Un film documentaire sur le pape François réalisé par Wim Wenders

« Élu le 13 mai 2013, le pape François ‘a fait de la communication un élément vital de l’Église et une composante clé’ de son travail de réforme, peut-on lire dans la note. Pour Wim Wenders le pape François est ‘un exemple vivant d’un homme qui tient parole’. Dans le film, souligne-t-il, ‘il parle directement au spectateur, avec franchise et spontanéité. Nous voulions que Pope Francis – A man of his word soit pour tout public, le message du pape étant universel’. Il s’agit de communiquer ‘sa compassion radicale et son humanisme profond à toutes les audiences sur la planète' ».

Lire plus sur Zenit

Merci, merci, je n’oublierai pas ce que vous avez dit !

« À l’issue d’un entretien d’une demi-heure, Donald Trump et le pape François sont apparus relativement détendus et souriants devant la presse. Mais rien n’a filtré dans l’immédiat sur leur discussion à huis clos dans la bibliothèque des appartements pontificaux.

‘Merci, merci, je n’oublierai pas ce que vous avez dit’, a cependant glissé le président américain en prenant congé de son hôte ».

« Devant la presse, le président américain a offert au pape les cinq livres écrits par Martin Luther King, dont l’un signé de la main du prix Nobel de la paix.

François a pour sa part remis à Donald Trump un médaillon symbole de paix et son texte écrit pour la journée mondiale de la paix : ‘Je vous le donne pour que vous soyez un instrument de paix’, a-t-il expliqué. ‘On a bien besoin de paix’, a glissé le président américain ».

Lire  plus sur ouest-france.fr

Cinq nouveaux cardinaux

Le Pape François a pris tout le monde par surprise : le 21 mai, lors du Regina Coeli, il a annoncé la création de cinq nouveaux cardinaux.

Mgr Jean Zerbo, 73 ans, archevêque de Bamako (Mali), premier cardinal du Mali.

Mgr Anders Arborelius, 67 ans, évêque de Stockholm (Suède)premier cardinal suédois.

Mgr Juan José Ornella, 71 ans, archevêque de Barcelone (Espagne).

Mgr Louis-Marie Ling Mangkhanekhoun, 73 ans, vicaire apostolique de Paksé (Laos), premier cardinal originaire du Laos.

Mgr José Gregorio Rosa Chavez, 74 ans, évêque auxiliaire de San Salvador (Salvador), premier cardinal du Salvador.

Ils seront élevés à la pourpre cardinalice le 28 juin prochain.

 

 

L’université Al-Azhar sous pression ?

« Depuis son accession au pouvoir, le président Abdel Fattah al-Sissi, un général volontiers présenté comme un religieux observant, ne cesse d’appeler Al-Azhar à réformer son discours pour qu’il soit ‘en accord avec son temps’. ‘Le monde entier est suspendu à vos lèvres, car la nation islamique (oumma) entière est déchirée’, a-t-il lancé fin décembre 2014 à Ahmed Al Tayyeb dans son discours du Nouvel An. ‘Nous ne faisons pas assez, reprochait-il, le problème n’a jamais été notre foi. Il est peut-être lié à une idéologie que nous sanctifions’.

Désormais, une partie de la presse ajoute ses critiques aux siennes, accusant Al-Azhar de contribuer à diffuser l’extrémisme. Le présentateur de télévision Islam el-Behairy a ainsi vertement critiqué les programmes d’Al-Azhar et notamment l’enseignement d’hadiths (propos ou gestes prêtés à Mohammed par la tradition islamique) ‘incitant à la violence' ».

Anne-Bénédicte Hoffner dans La Croix

Des sentinelles du matin

Je ne pouvais pas ne pas venir ici pour vénérer la Vierge Mère et lui confier ses fils et ses filles. Sous son manteau ils ne se perdent pas ; de ses bras viendront l’espérance et la paix dont ils ont besoin, et que je demande pour tous mes frères dans le baptême et en humanité, en particulier pour les malades et les personnes avec handicap, pour les détenus et les chômeurs, pour les pauvres et les personnes abandonnées. Chers frères, prions Dieu dans l’espérance que les hommes nous écoutent ; et adressons-nous aux hommes avec la certitude que Dieu nous porte secours.

