Appel à la fraternité et à l’espérance !

téléchargerComment ne pas vibrer à l’accueil de la nouvelle encyclique du Pape François, Fratelli Tutti ! Un constat lucide sur les souffrances du monde, une contribution majeure à la Pensée sociale de l’Eglise et aussi un appel à l’espérance :

Malgré ces ombres épaisses qu’il ne faut pas ignorer, je voudrais évoquer dans les pages suivantes nombre de chemins d’espoir. En effet, Dieu continue de répandre des semences de bien dans l’humanité. La pandémie récente nous a permis de distinguer et de valoriser de nombreux hommes et femmes, compagnons de voyage, qui, dans la peur, ont réagi en offrant leur propre vie. Nous avons pu reconnaître comment nos vies sont tissées et soutenues par des personnes ordinaires qui, sans aucun doute, ont écrit les événements décisifs de notre histoire commune : médecins, infirmiers et infirmières, pharmaciens, employés de supermarchés, agents d’entretien, assistants, transporteurs, hommes et femmes qui travaillent pour assurer des services essentiels et de sécurité, bénévoles, prêtres, personnes consacrées … ont compris que personne ne se sauve seul.

Un texte à découvrir au plus vite ICI et méditer en prenant son temps, seul et avec d’autres …

Les migrants, signes d’espérance ?

imageEn cette Journée mondiale du migrant et du réfugié (JMMR), ce titre pourrait sembler provocateur, tant les migrants portent, encore un peu plus, leur lot de détresses et de souffrances, et tant une partie de nos sociétés semble les considérer avant tout comme une menace. Pourtant, Michel Roy, alors interviewé par La Vie comme Secrétaire général de Caritas Internationalis, témoigne de la part prépondérante de l’espérance dans l’expérience des migrants qu’il accompagne :

Et puis il y a l’espérance ! Voilà ce qui caractérise le plus le migrant. Une valeur que beaucoup n’ont plus dans nos sociétés aseptisées, matérialistes, consuméristes, où tout coule de source… Le migrant peut nous aider à nous regarder autrement, à nous (re)découvrir humains, à vouloir vivre la solidarité, l’agir ensemble, à cheminer sur la route du développement personnel et social.

D’ailleurs, lors de la JMMR 2016, le Pape François accueillait ainsi les migrants sur la place Saint-Pierre :Lire la suite

Pour reconstruire la société : engageons-nous !

FB-Event-500x262Notre société était déjà pétrie de fragilités avant l’arrivée du Covid, elle va s’en relever encore plus difficilement ! Comment ne pas imaginer la sollicitude du Christ encore plus aiguisée pour la situation de notre monde ? Mais que faire ? Au nom de quoi ? Comment ? C’est pour tenter de répondre à ces questions que les Semaines Sociales de France vous invitent à leur rencontre fin novembre (en ligne et localement) sur le thème « Reconstruire la société : engageons-nous ! ».

La sortie de la pandémie est un défi immense. Comment ne pas créer de nouveaux fossés, entre générations par exemple : retraités épargnés économiquement par la crise, jeunes confrontés au chômage et au poids de la dette contractée ? Comment ne pas sacrifier l’environnement à la volonté de faire repartir vite l’économie ?
Les catastrophes peuvent être des moments de transformations profondes, de nouveaux commencements.
Nous, Semaines sociales de France, voulons nous engager pour cette transformation. Malgré la complexité des sujets, malgré la faiblesse de nos moyens, nous croyons que chacun peut peser sur les événements : des intervenants, acteurs, experts et témoins
nous en convaincront. Nous élaborerons et proposerons ensemble des pistes de solution ; nous les travaillerons en ateliers ; nous les présenterons à ceux qui détiennent le pouvoir, les pouvoirs ; nous les interpellerons au cours de tables-rondes. Ces engagements doivent aussi être personnels : qu’allons-nous inscrire comme changement dans le quotidien de nos vies ?

Une quinzaine d’intervenants en plénière (parmi lesquels Mgr Eric de Moulins-Beaufort, Cynthia Fleury, Véronique Fayet, Eric Salobir, Grégoire Catta, Dominique Quinio, Bertrand Badré), huit ateliers thématiques, la possibilité de rejoindre des groupes locaux qui travailleront – dans le respect des gestes sanitaires – à partager et débattre, … Une rencontre pour retrouver de l’énergie et des perspectives à nos engagements, quelques résolutions concrètes, à partager de manière démocratique, et l’occasion de se retrouver à beaucoup – même en ligne – pour partager nos engagements au service d’un monde qui en a besoin !

