Une fille de feu !

Oui, et dans l’Eglise ma bonne dame ! Même qu’elle a été canonisée !… Et qu’elle vient d’entrer dans la prestigieuse collection des « Belles Lettres »

Don Bosco, un saint pour aujourd’hui

Aux JMJ, oui, mais aussi pour tous les éducateurs qui aiment encore s’inspirer aujourd’hui de ce formidable prêtre turinois du XIXème s. Une belle citation parmi tant d’autres : « Sans affection, pas de confiance, sans confiance, pas d’éducation ».

Pierre de fondation (Questions sur l’Evangile de la fête des apôtres Pierre et Paul)

En la fête des deux apôtres (= envoyés), saints Pierre et Paul (29.06.2018), nous écoutons des lectures qui leur sont propres : pour Pierre (Actes des apôtres 12, 1-11 et Matthieu 16, 13-19) et pour Paul (2 Timothée 4, 6-8.16-18).


Voici quelques questions pour l’Évangile de cette fête :
– Est-ce que j’ose une réponse sérieuse aux questions que l’on me pose sur la foi?
– Sur qui puis-je compter et comment puis-je avancer dans ma réflexion sur des questions vitales pour moi et notre monde?
– Quelle question de la foi ai-je envie d’approfondir?
Lire la suite

La vision 3D du chrétien

Entretien avec Alain Noël, co-fondateur de la Fraternité Sainte-Croix, et de monastere-invisible.com  :

De nombreux chrétiens continuent à voir la vie en 2D, c’est-à-dire le bien d’un côté et le mal de l’autre. Mais pour cela, il n’y a pas besoin d’être chrétien. Le chrétien, lui, doit adopter une vision en 3D : le bien, le mal et la miséricorde de Dieu à l’œuvre dans le monde. La vie de beaucoup de baptisés est plate alors que l’Esprit saint nous invite à la voir en relief.

Deux impasses pour devenir saint

Deux falsifications de la sainteté selon le pape François dans Gaudete et Exsultate

Dans le deuxième chapitre, le Pape François dénonce deux ennemis de la sainteté : le gnosticisme et le pélagianisme, et leurs conséquences.

A lire et à méditer pour mieux les éviter.

Et découvrez le remède …

Ce 8 mai…

Sur les pas de la fidélité humble et quotidienne

Hier et aujourd’hui, les prêtres animant le Padreblog ont emmené leurs confrères qui le souhaitaient sur les pas du père Jacques Hamel dans le cadre d’une rencontre amicale et informelle.

Père Jacques Hamel, Diocèse de Rouen

« Au programme, notamment : messe dans l’église où le drame a eu lieu, pèlerinage sur la tombe du prêtre, et rencontre avec l’archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun. » explique le journal La Croix dans un article consacré à cet événement.

Lire la suite

[Gaudete et exultate] Être saints sur internet

« Les chrétiens aussi peuvent faire partie des réseaux de violence verbale sur Internet et à travers les différents forums ou espaces d’échange digital. Même dans des milieux catholiques, on peut dépasser les limites, on a coutume de banaliser la diffamation et la calomnie, et toute éthique ainsi que tout respect de la renommée d’autrui semblent évacués. Ainsi se produit un dangereux dualisme, car sur ces réseaux on dit des choses qui ne seraient pas tolérables dans la vie publique, et on cherche à compenser ses propres insatisfactions en faisant déferler avec furie les désirs de vengeance. Il est significatif que parfois, en prétendant défendre d’autres commandements, on ignore complètement le huitième : ‘‘Ne pas porter de faux témoignage ni mentir’’, et on détruit l’image de l’autre sans pitié. (§ 115). »

Dans la joie et l’allégresse !

« Soyez dans la joie et l’allégresse » : c’est le nom de l’exhortation apostolique que le Pape François a publié aujourd’hui. Il nous parle de la sainteté, et il nous prévient d’entrée :
Il ne faut pas s’attendre, ici, à un traité sur la sainteté, avec de nombreuses définitions et distinctions […] ou avec des analyses […] Mon humble objectif, c’est de faire résonner une fois de plus l’appel à la sainteté, en essayant de l’insérer dans le contexte actuel, avec ses risques, ses défis et ses opportunités. En effet, le Seigneur a élu chacun d’entre nous pour que nous soyons « saints et immaculés en sa présence, dans l’amour ».

Lire la suite

La Vénérable et le communiste

Elle n’est pas encore « sainte » ni même « bienheureuse », mais « vénérable »: le procès en canonisation de Madeleine Delbrêl (1904-1964), assistante sociale à Ivry, est bien engagé, ce dont se réjouissent l’Eglise catholique et la mairie communiste presque d’une même voix.

