Pensée du jour

L’amour est le miracle d’être un jour entendu jusque dans nos silences, et d’entendre en retour avec la même délicatesse : la vie à l’état pur, aussi fine que l’air qui soutient les ailes des libellules et se réjouit de leur danse.

Christian Bobin

Pensée du jour

Le roman moderne manque de Dieu, mais le diable lui manque aussi. Le diable introduit, il est difficile de se passer de la Grâce pour expliquer l’homme.

Georges Bernanos

Pensée du jour

L’Église est un mouvement, une force en marche, alors que tant de dévotes ont l’air de croire, feignent de croire, qu’elle est seulement un abri, un refuge, une espèce d’auberge spirituelle à travers les carreaux de laquelle on peut se donner le plaisir de regarder les passants, les gens du dehors, ceux qui ne sont pas pensionnaires de la maison.

Georges Bernanos

Pensée du jour

Être informé de tout et condamné ainsi à ne rien comprendre, tel est le sort des [vieux] imbéciles.

Georges Bernanos

Pensée du jour

Le Christ n’est pas venu en vainqueur, mais en suppliant. Il est comme réfugié en moi, sous ma garde, et je réponds de Lui devant son Père.

Georges Bernanos

Pensée du jour

Si l’homme ne pouvait se réaliser qu’en Dieu ? si l’opération délicate de l’amputer de sa part divine – ou du moins d’atrophier systématiquement cette part jusqu’à ce qu’elle tombe desséchée comme un organe où le sang ne circule plus – aboutissait à faire de lui un animal féroce ? ou pis peut-être, une bête à jamais domestiquée ?

Georges Bernanos

Pensée du jour

On ne saurait expliquer les êtres par leurs vices, mais au contraire par ce qu’ils ont gardé d’intact, de pur, par ce qui reste en eux de l’enfance, si profond qu’il faille chercher.

Georges Bernanos

Pensée du jour

Les optimistes sont des imbéciles heureux, quant aux pessimistes, ce sont des imbéciles malheureux.

Georges Bernanos

Pensée du jour

On ne va jusqu’à l’espérance qu’à travers la vérité, au prix de grands efforts. Pour rencontrer l’espérance, il faut être allé au-delà du désespoir. Quand on va jusqu’au bout de la nuit, on rencontre une autre aurore.

Georges Bernanos

Pensée du jour

Si le bon Dieu veut vraiment de vous un témoignage, il faut vous attendre à beaucoup travailler, à beaucoup souffrir, à douter de vous sans cesse, dans le succès comme dans l’insuccès. Car pris ainsi, le métier d’écrivain n’est plus un métier, c’est une aventure, et d’abord une aventure spirituelle. Toutes les aventures spirituelles sont des calvaires.

Georges Bernanos

Pensée du jour

L’espérance est une vertu héroïque. On croit qu’il est facile d’espérer. Mais n’espèrent que ceux qui ont eu le courage de désespérer des illusions et des mensonges où ils trouvaient une sécurité qu’ils prennent faussement pour de l’espérance. L’espérance est un risque à courir, c’est même le risque des risques.

Georges Bernanos

Pensée du jour

L’espérance est la plus grande et la plus difficile victoire qu’un homme puisse remporter sur son âme.

Georges Bernanos

Pensée du jour

Qui n’a pas vu la route, à l’aube entre deux rangées d’arbres, toute fraîche, toute vivante, ne sait pas ce que c’est que l’espérance.

Georges Bernanos

Pensée du jour

L’espérance est une vertu, virtus, une détermination héroïque de l’âme. La plus haute forme de l’espérance, c’est le désespoir surmonté.

Georges Bernanos

Pensée du jour

L’amour consiste non à sentir qu’on aime, mais à vouloir aimer ; quand on veut aimer par-dessus tout, on aime par-dessus tout.

Charles de Foucauld

Pensée du jour

Si le bon Dieu veut vraiment de vous un témoignage, il faut vous attendre à beaucoup travailler, à beaucoup souffrir, à douter de vous sans cesse, dans le succès comme dans l’insuccès.

Georges Bernanos

Pensée du jour

Il est aussi beau de peler des pommes de terre pour l’amour du Bon Dieu que de construire des cathédrales.

Guy de Larigaudie

Pensée du jour

Il y a un proverbe juif admirable : L’homme pense, Dieu rit. Mais pourquoi Dieu rit-il en regardant l’homme qui pense ? parce que l’homme n’est jamais ce qu’il pense être.

Milan Kundera

Pensée du jour

Le monde sera-t-il toujours un lieu où les forts se prendront pour l’élite, domineront et mépriseront les plus faibles ? Oui, ce sera toujours comme ça, à moins que chacun de nous accueille ce qui est faible et brisé à l’intérieur de soi.

Martin Luther King

Pensée du jour

La conscience angoissée entend le christianisme comme une bête affamée. Supprimez la conscience angoissée, mais alors fermez les églises et faites-en des bals publics.

Sören Kierkegaard

Pensée du jour

Malgré tout je vous dis que cette vie fut telle
Qu’à qui voudra m’entendre à qui je parle ici
N’ayant plus sur la lèvre un seul mot que merci
Je dirai malgré tout que cette vie fut belle.

Louis Aragon

Pensée du jour

La richesse, qui mène si souvent les hommes vers une mauvaise voie, devrait être perçue moins pour ses qualités que pour la misère humaine qu’elle représente. Ces immenses salons dont tu es si fier sont en réalité ta honte. Ils sont assez vastes pour contenir une foule, et assez vastes également pour estomper le cri des pauvres. Le pauvre crie à ta porte, et tu n’y prêtes pas attention. Ton frère est là, nu, qui pleure, et toi-même tu t’embarrasses du choix du plus beau tapis pour ton intérieur.

Saint Ambroise

Pensée du jour

Tu l’as remarqué Seigneur, ce bonhomme dans le désespoir qui est en train d’espérer ?

Psaume 30, traduction Claudel

Pensée du jour

Si vous ne parvenez pas à trouver le Christ dans ce mendiant qui est à la porte de l’église, alors vous ne Le trouverez pas non plus dans le calice.

Saint Jean Chrysostome

Pensée du jour

Le Christ m’a aimé et s’est livré pour moi afin que le monde découvre l’amour. Ce sera alors la pâque pour toujours et pour tous, cette pâque que l’ordination sacerdotale vous donne de célébrer chaque jour pour la gloire de Dieu, la sanctification et le salut du monde.

Robert, cardinal Sarah

Pensée du jour

Je vous engage vivement à veiller aux gestes et attitudes du début de l’oraison. Une génuflexion très bien faite, acte de l’âme autant que du corps ; une attitude physique nette et forte d’homme éveillé, présent à soi-même et à Dieu ; un signe de croix, lent, chargé de sens. Lenteur et calme sont d’une grande importance pour rompre le rythme précipité et tendu d’une vie affairée et pressée comme la vôtre.

Père Henri Caffarel