Solidaire avec Sakado

« Depuis 2005, l’association SAKADO collecte des sacs à dos à l’occasion des fêtes de fin d’année pour les distribuer aux sans-abri dans la France entière.

Grâce à SAKADO, vous n’offrez ni un toit, ni un emploi mais un geste de solidarité sous la forme d’un sac à dos style randonnée de 40 ou 50 litres en bon état contenant 4 kits d’objets usuels et pratiques« . Une initiative intéressante pour aider autour de soi ceux qui en ont besoin, tout simplement, en cette fin d’année >>

Que devons-nous faire? (Questions pour le 3° dimanche de l’Avent C)

En ce 3° dimanche de l’Avent C si l’on ne voit pas encore Jésus, Jean en parle indirectement au peuple qui vient recevoir son baptême avec de l’eau (Luc 3, 10-18).


Voici quelques questions pour l’Évangile de ce dimanche :
– Comment est-ce que je réponds à quelqu’un qui me demande un conseil?
– Que Jean-Baptiste me répondrait-il si je lui posais la question?
– Quand m’arrive-t-il de demander à d’autres, ou à Dieu, l’impossible?

Lire la suite

Revenu universel : qu’en penser ?

fr_1509_24Alors que divers candidats aux prochaines élections se sont exprimés sur l’idée d’un revenu universel, Guillaume Alméras, spécialiste des questions d’emploi et d’insertion au Secours catholique, exprime des réserves :

« Il craint que la mesure se résume finalement « à faire un chèque dont le montant sera de toute façon insuffisant pour vivre dignement, et à laisser ensuite les personnes se débrouiller soutes seules », dédouanant ainsi les responsables politiques de toute action supplémentaire pour lutter contre la pauvreté ou pour faciliter l’accès à l’emploi. »

Un article de synthèse intéressant à retrouver sur le site du Secours Catholique.

Saint Martin le Miséricordieux

dPour commémorer l’année jubilaire de la Miséricorde, la Cité-État du Vatican a frappé une pièce de 2 euros représentant Saint Martin.
Cette année 2016 correspond en effet au 1700ème anniversaire de la naissance de l’Apôtre des Gaules, né dans l’actuelle Hongrie, mort à Candes-Saint-Martin (Indre-et-Loire) et enterré à Tours.
La tradition orientale l’honore sous le titre de « Saint Martin le Miséricordieux ». Du partage de la moitié de son manteau d’officier romain, au partage de la Foi catholique, l’humble Martin nous enseigne que la compassion et l’évangélisation procèdent du même mouvement d’un cœur brûlé de l’amour de Dieu.