En effet, il nous a créés comme une espérance pour les autres, une espérance réelle et réalisable selon l’état de vie de chacun. […]

Sous la protection de Marie, nous sommes, dans le monde, des sentinelles du matin qui savent contempler le vrai visage de Jésus Sauveur, celui qui brille à Pâques, et redécouvrir le visage jeune et beau de l’Eglise, qui resplendit quand elle est missionnaire, accueillante, libre, fidèle, pauvre en moyens et riche d’amour.

Homélie du Pape François à Fatima

Marie, mère de l’Espérance

« Deux jours avant son déplacement à Fatima, le Pape a dédié sa catéchèse, lors de l’audience générale et dans le cadre de son cycle sur l’espérance chrétienne, à la figure de Marie, la Mère de l’espérance : ‘Elle nous enseigne la vertu de l’attente confiante, même quand tout est privé de sens. Dès sa première apparition dans l’histoire des Évangiles, sa figure se profile comme celle d’un personnage de drame’, nous dit le Pape.

Il n’était pas facile de dire oui à l’invitation de l’ange et, pourtant sollicitée en pleine jeunesse, elle répond avec courage, sans savoir rien du destin qui l’attendait. ‘En cet instant, elle nous apparaît comme une de toutes ces mères du monde, courageuses jusqu’à l’extrême quand il s’agit d’accueillir en elle l’histoire d’un homme nouveau qui naît' ».

Lire plus sur radiovaticana.va

L’éducation selon le style ignacien

« Le Pape François a rencontré 120 séminaristes de l’unique séminaire interdiocésain dirigé en Italie par la Compagnie de Jésus, le Séminaire pontifical Campano di Posillipo, fondé par Pie X en 1912. Il a invité les séminaristes à rejeter la logique du minimum indispensable pour découvrir au contraire ‘les grands rêves que Dieu a pour nous’.

Après s’être félicité du choix gagnant que représente un cheminement synodal entre diocèses et les Jésuites, en ces temps ‘où nous nous sentons petits et impuissants face au défi éducatif’, le Pape est revenu sur la mission ardue mais exaltante de ce séminaire pontifical : former à la spiritualité propre au presbytère diocésain selon la pédagogie des Exercices de Saint-Ignace.

Lire plus sur radiovaticana.va

Le dimanche 7 mai…

… c’est bien sûr le dimanche de prière pour les vocations ! (Vous pensiez à autre chose ?) Voici ce que nous dit le Pape François :

Celui qui s’est laissé attirer par la voix de Dieu et s’est mis à la suite de Jésus découvre bien vite en soi l’irrésistible désir de porter la Bonne Nouvelle à ses frères, à travers l’évangélisation et le service de la charité. Tous les chrétiens sont constitués missionnaires de l’Évangile ! Le disciple, en effet, ne reçoit pas le don de l’amour de Dieu pour une consolation privée ; il n’est pas appelé à porter lui-même ni à défendre les intérêts d’une entreprise ; il est simplement touché et transformé par la joie de se sentir aimé de Dieu et il ne peut pas garder cette expérience pour lui-même : « La joie de l’Évangile qui remplit la vie de la communauté des disciples est une joie missionnaire ».

Lire la suite

Comme les deux d’Emmaüs

« Un dialogue à trois doit voir participer chacun de nous à un face à face avec Jésus et l’adultère — pécheresse, mais victime par excellence des cœurs de pierre — pour nous laisser bouleverser par la tendresse de Dieu qui, comme ce fut le cas pour les deux disciples d’Emmaüs, nous ‘réchauffe le cœur’ et nous ouvre les yeux. Une forte invitation à ne pas se laisser enfermer dans la rigidité, qui nous conduit même à ‘nous boucher les oreilles et à grincer des dents’ pour ne pas laisser passer l’Esprit Saint, a été lancée par le Pape lors de la Messe célébrée dans la matinée du mardi 2 mai, à Sainte-Marthe ».