Le programme est ICI, pour s’inscrire c’est par LA !

Sommet écologique franco-vaticanesque !

Ce jeudi, à midi, 16 personnalités françaises, croyantes ou non-croyantes mais toutes impliquées dans l’écologie rencontrent le Pape François dans la perspective des suites de Laudato Si. Partis ensemble pour également mieux se rencontrer, nous suivons leurs aventures et espérons que le dialogue sera fructueux pour l’avenir de tous ! Lire l’article intégral dans La Croix de ce jour >>

Hors-saison ? Pas du tout, c’est la saison de la création !

Le Pape François nous invite à célébrer la « saison de la création » du 1er septembre au 4 octobre et donc à porter la Création dans notre prière, à l’occasion des 5 ans de l’encyclique Laudato Si. Voici la vidéo dans laquelle il présente son intention de prière pour le mois.

Raconter et partager des histoires constructives

sans-titreComme nous le rapporte Zenit, le pape François a évoqué la Journée mondiale des communications sociales, ce dimanche 24 mai 2020, après la prière du Regina caeli. Le pape a insisté sur la fraternité humaine.

Aujourd’hui marque la Journée mondiale des communications sociales, consacrée cette année au thème de la narration. Puisse cet événement nous encourager à raconter et à partager des histoires constructives, qui nous aident à comprendre que nous faisons tous partie d’une histoire plus grande que nous et que nous pouvons envisager l’avenir avec espérance, si nous prenons vraiment soin les uns des autres en tant que frères.

Lire la suite

Si j’étais pape, je…

Vous avez toujours rêvé de vous glisser dans la peau du pape ? Eh bien un jeu vidéo polonais vous le permettra (presque) bientôt ! « L’aventure commence directement après le sede vacante, durant lequel le joueur a été élu par les cardinaux pour devenir le nouveau chef de l’Eglise catholique. On choisit ensuite ses armoiries, qui auront une influence sur les statistiques, et donc les conséquences des choix effectués plus tard dans le jeu. Et des choix, il faudra en faire: «Le pape n’a aucun pouvoir militaire ou économique, explique Mateusz Zawadzki, mais il a d’autres moyens d’influencer le monde. (…) notre idée suppose la possibilité d’utiliser des solutions pacifiques pour influencer le sort du monde et interférer dans politique internationale. (…)». Organisation de pèlerinages, arbitrage de conflits, rien n’échappe en effet à l’influence du Vatican. » En savoir plus >>

Leadership du pape ou leadership du Christ ?

Selon le journal Marianne, le pape est ressuscité ! Et en plus avec le coronavirus ???!!! Bon, ce n’est pas tout à fait ce que continuent de célébrer les chrétiens dans la joie de Pâques mais il y a de l’idée… Bref, ce journal voit dans le pape le seul dirigeant qui serait apte à sortir « gagnant » (le mot est sans doute mal choisi) de la crise. Un article à lire ! >>

« Dans cette situation jamais vécue auparavant dans toute l’histoire de l’humanité, il s’est fait le messager d’une présence très vivante et concrète de l’Eglise à la souffrance du monde. Et par ses mots simples et sincères, il a su toucher les gens », commente pour Marianne le père jésuite Federico Lombardi, longtemps le porte-parole du Vatican. Que le pape et l’Eglise catholique sortent spirituellement renforcés de cette épreuve lui parait évident. Et d’autant plus face à l’hécatombe que subit le clergé, en Italie surtout. Plus de 100 prêtres, dont le quart dans le seul diocèse de Bergame, sont déjà décédés des suites du coronavirus.

Le pape à la rencontre des évêques du « club » Méditerranée

Rien à voir avec le club Méd’ ! Mais bien une rencontre de prière, de réflexion et de travail à Bari entre évêques du pourtour méditerranéen lors de laquelle le pape a prononcé un discours très fort. En voici un extrait :

«Un sentiment de peur s’introduit, qui pousse à ériger ses défenses face à ce qui est présenté instrumentalement comme une invasion. La rhétorique de l’affrontement des civilisations ne sert qu’à justifier la violence et à alimenter la haine. La défaillance, ou du moins la faiblesse, de la politique et le sectarisme sont les causes des radicalismes et du terrorisme. La communauté internationale s’est contentée d’interventions militaires alors qu’elle devrait mettre en place des institutions qui garantissent des opportunités égales et des lieux où les citoyens auraient la possibilité de prendre en charge le bien commun.»François a exhorté à élever la voix «pour demander aux gouvernements la protection des minorités et de la liberté religieuse. La persécution dont sont victimes surtout – mais pas seulement – les communautés chrétiennes est une blessure qui déchire notre cœur et ne peut pas nous laisser indifférents.»

