Pensez au prochain (Questions pour l’Evangile du 15° dimanche du Temps ordinaire C)

En ce 15° dimanche du temps ordinaire C, Jésus nous invite à écouter et à vivre (mettre en pratique) la Parole (Luc 10, 25-37), à « aimer par des actes et en vérité » (1 Jn 3,18).

Icône du bon Samaritain (Taizé)

Voici quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
– Quelle question ai-je envie de poser à Jésus?
– Quand suis-je passé(e) à côté de quelqu’un qui avait besoin d’aide sans que je m’arrête?
– Quand ai-je dépassé des préjugés et des a priori ridicules?
Lire la suite

Le Saint-Père encourage le Samaritain !!

Pape-François-joie.jpgEnfin, d’autres aussi, à la faveur de son Message pour la 53e journée mondiale de la communication !

Nous pouvons passer du diagnostic à la thérapie: en ouvrant le chemin au dialogue, à la rencontre, au sourire, à la caresse… Ceci est le réseau que nous voulons. Un réseau qui n’est pas fait pour piéger, mais pour libérer, pour prendre soin de la communion entre des personnes libres.

C’est un de ses précédents messages, à cette occasion, qui nous avaient encouragés à lancer ce site ! La nouvelle édition – à retrouver ICI – nous motive encore un peu plus à continuer !

Il y a 25.000 Bons Samaritains. Selon les Pompiers.

Ce sont les Pompiers de Paris qui l’annoncent : il y a [au moins] 25.000 bons samaritains [en ce bas-monde] et c’est… une bonne nouvelle !


Lire la suite

Le Samaritain

Votre site préféré porte le nom de Samaritain, en référence à la célèbre parabole du même nom (Luc 10, 30-37) pour illustrer l’amour du prochain : c’est le voyageur qui voit l’homme gravement blessé laissé inconscient par ses agresseurs, qui le soigne, le charge sur son âne pour le conduire à l’auberge pour qu’il reprenne des forces.

Lire la suite

Fleuris là où tu es planté !

Et cette citation peut aller jusqu’à sauver la fleuriste du quartier ! C’est ainsi que s’écrit la belle histoire de celle de la paroisse parisienne de ND du Travail du p. François Potez.

Après un incendie criminel, celle-ci s’est trouvée au bord de la ruine… C’était sans compter sur son curé qui est allé bien au-delà de dire avec des fleurs qu’il fallait l’aider et la sauver.

La « morale » de l’histoire ? Elle ressemble presque à une fameuse parabole d’un bon Samaritain et se trouve à la fin de l’article. « Que Véronique ne soit pas croyante, le père François balaie d’un joyeux : « J’m’en fous ! Si l’Eglise n’aimait que les Cathos, cette Eglise ne serait pas la mienne ! » »

Une bonne nouvelle d’aujourd’hui… qu’on devrait appeler « fioretti » pour l’occasion, à découvrir ici.  

🙂

« Le Samaritain est notre référence. »

topelementOui, ça y est, on parle enfin de nous dans la presse !!! … Ah bah non. Il s’agit de l’association « Le Bon Samaritain », émanation de Caritas dans le Canton de Vaud en Suisse, qui fête ses 75 ans, comme le relate le journal 24 heures, qui pose la question centrale de savoir pourquoi fêter cet anniversaire avec une messe (…) :

Pour rappeler nos liens forts avec l’Église catholique. Le mouvement a été fondé en 1942 par un prêtre, Jean Ramuz, curé de la paroisse du Sacré-Cœur, qui était très touché par le sort des réfugiés pendant la Seconde Guerre mondiale. Et Caritas, association mondialement reconnue, a été fondée par l’Église catholique. Nous sommes un peu le bras social de l’Église dans le canton de Vaud. Elle participe à hauteur d’environ 5% à notre budget annuel de 15 millions de francs.

Allez, une prochaine fois pour nous peut-être mais bravo et « tout de bon » à eux !