« