La coupe en bure !

Le meilleur enseignant au monde est un Kenyan… frère franciscain ! L’amoureux de Dame Pauvreté est particulièrement généreux puisqu’il « dépense 80 % de son salaire pour aider des élèves défavorisés de son école secondaire mixte Keriko du village de Pwani, à Nakuru dans l’ouest du Kenya.« . Gageons qu’il fera encore davantage de merveilles avec ce prix !

La Chandeleur, une fête de la rencontre !

C’est ce qui s’est pleinement vécu hier sur le marché de Rodez entre religieux et animations musicales diverses. « Même s’il manquait beaucoup de forains à l’appel, le marché était plutôt animé ce samedi matin. Devant la cathédrale, les religieux (église catholique) ont distribué des petites crêpes au chocolat ou au sucre aux passants transis de froid, mais ravis de cette surprise. Les religieux qui fêtent aujourd’hui la chandeleur ont profité de cet échange pour inviter les passants à venir voir le film « Le pape François, un homme de parole ». »

Mais les consacrés n’ont pas été les seuls à promouvoir une culture de la rencontre comme l’indique l’article de Centre Presse >> 

Envoi à la fin du FRAT 2018 des lycéens

Le Père Yves-Arnaud Kirchhof, prêtre responsable du Frat des lycéens d’Ile-de-France à Lourdes (du 17 au 22 avril 2018), sur le thème « Sois sans crainte ! Il t’appelle », en lien avec la démarche synodale de consultation large et de propositions pour l’Eglise, a envoyé les jeunes vivre l’appel que le Seigneur leur adresse :

Après ce Frat, c’est maintenant le temps de faire mémoire, mémoire de ce que vous avez reçu. Tout ce que vous avez reçu au Frat, vous êtes appelés à le vivre, à l’approfondir et notamment lors de votre carrefour-retour.

Chaque humain, quel que soit ses convictions est à l’image et à la ressemblance de Dieu. Chacun est appelé à Lui ressembler. C’est-à-dire à mettre en œuvre des actions qui correspondent à la Beauté, à la Bonté, à la Justice, à la Paix… bref : à l’Amour de Dieu.

Nous l’avons entendu, le Christ vient nous sauver de nos faiblesses, il vient nous relever et chacun de vous porte comme mission de l’annoncer à ses amis, c’est l’une des propositions que vous avez faite. Si l’amour du Christ brille en vous, les autres le verront.

Lire la suite

Une maison intergénérationnelle à la place d’un couvent vétuste

Article du Parisien :

Le pas lent souvent soutenu par une canne, le regard admiratif et hébété, les Sœurs de Charité Dominicaines semblent un peu perdues. Les religieuses vivent ici depuis des dizaines d’années et, pourtant, elles ont du mal à reconnaître leur cocon : au 310-312, rue de Vaugirard (XVe), la Maison Saint-Charles n’est, pour l’instant, plus qu’un vaste terrain boueux. « Le lieu était devenu vétuste, mal chauffé et inconfortable pour la communauté. La question du devenir du site s’est posée », explique Véronique Margron, responsable de la congrégation des dominicaines en France.

Très vite, la question trouve une réponse. L’idée d’une maison intergénérationnelle, plus ouverte sur les autres et sur la ville, émerge.

Lire la suite