Lire plus sur osservatoreromano.va

Pape en Égypte et violence

Mgr Bordeyne, recteur de la catho de Paris, revient sur le discours du pape François.
‘Vous, les jeunes, votre mission est de transformer l’air pollué de la haine en oxygène de la fraternité’.
‘Je suis chrétien, et donc, comme chrétien, je vous dis que pour nous l’être humain est créé à l’image de Dieu’.

Voir sur KTO (à partir de 20’31)

Le Pape François parle à la Silicon Valley

Le Pape François a adressé un très beau texte, dans le cadre des conférences TED, à la Silicon Valley, ce mardi 25 avril. Une bonne base pour prendre de la hauteur en ces temps d’élection.

Comme ça serait merveilleux si la croissance de l’innovation scientifique et technologique créait plus d’égalité et de cohésion sociale ! Comme ça serait merveilleux, alors qu’on découvre de nouvelles planètes, de redécouvrir les besoins de nos frères et sœurs qui orbitent autour de nous ! Comme ça serait merveilleux si la solidarité, mot magnifique, et parfois dérangeant, n’était pas réduite au travail social et devenait, au contraire, l’attitude naturelle dans les choix politiques, économiques et scientifiques et dans les relations entre les individus, entre les peuples, entre les pays. Ce n’est qu’en éduquant les gens à une vraie solidarité que nous serons capables de dépasser cette « culture du déchet » qui ne s’applique pas qu’aux biens de consommation, mais d’abord et surtout aux hommes qui sont mis sur la touche par nos systèmes techno-économiques, lesquels, sans même s’en rendre compte, placent les marchandises au centre de tout au lieu d’y placer les hommes. […]

Lire la suite

La visite du pape en Égypte

« La plus importante communauté chrétienne d’Égypte et du monde arabe reste fidèle à son propre pape copte orthodoxe, le pape d’Alexandrie et Patriarche du Siège de Saint-Marc, Tawadros II. Mais avec la dernière série d’attaques revendiquées par l’État islamique ayant ciblé des citoyens ou des églises coptes, faisant au moins 85 morts depuis décembre 2016, la venue du pape François est perçue comme un grand soutien politique du représentant de l’Église catholique à l’échelle mondiale ».

Aziz el Massassi sur lavie.fr

Assise : inauguration du Sanctuaire du Dépouillement

« Dans un mois, fidèles et pèlerins pourront admirer ‘une nouvelle perle’ dans le paysage religieux de ‘la ville séraphique’ de saint François d’Assise. À l’approche de l’inauguration, le 20 mai prochain, du ‘sanctuaire du Dépouillement’, à l’endroit-même où le poverello se dépouilla de tous ses vêtements pour épouser Dame pauvreté, le pape François a écrit à l’évêque d’Assise-Nocera, Mgr Domenico Sorrentino, dont l’idée d’élever ce nouveau lieu sacré remonte à la visite du Saint-Père à Assise, le 4 octobre 2013 ».

Lire plus sur Aleteia

Le Christ, compagnon de galère

Au cours de la traditionnelle bénédiction Urbi et Orbi, le Pape François a particulièrement insisté sur le fait que la résurrection du Christ accomplit pleinement la libération de l’esclavage, dont la sortie des hébreux d’Egypte est le modèle. Revenant sur les différentes formes d’esclavage, du péché et de la mort, il a prié pour que le Christ ressuscité, le bon pasteur qui conduit ses brebis, à l’instar de Moïse au désert, soit un véritable compagnon pour tous ceux qui vivent de véritables tragédies humaines et sociales :Lire la suite

Bénédiction urbi et orbi. Un message rituel ?

« Lorsque le Pape Benoît XV tentait une médiation pour arrêter les massacres de la Première Guerre mondiale, il n’était pas plus écouté. Il était même contredit, de la façon la plus cinglante en France, jusque dans la chaire de certaines églises.

