Le plastique n’est jamais si fantastique ; son recyclage, si !

« Landry Routhiau, 32 ans, originaire de Chanverrie (Vendée), vient de créer son entreprise de fabrication de machines à recycler les plastiques : l’atelier des recycleurs fous. » Utilisant les machines les plus novatrices, il cherche à réduire l’impact de la consommation de plastique sur notre environnement. Même si, dit-il, « « Le recycler peut contribuer à réduire ses effets néfastes, mais l’idéal serait de ne plus le produire du tout », estime Landry Routhiau. » Un article de La Vie retrace l’itinéraire de cet eco-entrepreneur par ici >>

Roule ta bille, donne ton vieux bic !

Trop de plastique dans les océans ? Trop de vieux stylos qui traînent chez vous ? « La société Plas éco est spécialisée dans la conception de mobilier urbain. En partenariat avec Bic et d’autres acteurs, après avoir  récupéré les vieux stylos jetables, elle les transforme en bancs pour  les écoles, en tour pour les arbres, en table de pique nique.  »

Une belle initiative dont le podcast est à retrouver sur France Inter.

Le supermarché inversé

En Gironde, une expérience de Marché du déchet :

« Au fil des rayons, on débarrasse le caddie dont on s’est muni à l’entrée des objets devenus inutiles ou sans attrait : livres, CD, DVD, jouets, petit électroménager, vis, boulons, écrous… Au passage, on peut en récupérer d’autres, déposés là. On trouve également des conteneurs pour recycler ampoules et piles usagées ou… gourdes à compote vides.

On passe ensuite par le « préau des matériaux » : vis, boulons, écrous, parpaings, restes de peinture, meubles usagés ou bois de chauffe… Ici encore, on se déleste ou bien l’on trouve la pièce détachée qui nous manquait. Ce qui ne trouve pas preneur sous quinzaine part alimenter des recycleries ».