Le repos, pour quoi faire ?

Troisième cahier Travail de Pro Persona « Pour une finance au service de l’économie, et une économie au service de l’homme ».

Le sens plénier du repos, l’otium, est de permettre à l’homme de vivre autre chose que le travail. Un homme ne se réduit pas à son métier, aussi prenant soit-il, ni à son travail, aussi utile soit-il. Le repos n’est donc pas seulement une parenthèse entre deux épisodes de travail, une simple pause, mais un temps et un espace où l’homme peut faire l’expérience, tout simplement, de la gratuité.

Pour s’abonner aux cahiers

 

Venez vous reposer (Questions pour l’Evangile du 16° dimanche du temps ordinaire B)

En ce 16° dimanche du temps ordinaire B, Jésus réunit ses apôtres pour écouter leur rapport de mission (Marc 6, 30-34).

Voici quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
– Comment est-ce que je me repose?
– Est-ce que je prends le temps de manger? Est-ce qu’en j’en fais un moment convivial? avec d’autres?
– Que raconterai-je à mon retour de vacances? à qui le dirai-je? Comment ma vie et mes rencontres sont-elles au cœur de mon dialogue avec Dieu dans la prière?
– Quelle attitude de Jésus me marque davantage? Est-ce avec les Apôtres? avec la foule?
– Dans quelles circonstances ai-je été pris(e) de pitié [= remué au fond de mon cœur]?

Pour les couples et les (grands-) parents :
– Que racontons-nous de ce que nous vivons à nos (petits-) enfants ?
– Quel temps prenons-nous pour nous? pour aller à l’écart nous ressourcer?
Pour ceux qui travaillent (professionnellement ou à la maison) :
– Avec qui m’arrive-t-il de prendre du recul pour réfléchir sur mon travail?
– Qu’est-ce que je raconte sur mon travail?
Pour les ados :
– Comment est-ce que je me repose pendant l’année scolaire? et pendant l’été?
Quand ai-je eu l’impression d’être complètement déboussolé(e) et que Jésus m’ait éclairé(e)?

Pour les disciples-missionnaires :
– A qui est-ce que je prends le temps de raconter ce que j’ai vécu dans la mission?
Chez quelle(s) personne(s) ai-je déclenché une soif et une faim qui leur a donné envie de connaître et d’écouter Jésus lui-même?

Repos dominical ?

Zones

On aimerait que l’échec économique ne soit pas la raison de fond du maintien du repos dominical… mais ce bilan « mitigé » serait-il dû aussi au bon sens de Français préférant maintenir un jour de repos commun, savourant ainsi ensemble un rythme différent de la semaine, et ne tombant pas dans le piège consumériste ?

Reste que seules les grandes chaines peuvent se permettre de faire travailler leurs salariés le dimanche, que cela leur permettra d’étouffer un peu plus le petit commerce de proximité, avec comme bilan plus de caisses automatiques, moins de contacts humains, et globalement moins d’emplois. Et que ces chaines n’hésiteront pas à imposer à leurs enseignes réfractaires des pénalités pour accélérer le mouvement.

Un an après, le bilan mitigé des ouvertures du dimanche