Ce n’est pas une raison pour se taire. Si le Pape se taisait, le sang répandu crierait pour lui. Jésus ne disait-il pas, à propos de ses disciples le jour des Rameaux : « Si eux se taisent, les pierres crieront. » Le Pape ne peut pas laisser les pierres crier à sa place, sous peine, oserais-je dire, de défaillir. Selon le mot de saint Ignace d’Antioche, dès le premier siècle, l’Église de Rome préside à la charité ».

Gérard Leclerc sur france-catholique.fr

Pape François : le temps est supérieur à l’espace

Conférence théologico-philosophique du père Matthieu Villemot.

« Faire primer l’espace est un moyen de pouvoir, quand faire primer le temps est au contraire un moyen de service.

‘Le temps est supérieur à l’espace’ : le pape ne dit pas que le temps ne pose aucun problème. Et il ne dit pas non plus qu’il faut abandonner l’espace.

La définition la plus claire de l’espace et du temps a été donnée par Leibniz : ‘l’espace, c’est l’ordre des coexistences, le temps c’est l’ordre des successions’.

L’espace est un lieu de possession, alors que le temps est un lieu de pauvreté ».

Voir la vidéo de la conférence sur KTO

Pape François : «C’est de la croix que germe l’espérance»

Lors de l’audience générale de ce mercredi, partant de la parabole évangélique du grain tombé en terre qui meurt pour germer et porter du fruit, le Pape François a médité sur le don d’amour que représente le passage par la croix d’où germe la véritable espérance. Ainsi « quiconque accepte de donner sa vie, est disponible et au service, vit à la manière de Dieu, est vainqueur, il se sauve et sauve  les autres, il devient graine d’espérance pour le monde. ». Ecouter le compte-rendu de Samuel Bleynie pour Radio Vatican :

Bientôt de nouveaux saints !

François et Jacinthe Marto

Le Pape François présidera jeudi 20 avril 2017 un Consistoire ordinaire public pour la canonisation de plusieurs bienheureux

– 30 martyrs du Brésil : les pères Andrea de Soveral et Ambrogio Francesco Ferro, le laïc Matteo Moreira et leurs compagnons

– 3 martyrs mexicains : Cristoforo, Antonio et Giovanni, trois enfants de 12 à 14 ans

– le père Faustino Míguez, fondateur de l’Institut Calasanziano des filles de la Divine Providence;

– le père capucin Angelo da Acri

– François Marto et Jacinthe Marto, les deux voyants de Fatima

La laverie du pape François

Depuis hier lundi 10 avril, la « Laverie du pape François » est entrée en fonction. Non, le pape n’a pas décidé de se lancer dans le business du pressing ou des laveries auto, quoique sa tenue soit à elle seule une magnifique publicité pour la lessive ! Alors de quoi s’agit-il ? « Il s’agit d’un service offert gratuitement aux personnes plus pauvres, en particulier à celles qui sont sans demeure fixe, qui pourront ainsi laver, sécher et repasser leurs vêtements et couvertures », indique un communiqué de l’Aumônerie apostolique traduit par l’agence Zenit.

Lire la suite

Réactions aux attentats en Egypte

«Je prie pour les morts et les victimes», a déclaré à la fin de la messe des Rameaux le Pape François, qui se rendra en visite en Egypte les 28 et 29 avril.

Le Pape célébrera la messe du Jeudi saint en prison

Le pape François célébrera la messe de la Cène du Seigneur, le Jeudi Saint 13 avril 2017, à la prison de Paliano, au sud-est de Rome. Le pape y lavera les pieds de détenus au cours de la messe.

Depuis son élection, le Pape célèbre toujours cette messe hors des basiliques romaines : dans un centre pour demandeurs d’asile en 2016, dans un centre pour personnes handicapées en 2014, dans des prisons en 2013 et 2015.