Lire la totalité de ce discours et un reportage sur Vaticannews >>

Le palais du Pape … pour les sans-abris !

sdfNous ne souffrons plus d’un hiver très froid depuis quelques temps mais les sans-abris restent à la rue, à Rome aussi … Le Pape a ouvert l’un des palais du Vatican pour les SDF des environs, comme nous le rapporte la RTBF :

Une chambre avec vue sur la place St-Pierre, c’est le cadeau du Pape Francois aux sans-abris de Rome. Désormais quand le soleil se couche derrière la coupole de la basilique, les touristes se réfugient dans les restaurants, mais les sans-abris restent au froid, sous les arches de la colonnade du Bernin.

L’ouverture du Palazzo Migliori aux plus pauvres a fait grincer des dents, tant ce palais aurait pu rapporter beaucoup plus d’argent autrement, mais le media laïc de conclure : « le Pape Francois reste fidèle à sa parole : il veut transformer l’Eglise en une institution pauvre, pour les pauvres ! »

Une histoire à retrouver ICI et ci-dessous :

Lire la suite

Cadeau à l’enfant Jésus ? Quel cadeau de Noël ?

Une belle légende raconte qu’à la naissance de Jésus, les bergers accourraient à la grotte avec divers dons. Chacun apportait ce qu’il avait, celui-ci des fruits de son travail, celui-là quelque chose de précieux. Mais, tandis que tous se dépensaient avec générosité, il y avait un berger qui n’avait rien. Il était très pauvre, il n’avait rien à offrir. Tandis que tous rivalisaient pour présenter leurs dons, il se tenait de côté, tout honteux. A un certain moment, saint Joseph et la Vierge se trouvèrent en difficulté pour recevoir tous ces dons, surtout Marie, qui devait porter l’Enfant. Alors, en voyant ce berger avec les mains vides, elle lui demanda de s’approcher. Et elle lui mit dans les bras Jésus. Ce berger, en l’accueillant, se rendit compte d’avoir reçu ce qu’il ne méritait pas, d’avoir entre les bras le don le plus grand de l’histoire. Il regarda ses mains, ces mains qui lui paraissaient toujours vides : elles étaient devenues le berceau de Dieu. Il se sentit aimé et, en surmontant la honte, il commença à montrer Jésus aux autres, parce qu’il ne pouvait pas garder pour lui le don des dons.
Cher frère, chère sœur, si tes mains te semblent vides, si tu vois ton cœur pauvre d’amour, cette nuit est pour toi. La grâce de Dieu est apparue pour resplendir dans ta vie. Accueille-la et la lumière de Noël brillera en toi.

Pape François, Homélie de la messe de la nuit de Noël

Quand le Pape François fait un cadeau d’anniversaire…

Le jour de son anniversaire, le Pape François ne fait pas les choses à moitié : « Ce sont deux documents qui feront date: dans un premier rescrit, le Pape François abolit le secret pontifical dans les cas de violences sexuelles et d’abus sur mineurs commis par des membres du clergé; dans un second, il change la norme concernant le délit de pédopornographie, faisant tomber dans la catégorie des «delicta graviora», -les délits les plus graves-, la détention et la diffusion d’images pornographiques montrant des mineurs âgés de moins de 18 ans. »

En lire plus dans l’article explicatif sur Vatican News >>

Le merveilleux signe de la crèche !

A l’heure où les crèches se font patiemment, le Pape François publie à Greccio, lieu auquel on associe la première crèche par saint François d’Assise, une lettre apostolique sur cette belle tradition intitulée « le merveilleux signe de la crèche »

 Le merveilleux signe de la crèche, si chère au peuple chrétien, suscite toujours stupeur et émerveillement. Représenter l’événement de la naissance de Jésus, équivaut à annoncer le mystère de l’Incarnation du Fils de Dieu avec simplicité et joie. La crèche, en effet, est comme un Évangile vivant, qui découle des pages de la Sainte Écriture. En contemplant la scène de Noël, nous sommes invités à nous mettre spirituellement en chemin, attirés par l’humilité de Celui qui s’est fait homme pour rencontrer chaque homme. Et, nous découvrons qu’Il nous aime jusqu’au point de s’unir à nous, pour que nous aussi nous puissions nous unir à Lui. (§1)

