Pensée du jour

La moindre poupée de quatre sous fait les délices d’un gosse toute une saison tandis qu’un vieux bonhomme bâillera devant un jouet de cinq cents francs. Pourquoi ? Parce qu’il a perdu l’esprit d’enfance. Hé bien, l’Église a été chargée par le bon Dieu de maintenir dans le monde cet esprit d’enfance, cette ingénuité, cette fraîcheur. Le paganisme n’était pas l’ennemi de la nature, mais le christianisme seul l’agrandit, l’exalte, le met à la mesure de l’homme, du rêve de l’homme.

Georges Bernanos, Journal d’un curé de campagne

Pensée du jour

Tiens, je vais te définir un peuple chrétien par son contraire. Le contraire d’un peuple chrétien, c’est un peuple triste, un peuple de vieux. Tu me diras que la définition n’est pas trop théologique. D’accord. Mais elle a de quoi faire réfléchir les messieurs qui bâillent à la messe du dimanche.

Georges Bernanos, Journal d’un curé de campagne

Pensée du jour

En mettant un terme à son intervention créatrice, Dieu ouvre pour l’humanité, pour l’homme et la femme un espace de liberté où agir en responsabilité, où être créateurs à leur tour en exerçant une réelle maîtrise.  (…) La vocation humaine est plutôt celle-ci : dans l’espace d’autonomie que Dieu lui ouvre en se retirant, assumer sa responsabilité face au créé et être lui-même créateur d’un monde vraiment humain par la douce puissance de sa parole. C’est ainsi que l’être humain devient ce qu’il est, l’image de Dieu.

André Wénin, L’homme biblique

Pensée du jour

Les croyants de la Bible le confessent : si Dieu a donné la terre à l’humanité, son don est définitif. L’humanité en a donc vraiment la maîtrise. Mais celui qui fait un cadeau par amour espère que son cadeau ne finira pas aux poubelles… Lire la suite

Pensée du jour

Dieu est toujours prêt, il est proche, il est dedans : tout l’effort de l’homme dans la prière est donc de se tenir lui aussi présent en cette intériorité où Dieu l’attend.

J.-M. Gueulette, L’Assise et la présence

Pensée du jour

Chaque dimanche est talonné de près par un lundi, quoi qu’on y fasse

Hans Fallada, Quoi de neuf petit homme ?

Pensée du jour

La simplicité et la sobriété de la prière silencieuse chrétienne prennent leur source dans l’éminente simplicité de Dieu, celui qui est, celui dont l’existence et la présence à nos côtés nous comblent, « bien au-delà, infiniment au-delà de tout ce que nous pouvons demander ou concevoir »

J.-M. Gueulette, L’Assise et la présence

Pensée du jour

Il faut trouver le sens de ce que nous sommes, car c’est ce que nous sommes qui peut être offert. Comme la veuve, c’est notre être, notre personne, notre vie qui peut être offert. Chaque peuple a son histoire, sa culture, quelque chose à donner de ce qu’il est. Donner et recevoir, établir un lien, admirer, accueillir pour partager et approfondir ce qui est bon en chacune de nos cultures, ce qui fait du bien à tous. Chacun de nous, chaque peuple ne doit pas se recroqueviller sur soi mais partager son être pour donner le meilleur. C’est la condition de la paix qui n’est pas la tranquillité de l’ordre ni la « pax Romana » obtenue par la force.

Mgr Michel Aupetit, Homélie du 11 novembre

Pensée du jour

Partout et toujours, bien que d’une façon moins apparente, c’est en réalité la femme qui protège l’homme.

Adolphe de La Rüe

Pensée du jour

Qu’on le déplore ou non, il n’y a rien de mieux à opposer aux morales nouvelles que la morale chrétienne.

Georges Bernanos

Pensée du jour

L’amour se nourrit de 10 signes. Les 10 paroles nécessaires pour aimer :
Je ;
Tu ;
Oui ;
Non ;
S’il te plaît ;
Merci ;
Pardon ;
Bonjour ;
Au revoir ;
Prénommer.

Mgr Pascal Ide

Pensée du jour

Un homme ne cède pas quand le simple univers s’est retourné contre lui ; il cède quand son propre cœur s’est retourné contre lui. Nous ne capitulons pas quand les circonstances sont misérables, mais quand nous sommes misérables.

Gilbert Keith Chesterton

Pensée du jour

Bien mal acquis ne profite jamais.