 

Quelques éléments sur la guerre en Syrie

  • Mercredi dernier, le Pape avait déclaré :

« Nous assistons horrifiés aux derniers événements en Syrie. Je prie pour les victimes et leurs familles. […] J’en appelle à la conscience de ceux qui ont des responsabilités politiques, au niveau local et international, afin que cesse cette tragédie et que l’on soulage cette chère population depuis trop longtemps épuisée par la guerre. J’encourage également les efforts de ceux qui, malgré l’insécurité et les désagréments, s’efforcent de faire parvenir de l’aide aux habitants de cette région ». (Zénit)

 

  • Cinquante-neuf missiles américains de type Tomahawk ont été tirés jeudi 6 avril contre une base aérienne syrienne, en réponse à l’attaque chimique meurtrière sur Khan Cheikhoun imputée à Bachar Al Assad. Le président russe Vladimir Poutine a dénoncé une « agression contre un État souverain […] ». Angela Merkel et François Hollande ont de leur côté estimé que le président syrien porte « l’entière responsabilité » des frappes américaines. (La Croix)

 

  • « Ce qui est déconcertant dans l’attaque militaire américaine en territoire syrien est la rapidité avec laquelle elle a été décidée et mise en œuvre, sans que soient au préalable conduites d’enquêtes adéquates sur la tragique affaire du massacre à l’arme chimique intervenu en province d’Idlib. Cette opération militaire ouvre de nouveaux scénarios inquiétants pour tous. » explique Mgr Georges Abou Khazen OFM, Vicaire apostolique d’Alep pour les catholiques de rite latin (Agence Fides


Prions pour toutes les victimes et pour ceux qui leur viennent en aide, pour les responsables politiques, et pour la Syrie.

Que le Christ illumine ceux qui habitent les ténèbres et l’ombre de la mort et conduise leurs pas au chemin de la paix !

Le Pape autorise la FSSPX à célébrer des mariages licites et valides

FSSPX

Le Pape François autorise la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X à célébrer le mariage de ses fidèles. Le cardinal Gerhard Müller, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, précise que le Saint-Père « a décidé d’autoriser les ordinaires du lieu à concéder aussi des permissions pour la célébration de mariages de fidèles qui suivent l’activité pastorale de la Fraternité ».

Le Pape avait récemment accordé à tous les prêtres de la Fraternité les pouvoirs de confesser validement les fidèles, [pour] « contribuer à rasséréner la conscience des fidèles » malgré donc, la persistance du schisme.

Cette dernière décision s’inscrit dans cette ligne pastorale, visant à ramener la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X dans la pleine communion. Différents types de rencontres et d’initiatives ont lieu depuis longtemps pour atteindre ce but.

Radio Vatican

Merci au Saint Père pour cette main tendue, signe de la miséricorde du Père qui attend sans cesse le retour du fils prodigue. Et prions pour le retour à l’unité de l’Eglise !

Purification de la mémoire et action de l’Esprit Saint

Sur Radio Vatican : Le Pape François a reçu ce vendredi matin les participants à un colloque sur Martin Luther, organisé par le Comité pontifical des sciences historiques en cette année du cinquième centenaire de la Réforme luthérienne. Extrait de son discours :

Des approfondissements sérieux sur la figure de Luther, sur sa critique contre l’Église de son époque et la papauté, contribuent certainement à surmonter le climat de méfiance mutuelle et de rivalité qui depuis trop longtemps par le passé a caractérisé les relations entre catholiques et protestants.

Il est vrai qu’un tel colloque au Vatican étonne, comme l’a souligné le Pape François, en parlant plus spécifiquement dans son discours d’un « étonnement de la pensée ». L’étonnement de la pensée, le Pape François en bon théologien le sait bien, est un des signes de l’action de l’Esprit Saint « qui surmonte tous les obstacles et transforme les conflits en opportunités de croissance dans la communion », a-t-il précisé. Merci Seigneur !

François a estimé que le temps était venu d’une «purification de la mémoire» en rappelant qu’en tant que chrétiens, luthériens et catholiques sont «tous appelés à se libérer des préjugés contre la foi que d’autres professent avec un accent et un langage différents, à échanger mutuellement le pardon pour les péchés commis par nos pères, et à invoquer ensemble Dieu pour le don de la réconciliation et de l’unité».

