un logement stable et 40% ont retrouvé un travail. L’association va pour sa part continuer son développement et ouvrir ses premiers appartements à l’étranger (Espagne et Belgique) dans les prochains mois.

Le Projet Lazare mentionné sur le HuffPost

Un autre type de challenge Facebook

870x489_img_1914Emu par la situation des migrants dans Paris, un jeune habitant de Sarcelles a imaginé ce nouveau type de challenge Facebook. Une charité spontanée. De quartiers en quartiers, qui sait où cela pourrait arriver…

Voici un nouveau concept ou chaque quartier nominé aura pour défi de s’organiser, préparé des plats et partir nourir les sans abris!!! Chaque quartier sera nominé par le quartier nominé avant!!