Dans la famille des précurseurs de l’écologie, je demande…

… saint François d’Assise bien sûr !

Il a été ce 3 décembre le sujet d’une émission de France Culture à l’occasion de l’ouverture de la COP 24. « D’après Thomas de Celano, contemporain du Saint, François d’Assise prêchait aux… oiseaux. Il demandait à ses disciples de respecter la nature, de laisser une partie de leur jardin potager non cultivé, de ne ramasser que le bois mort, etc.  Il défendait l’idée que la Terre “prend soin de nous” et que l’homme de doit pas la dominer. » Retrouvez la totalité de l’émission par ici >>

Des journées très franciscaines

Nous ne sommes pas encore le 4 octobre, fête de la saint François d’Assise et, pourtant, les Franciscains – ou certains de leurs illustres membres – marquent l’actualité !

Aujourd’hui, 20 septembre, il s’agit du Centenaire des stigmates de Padre Pio !

Tandis que Pierre Moracchni nous signale qu’il aurait été de bon ton de manger un… chausson aux pommes pour le 17 septembre ! 😉

Le drapier d’Assise

« De la vie de Pietro di Bernardone, père de saint François d’Assise, on ne sait rien, du moins après que ce dernier l’a renié avec une radicalité surprenante. Tout au plus a-t-on conservé quelques traces de l’amère déception de ce père qui avait placé tous ses espoirs dans son fils aîné pour reprendre son florissant commerce de drap. Michel Sauquet tente de reconstituer le parcours d’un homme qui s’estime trahi, cherche à comprendre, fait espionner son fils et découvre ses propres fragilités ».

Lire la recension sur ecologiehumaine.eu

Fête de saint François d’Assise et prière pour la Création

La fête de saint François d’Assise, le 4 octobre, marque la fin du mois de la Création, qui commence le 1er septembre. De nombreux chrétiens se sont retrouvés aujourd’hui pour des prières œcuméniques. Voici une prière lue aujourd’hui pendant l’une d’elles à Lyon.

 

Seigneur, nous te louons pour la diversité et la profusion que tu as mises dans ta Création. Donne-nous la grâce de la contemplation et de l’émerveillement devant tes œuvres. Montre-nous, à l’image de saint Bonaventure, les vestiges de la Trinité dans chacune de tes créatures. Ainsi nous apprendrons à mieux les connaître et les protéger, et nous serons à la hauteur de notre tâche d’intendants fidèles de ta Création.