Un parfum de « Don Camillo » nimbe la destinée de cette poétesse et mystique qui a accompli son apostolat en milieu athée, dans une « banlieue rouge » du sud de Paris. « Sa reconnaissance comme vénérable est signifiante pour toute la ville, pas seulement pour les catholiques », assure à l’AFP Philippe Bouyssou, maire PCF d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), commune de 60.000 habitants. « Je vais peut-être lui faire une petite prière pour le budget communal », plaisante-t-il. Avant de saluer, plus sérieusement, « sa générosité et son rayonnement extraordinaire ».

Comment celle qui, à 17 ans, proclamait son athéisme dans un poème intitulé « Dieu est mort, vive la mort » en est-elle venue à faire profession de foi en l’Evangile « au milieu des pauvres et des incroyants » ?

Lire la suite dans Le Point

Quand le Vatican fait non pas un mais des exemples !

 

Aujourd’hui, dans la promulgation d’un décret de la congrégation pour les causes des saints, le pape a reconnu les martyres de Mgr Claverie et de ses compagnons en Algérie, ce qui fait qu’il seront prochainement béatifiés. Ce même jour, il a aussi reconnu les vertus héroïques de Madeleine Delbrêl, mystique et assistante sociale cherchant à vivre Dieu dans le monde.

Autant de bonnes nouvelles d’un coup, cela a probablement causé une réelle fête au ciel ! Pourquoi tant en une fois ? Le compte twitter de Ste Geneviève de Nanterre (non, ce n’est pas la sainte elle-même qui tweete, désolée de vous décevoir) suggère une explication avec l’arrivée probable d’un nouvel hôte au paradis :

 

Info ou intox cette raison ? Le Ciel nous le dira ! 😉

Lire la suite

Si un seul d’entre vous refuse d’être un saint, l’Eglise ne pourra pas s’en remettre !

Homélie de Mgr Gobilliard à Vézelay, pour le pèlerinage des Routiers Scouts d’Europe

Pour être fils de la chrétienté, mes amis il suffit d’être fils de Dieu et de l’être pleinement. Aujourd’hui, dans la liturgie, le Seigneur nous fait le cadeau de nous livrer le secret de la sainteté : « Tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu ! » Dans une seule phrase de la sainte Ecriture est contenu tout ce qu’il faut faire pour être un saint.

Personne ne vous demande de reproduire l’exemple de ceux qui vous ont précédés. Le seul qu’il faut imiter, dans le fond, c’est Jésus qui se donne à nous par son Esprit Saint. Chaque saint est absolument unique. De même, chacun d’entre vous est un trésor unique et précieux pour l’Eglise.

Si un seul d’entre vous refuse d’être un saint, refuse d’accomplir sa vocation, l’Eglise ne pourra pas s’en remettre et je dis cela très sérieusement.

Lire la suite

Une sainte catéchiste : Léontine Dolivet

Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes, vient de déclarer solennellement l’ouverture de la cause de béatification de Léontine Dolivet. Elle est née le 28 décembre 1888 à Betton (Ille-et-Vilaine) et décédée le 14 novembre 1974, également à Betton. Pendant 53 ans, elle s’est occupée du catéchisme dans sa paroisse.

Elle prononce des vœux privés de chasteté et de pauvreté et se consacre au Cœur de Jésus en 1917. Sa vie était rythmée par la messe, par les prières au fil de la journée, par la préparation du catéchisme et par une retraite annuelle qu’elle faisait à son domicile en invitant ses proches à ne pas lui rendre visite pendant ces dix jours. Elle a vécue en carmélite chez elle, en accomplissant son oeuvre de catéchiste volontaire pendant soixante-huit années.

Ma vie chrétienne consiste à vivre simplement ma messe tout au long du jour … vivre toujours entre deux messes. Ma vie doit ressembler à une procession du Saint Sacrement qui s’en va de reposoir en reposoir et, entre chaque reposoir, on ne cesse de prier … Par l’Eucharistie, j’ai à devenir un ostensoir, un ciboire vivant qui montre Jésus aux autres.

a

 

Elle enseignait à Betton le catéchisme aux garçons, « mes garçons » disait-elle. L’un d’entre eux se souvient d’une « petite dame toujours souriante » qui ne s’énervait jamais et qui dispensait le catéchisme avec une certaine modernité.

Ma mission est de donner Dieu aux âmes et les âmes à Dieu. En tant que catéchiste, je dois essayer de vivre dans l’union à Dieu la plus intime. Je ferai du bien aux âmes dans la mesure où je serais unie à l’Ouvrier Divin, dont je suis le petit instrument, pour favoriser l’union entre les catéchistes, donner l’apostolat de l’exemple, et témoigner un amour maternel aux enfants. Je veux cet apostolat aussi parfait, aussi pur, aussi désintéressé que possible.

Une phrase était sa devise : « Comme le Bon Dieu voudra. »