Pensée du jour

Si vous ne parvenez pas à trouver le Christ dans ce mendiant qui est à la porte de l’église, alors vous ne Le trouverez pas non plus dans le calice.

Saint Jean Chrysostome

Pensée du jour

Le Christ m’a aimé et s’est livré pour moi afin que le monde découvre l’amour. Ce sera alors la pâque pour toujours et pour tous, cette pâque que l’ordination sacerdotale vous donne de célébrer chaque jour pour la gloire de Dieu, la sanctification et le salut du monde.

Robert, cardinal Sarah

Pensée du jour

Je vous engage vivement à veiller aux gestes et attitudes du début de l’oraison. Une génuflexion très bien faite, acte de l’âme autant que du corps ; une attitude physique nette et forte d’homme éveillé, présent à soi-même et à Dieu ; un signe de croix, lent, chargé de sens. Lenteur et calme sont d’une grande importance pour rompre le rythme précipité et tendu d’une vie affairée et pressée comme la vôtre.

Père Henri Caffarel

Pensée du jour

L’individu mauvais renie le fardeau de sa culpabilité ; il refuse la reconnaissance douloureuse de son péché, de sa médiocrité et de son imperfection ; il cherche à transmettre sa peine à autrui par la projection ou en faisant de lui son bouc émissaire. Or tous ceux qui sont mauvais, qu’est-ce qui les habite, les harcèle ? La réponse est simple : la peur.

Scott Peck

Pensée du jour

Le problème du mal n’est pas un défaut de conscience, mais le refus d’accorder à la conscience le rôle qui lui est dû.

Scott Peck

Pensée du jour

Où trouverons-nous la force de faire face aux périls si nous ne pouvons pas nous appuyer sur l’espérance ? Et, pour nous qui croyons au Dieu de Jésus-Christ, l’espérance c’est la confiance en la parole de Dieu telle que le prophète l’a reçue et transmise : « Ils te combattront, mais ils ne pourront rien contre toi, car je suis avec toi pour te sauver et te délivrer. Je te délivrerai de la main des méchants, je t’affranchirai de la poigne des puissants.

André, cardinal Vingt-Trois

Pensée du jour

Dieu ne se complaît pas dans le sang ; ne pas agir selon la raison est contraire à la nature de Dieu. Qui veut mener quelqu’un à la foi a besoin d’être capable de s’exprimer bien et de raisonner correctement, non pas d’utiliser la violence ni les menaces.

Michel II le Paléologue

Pensée du jour

Homère, vieux compagnon d’aujourd’hui, nous offre une conduite : celle d’un homme déployé dans un monde chatoyant et non pas augmenté sur une planète rétrécie.

Sylvain Tesson

Pensée du jour

L’acte de foi nivelle par le haut, il élève tous ceux qui le désirent vraiment à la même dignité de fils, d’héritiers.

Jean-Noël Aletti, sj

Pensée du jour

Dieu. Cette vieillerie de Dieu, cette vieille bougie de Dieu brûlant au noir des siècles, ce feu follet rouge sang, cette misère d’une chandelle mouchée par tous les vents, nous, gens du vingtième siècle, nous ne savons qu’en faire. Nous sommes des gens de raison. Nous sommes des adultes. Nous ne nous éclairons plus à la bougie.

Christian Bobin

Pensée du jour

Si l’on me demandait de dire clairement qu’elle est la plus grande menace de tout le vingtième siècle, là encore, je ne trouverais rien d’autre à dire que: l’homme a oublié Dieu.

Alexandre Soljenitsyne

Pensée du jour

Par la poésie, l’homme enivré de sentir toute sa misère submergée triomphalement dans cette volatilisation des limites et cet océan de lumière, se sent transfiguré corps et âme. L’illumination qui le jette hors de lui-même paraît lui ouvrir sur-le-champ le monde des merveilles.

Michel Carrouges

Pensée du jour

Aux yeux de celui qui vit pour le Seigneur, mourir et vivre ne sont que deux manières différentes d’être à Lui : dans le danger d’abord, puis dans la sécurité.

Raniero Cantalamessa

Pensée du jour

La prédication  doit porter le silence, l’emmener avec elle pour que lui aussi prenne chair. Prêcher, c’est d’abord guetter la Parole.

Anne Lécu,op.

Pensée du jour

Le travail n’est pas tout, il ne résout pas tout. Il peut même devenir un obstacle redoutable à la vraie liberté de l’homme. Il le devient chaque fois que l’homme se laisse accaparer par son œuvre au point d’oublier d’adorer le Dieu vivant et vrai. Aussi il nous faut veiller jalousement à ne pas laisser s’éteindre en nous l’esprit d’oraison. Cela est plus important que tout.

Éloi Leclerc

Pensée du jour

La foi est un mouvement conféré par la Grâce, par lequel l’homme tout entier sort de lui-même et saisit la miséricorde de Dieu offerte dans le Christ.

Hans Urs von Balthasar

Pensée du jour

Je vous conjure d’admirer. Tout est fabuleux pour qui sait regarder. La fraîcheur du regard est le commencement de la sainteté.

Xavier Grall

Pensée du jour

Il me semble aujourd’hui que tout chrétien ne peut être que l’enfant prodigue qui s’en revient à sa maison prendre sa place auprès de son père après avoir  bourlingué. La foi est le salaire du risque. L’espérance est le fruit du chemin.

Xavier Grall

Pensée du jour

Même si un coléreux ressuscitait les morts, il ne serait pas agréable à Dieu à cause de sa colère.

Abba Agathon, Père du désert

Pensée du jour

Perdre l’angoisse devant la mort, c’est avoir perdu l’émerveillement devant la vie. Parce que ce n’est que dans la mesure où je m’émerveille encore devant la vie, que la mort, en tant qu’elle me prive de cette vie que j’aime, peut m’apparaître angoissante. Et c’est pourquoi l’angoisse devant la mort n’est pas l’affection fondamentale de l’existence, mais d’abord, plus profondément, l’émerveillement devant la vie.

Fabrice Hadjadj

Pensée du jour

Les souvenirs sont plus fidèles que les amis : ils reviennent nous voir lorsque notre âme grelotte toute seule.

Ferenc Mora

Pensée du jour

Les monstres existent, mais ils sont trop peu nombreux pour être vraiment dangereux ; ceux qui sont plus dangereux, ce sont les hommes ordinaires, les bureaucrates prêtes à croire et à obéir sans discuter.

Primo Levi

Pensée du jour

Derrière la question de l’autonomie, derrière celle de la jouissance et de la puissance, se dresse celle du sens et du non-sens. Le monde moderne se donne à penser sous le double signe de la rationalité croissante et de l’absurdité croissante. Les hommes manquent de justice, certes, d’amour, sûrement, mais plus encore de signification.

Paul Ricœur