Comme la jeune fille de Nazareth, vous pouvez rendre le monde meilleur

« Le cœur plein de mémorables souvenirs de notre rencontre lors la Journée Mondiale de la Jeunesse 2016 de Cracovie, nous nous sommes mis en chemin vers la prochaine destination qui, s’il plaît à Dieu, sera à Panama en 2019.

Chers jeunes, Dieu pose sur vous son regard, et vous appelle aussi. Quand Il le fait, Il voit tout l’amour que vous êtes capables d’offrir. Comme la jeune fille de Nazareth, vous pouvez rendre le monde meilleur, laisser une empreinte qui marque l’histoire, votre histoire et celle de bien d’autres personnes. L’Église et la société ont besoin de vous, de votre vision des choses, de votre courage, de vos rêves, de votre soif d’idéal. Que vous abattiez les murs de l’immobilisme et ouvriez des voies nous conduisant vers un monde plus juste, moins cruel, plus humain.

Lire la suite

Des responsables musulmans anglais à la rencontre du Pape

La rencontre, c’est le mot-clé, tant elle est constitutive du dialogue !

« Je pense que les personnes de foi ont beaucoup à offrir. Le dialogue entre personnes qui croient en Dieu crée un espace commun. Et c’est de ce point de vue un devoir pour les chefs religieux de se parler, de se rencontrer, d’explorer ensemble des solutions communes, d’affronter la question du credo religieux qui aboutit à l’extrémisme et à la violence. »

Ces propos, rapportés par l’agence Zenit, sont ceux du cardinal Vincent Nichols, archevêque de Westminster, annonçant à la presse la visite privée de quatre responsables musulmans du Royaume-Uni au Pape François. Ce dernier les accueillera le 5 avril 2017, deux semaines après l’attentat de Westminster.

Et prévenant toute velléité de repli national, identitaire, précisément, le cardinal a bien souligné par ailleurs : « il est clair que ce qui s’est passé n’a rien à voir avec les frontières. Le terroriste était un homme né en Angleterre, qui avait grandi en Angleterre. Il a passé, il est vrai, une brève période en Arabie et il est devenu musulman. Mais il faut aussi dire que c’était un homme avec une longue histoire de violence. Il a été 5 ou 6 fois en prison, et ceux qui l’ont connu parlent d’un homme très en colère. Cet accident doit donc être regardé et interprété dans sa réalité ».

Europe : joyeux anniversaire grand-mère

On se rappelle les mots du Pape François au Parlement Européen à Strasbourg, puis lors de la remise du Prix Charlemagne : l’Europe est une vieille grand-mère qui doit aujourd’hui retrouver une part de sa jeunesse.

L’anniversaire du Traité de Rome du 25 mars 1957 est l’occasion de se repencher sur les liens entre projet européen et christianisme, comme nous y invite une émission de France Inter à laquelle a participé Isabelle de Gaulmyn, rédactrice en chef adjointe du quotidien La Croix. L’occasion aussi de relire sur le blog des Cahiers Libres une synthèse sur la pensée de Schuman : « l’Europe selon Robert Schuman ».

Surtout, il faut lire le discours du détenteur du Prix Charlemagne, le Pape François, prononcé lorsqu’il a reçu, ce vendredi 24 mars, des dirigeants européens inquiets de la montée des populismes pour leur donner une nouvelle leçon d’Europe. Lire la suite

Le pape chez Abdel Karim

Aujourd’hui, le pape a changé notre vie, nous sommes très heureux. C’est incroyable que le pape soit entré dans ma maison. Il me semble que je rêve, mais au contraire tout est vrai : j’ai eu le pape dans ma maison !

Le pape est entré dans Milan en passant par les « périphéries ». Il est allé à la rencontre de plusieurs familles dont celle d’Abdel Karim Mihoual, musulman, originaire du Maroc – manifestement source d’une grande joie pour lui, comme le rapporte Zenit. Le pape s’est vu offrir du lait et des dattes, dans la pure tradition marocaine, indique le site marocain, le360.ma.

Pour qui en doute : oui, la rencontre est possible.

