Tu ne m’aimes point !

« Frères et sœurs, ce mois-ci, donnons sa chance au Sacré-Cœur. Risquons la folle confiance qui dit oui à Jésus. L’heure est grave ; ce n’est pas un jeu. « Ce n’est pas pour rire que je t’ai aimée » disait Jésus à sainte Angèle de Foligno (Révélations, 33). L’amour de Dieu n’est pas une assurance pour le paradis. La partie n’est pas jouée. Saint Dominique a perdu le sommeil en se demandant ce que deviendront les pécheurs. Sainte Thérèse de Lisieux a mené une bataille terrible pour sauver Pranzini. Changer de cœur exige de sortir de son sommeil et d’abandonner la conviction que l’amour de Dieu épargne tout effort d’obéissance ».

Lire plus sur fsj.fr