Dialogue interreligieux et Thaïlande

Alors que le pape, en voyage apostolique, a désormais quitté la Thaïlande pour le Japon, Vatican News propose le témoignage d’un prêtre des Missions étrangères de Paris sur le dialogue interreligieux dans ce pays. En effet, « François s’est entretenu avec le Patriarche suprême des bouddhistes, pour faire grandir, non seulement le respect, mais aussi l’amitié entre leurs communautés, pour montrer que la culture de la rencontre est possible dans un monde pourtant «enclin à générer et à propager des divisions et des exclusions». » À lire pour élargir notre esprit aux réalités d’ailleurs >>

Une réforme tout en écoute réciproque

Hier jeudi 27 juin, l’état de travail de la réforme de la Curie romaine a été présenté de manière assez inédite.

Cette réforme prend le temps « d’un intense travail de consultation et d’écoute réciproque » affirme Mgr Semeraro. On en saura davantage en lisant l’article de La Croix et en attendant la fin du travail prévue pour la fin de l’année.

Le Saint-Père encourage le Samaritain !!

Pape-François-joie.jpgEnfin, d’autres aussi, à la faveur de son Message pour la 53e journée mondiale de la communication !

Nous pouvons passer du diagnostic à la thérapie: en ouvrant le chemin au dialogue, à la rencontre, au sourire, à la caresse… Ceci est le réseau que nous voulons. Un réseau qui n’est pas fait pour piéger, mais pour libérer, pour prendre soin de la communion entre des personnes libres.

C’est un de ses précédents messages, à cette occasion, qui nous avaient encouragés à lancer ce site ! La nouvelle édition – à retrouver ICI – nous motive encore un peu plus à continuer !

Christus vivit !

Non, ce n’est pas une nouvelle exclamation de louange mais bien le titre de la nouvelle exhortation apostolique post-synodale « aux jeunes et à tout le peuple de Dieu » rendue publique hier mardi 2 avril par le Pape François.

« Il vit, le Christ, notre espérance et il est la plus belle jeunesse de ce monde. Tout ce qu’il touche devient jeune, devient nouveau, se remplit de vie. Les premières paroles que je voudrais adresser à chacun des jeunes chrétiens sont donc : Il vit et il te veut vivant ! Il est en toi, il est avec toi et jamais ne t’abandonne. Tu as beau t’éloigner, le Ressuscité est là, t’appelant et t’attendant pour recommencer. Quand tu te sens vieilli par la tristesse, les rancœurs, les peurs, les doutes ou les échecs, il sera toujours là pour te redonner force et espérance. »


Kyrie !

Parce qu’il est des demandes de pardon qui ouvrent à l’espérance, ne serait-ce que par les choix qui y ont été posés, avant de prier.

J’ai 99 ans, je suis aveugle, j’ai besoin d’un bisou.

Sur le chemin de la papamobile au Panama, cette vieille femme portant une pancarte : « j’ai 99 ans, je suis aveugle, j’ai besoin d’un bisou ». L’histoire ne dit pas si elle a recouvré la vue après cela, ni ses vingt ans d’ailleurs, mais elle aura certainement ressenti l’amour, la tendresse et peut-être plus encore.

Un appel à toute conscience vivante qui rejette la violence aberrante et l’extrémisme aveugle ; un appel à qui aime les valeurs de tolérance et de fraternité

Un document unique et exceptionnel est sorti aujourd’hui sur la Fraternité humaine « pour la paix mondiale et la coexistence commune », co-signé par le grand Imam d’Al-Azhar et le pape François lors de son voyage aux Emirats arabes unis !

 

Un document à lire, qui fait donne confiance et espérance, en ces temps troublés !

Lire la suite

LA prière des JMJ 2019

Alors que les jeunes des JMJ et ceux qui les accompagnent prennent la direction de Panama et que le Pape François va les rejoindre dans les prochains jours, nous pouvons prier pour eux :

Rattrapage de voeux !

Vous avez raté les voeux de Noël des grandes personnalités ? Pas de soucis, le journal La Vie vous offre un super rattrapage en ayant tout regardé pour vous !

Quelques mots de la reine d’Angleterre dont « la partie spirituelle est en revanche largement passée sous les radars français. « L’histoire de Noël conserve son attrait car elle ne fournit pas d’explications théoriques aux énigmes de la vie, a déclaré la chef de l’Église d’Angleterre. Au lieu de cela, il est question de la naissance d’un enfant et de l’espoir que cette naissance, il y a 2 000 ans, a apporté au monde. Seules quelques personnes ont reconnu Jésus à sa naissance. Maintenant, des milliards le suivent. » « Je crois que son message de paix sur la terre et de bonne volonté envers tous n’est jamais obsolète, a-t-elle conclu. Il peut être écouté par tout le monde; il est plus que jamais nécessaire. » » 

Quelques mots du pape pour les jeunes ! #Synod2018

Mgr Gobilliard a croisé le pape au synode et lui a demandé quelques mots pour les jeunes dans une interview-selfie 😉 ! Voici le résultat (dont vous n’oublierez pas d’activer les sous-titres si nécessaire).