Cela a été une chose très belle, a confié la maman, Hanane, souriante, que le pape soit venu ici trouver une famille musulmane.

24h pour le Seigneur

« Le pape François a invité toutes les communautés catholiques du monde à vivre ‘avec foi’ les ’24h pour le Seigneur’ organisées les 23 et 24 mars 2017.

Lors de l’audience générale du 22 mars, place Saint-Pierre, le pape a en effet évoqué cette initiative promue par le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation sur le thème ‘Je veux la miséricorde’ (Mt 9,13).

L’événement prévu dans de nombreux diocèses entend faire ‘redécouvrir le sacrement de la réconciliation’, a rappelé le pape : ‘Je souhaite que cette année aussi ce moment privilégié de grâce sur le chemin du carême soit vécu dans beaucoup d’églises pour expérimenter la rencontre joyeuse avec la miséricorde du Père, qui accueille tout le monde et qui pardonne' ».

Lire plus sur zenit.org

« Confessions uniquement le lundi et le mercredi »

Confesser est une véritable une priorité pastorale. S’il vous plaît, qu’on ne voit pas ces panneaux « Confessions uniquement le lundi et le mercredi, de telle heure à telle heure ». Les gens doivent pouvoir se confesser quand ils le veulent.

Quand vous êtes dans votre confessionnal à prier, quand vous êtes tenez ouvert votre confessionnal, c’est le Cœur de Dieu qui est ouvert.

Pape François

 

Tout faire pour que chacun puisse travailler

Marxiste, le pape ? Ou empreint du sens de la dignité humaine, qui se traduit aussi dans les relations économiques ? Improvisant, lors de l’audience générale de ce jour, il a expliqué que : « celui qui pour des manœuvres économiques, pour réaliser des affaires pas complètement claires, ferme des usines, ferme des entreprises et supprime le travail d’hommes, cette personne fait un péché gravissime ». Si nul ne contestera que l’on ne saurait supprimer des emplois pour des affaires troubles, l’introduction de son propos était de portée plus générale : Lire la suite

François : déjà 4 ans de pontificat

A l’occasion de ce quatrième anniversaire du pontificat de François (élu le 13 mars 2013), Radio Vatican a interviewé le cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’État du Saint-Siège. Souvenir :

«Le nom « François », qui n’était pas dans la série des Papes, a tout de suite caractérisé ce que seraient les caractéristiques du nouveau Souverain pontife», ainsi que «son discours, fait avec tellement de simplicité, tellement de paix, tellement de sérénité». «Ce qui m’a frappé surtout, c’est cette confiance réciproque, le fait que lui, il se soit confié au peuple, et qu’il ait demandé la prière du peuple afin que Dieu le bénisse, le « saint peuple de Dieu », comme aime le dire le Pape François.»

[…] Revenant sur le Jubilé de la miséricorde, le cardinal Parolin rappelle que «l’histoire du Salut n’est pas autre chose que l’histoire de la révélation de l’amour, de la miséricorde et de la tendresse de Dieu à l’égard de l’humanité. Le Pape nous a justement ramené à ce centre, à cette source», se réjouit le Secrétaire d’État, qui remarque un réveil du sacrement de la confession, dans les paroisses, ainsi qu’une attention plus forte pour les pauvres.

[…] «Ce qui m’impressionne, chez le Pape François, c’est justement sa lecture de foi des choses, des situations, dont naît une grande sérénité de fond. Je le lui ai dit de nombreuses fois, mais je l’expérimente justement dans le contact avec lui : cette sérénité de fond pour laquelle face aux situations, aussi les plus difficiles, les plus compliquées – il y en a tellement aussi un motif de préoccupation et d’inquiétude -, cette capacité de regarder avec sérénité les choses, de savoir que les choses sont dans la main de Dieu, et donc d’aller de l’avant avec force, d’aller de l’avant avec courage. Et je dirais que cela m’aide aussi beaucoup dans l’exercice de mes responsabilités et de mon rôle».

Lire l’article en intégralité sur Radio Vatican…