Anonyme

Bien mal acquis ne profite qu’après.

Coluche

Nagasaki ne profite jamais.

Jean-Luc Fonck

Pensée du jour

Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se brise.

Anonyme

Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle s’emplit.

Pierre-Augustin de Beaumarchais

Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin tu m’les brises.

Les Inconnus

Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin y’a plus d’eau.

Coluche

Pensée du jour

Rien ne sert de courir, il faut partir à point.

Jean de La Fontaine

Rien ne sert de partir, il faut courir à temps.

Antoine Blondin

Rien ne sert de courir si on n’est pas pressé.

Pierre Dac

Pensée du jour

L’ennui naquit un jour de l’uniformité.

Antoine Houdar de La Motte

L’ennui naquit un jour de l’Université.

Honoré de Balzac

Pensée du jour

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé.

Alphonse de Lamartine

Un seul être vous manque et tout est repeuplé.

Jean Giraudoux

Un seul hêtre vous manque et tout est des peupliers.

Jean-Paul Grousset

Pensée du jour

Plus on est de fous, plus on rit.

Anonyme

Plus on est debout, plus on rit.

Honoré de Balzac

Plus on est dessous, plus on rit.

Alphonse Allais

Plus on est de fous, moins y a de riz.

Michel Colucci, dit Coluche

Pensée du jour

Pour lutter contre le mal de mer, sucez une noix de muscade (sans l’avaler, c’est toxique). Si vous n’avez pas de noix de muscade, allez-y en bicyclette.

Pierre Desproges

Pensée du jour

Les plus religieusement célibataires que j’ai connus, seuls par choix à cause du Royaume des Cieux, n’avaient en eux, à première vue, rien qui puisse évoquer le célibat. En revanche ils avaient reçu une copieuse ration de volonté qu’ils essayaient de rendre bonne.

Madeleine Delbrêl

Pensée du jour

L’Église est sainte par le Christ qui l’épouse. L’Église est et sera toujours une société de pécheurs.

Madeleine Delbrêl

Pensée du jour

Je vous engage vivement à veiller aux gestes et attitudes du début de l’oraison. Une génuflexion très bien faite, acte de l’âme autant que du corps ; une attitude physique nette et forte d’homme éveillé, présent à soi-même et à Dieu ; un signe de croix, lent, chargé de sens. Lenteur et calme sont d’une grande importance pour rompre le rythme précipité et tendu d’une vie affairée et pressée comme la vôtre. Quelques instants de silence : comme un coup de frein, ils contribueront à vous introduire au rythme de l’oraison et à opérer la rupture nécessaire avec les activités précédentes. Il peut être bon aussi de réciter une prière vocale, très lentement, à mi-voix.

Père Caffarel

Pensée du jour

Nous l’avons toujours su, mais nous voyons aujourd’hui d’une manière beaucoup plus terrifiante que la plus grande persécution de l’Église ne provient pas d’ennemis extérieurs, mais découle du péché de l’Église.

Benoît XVI

Pensée du jour

Vous qui pleurez, venez à ce Dieu, car Il pleure.
Vous qui souffrez, venez à Lui, car Il guérit.
Vous qui tremblez, venez à Lui, car Il sourit.
Vous qui passez, venez à Lui, car Il demeure.

Victor Hugo

Pensée du jour

Notre vocation de chrétiens : n’arrondir aucun angle. Porter au jour, par amour de l’autre, la violence qu’il porte en lui. Dénoncer, par notre sang versé, l’inhumanité de celui qui le verse et, par amour de lui, la dénoncer non pour l’en accuser, mais pour qu’il soit sauvé.

Martin Steffens

Pensée du jour

Quand on aime quelqu’un, on ne fait pas toujours le lien explicite avec Dieu ; et pourtant on touche Dieu.

Henri Queffelec

Pensée du jour

Soyons reconnaissants aux personnes qui nous donnent du bonheur, elles sont les charmants jardiniers par qui nos âmes sont fleuries.

Marcel Proust

Pensée du jour

À force de tout voir, on finit par tout supporter ; à force de tout supporter, on finit par tout tolérer ; à force de tout tolérer, on finit par tout accepter ; à force de tout accepter, on finit par tout approuver.

Saint Augustin

Pensée du jour

C’est à genoux, en nous approchant de Sa Lumière qu’Il nous donne, que nous saurons à notre tour lutter contre les ténèbres.

Zabou