 

Le Pape François, un homme de parole #coupdecœur

Recension par La Maison des Films :

Le spectateur sera saisi par les moments pris sur le vif dans lequel on voit le pape aller au devant de ses fidèles, parfois dans des circonstances tragiques, ou même face à des populations non catholiques qui pourtant attendent de lui des réponses et une sagesse universelle. Le film nous dépeint un souverain pontife à la hauteur de la charge, une figure inspirante et moderne portée par une foi si éclatante que nul ne saurait y demeurer insensible.

Point synode, point mode !

On ne parle pas assez de ces questions-là…

Non, il ne s’agit pas de comparer les mitres cette fois mais de regarder ce que tient le pape en main !

Alors ? Vous avez cru voir le pape avec un bâton routier scout ? Que nenni ! Il s’agit d’une férule spéciale « synode des jeunes », car offerte par des jeunes comme nous l’apprend l’agence i-media reprenant une autre dépêche : « Une férule en bois sculpté offerte par des jeunes Italiens a été utilisée par le pape François le 3 octobre 2018 pour la messe d’ouverture du synode sur ‘les jeunes, la foi et le discernement vocationnel’, a noté l’agence hispanophone  ACIprensa  le même jour. »

Le Synode des jeunes est ouvert !

Ou tout au moins le synode sur « les jeunes, la foi et le discernement vocationnel » ! Pour cette première journée, on peut noter l’émotion du pape François en accueillant, pour la première fois lors d’un synode, deux évêques chinois ainsi que ses deux prises de parole : son homélie et son discours d’ouverture.

« Le vœu du Pape en ce Synode est donc qu’à la croisée des rêves et espérances, les jeunes soient «stimulés et accompagnés» pour ne jamais cesser «de prophétiser».

Faisant ensuite allusion à la propre jeunesse des pères synodaux qui, pour beaucoup, eut lieu à la fin du Concile Vatican II au beau milieu des années 1960, le Pape a emprunté ces mots au poète romantique allemand, Friedrich Hölderlin (1770-1843): «que l’homme conserve ce qu’il a promis lorsqu’il était enfant». » (Lire l’homélie de la messe inaugurale

Pour le discours d’ouverture, le pape a donné sa définition du synode, indiqué quelques-uns de ses grands enjeux et a dit vouloir faire « ressusciter une aube d’espérance ». C’est à retrouver plus complètement par ici >>

La boucle d’un chapelet contre le diviseur

(Maria mit Jesuskind und Rosenkranz – Graduale von Grosz-St.-Martin, Dombibliothek Köln) 

Le pape François a appelé hier, fête des archanges Sts Michel, Gabriel et Raphaël, les catholiques à prier le chapelet tous les jours durant le mois d’octobre pour l’Eglise ! « Durant ce mois d’octobre, la Saint-Père demande à tous les fidèles un plus grand effort dans la prière personnelle et communautaire. Il nous invite à prier le Rosaire chaque jour, pour que la Vierge Marie aide l’Église en ces temps de crise, et à prier l’Archange Saint Michel afin qu’il la défende des attaques du démon. Selon la tradition spirituelle, Michel est le chef des armées célestes et le protecteur de l’Église (Ap 12, 7-9)

Le Pape François nous invite à conclure le Rosaire avec une des plus anciennes invocations à la Sainte Mère de Dieu, «Sub Tuum Praesidium», et avec la prière traditionnelle à Saint Michel, écrite par Léon XIII : «Sous l’abri de ta miséricorde, Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu. Ne méprise pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers délivre-nous toujours, Vierge glorieuse et bénie. Amen Prière à l’Archange Saint Michel Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat et soyez notre protecteur contre la méchanceté et les embûches du démon. Que Dieu exerce sur lui son empire, nous vous en supplions ; et vous, Prince de la Milice Céleste, par le pouvoir divin qui vous a été confié, précipitez au fond des enfers Satan et les autres esprits mauvais qui parcourent le monde pour la perte des âmes. AMEN.» » 

L’intégrale du communiqué est à lire ici >>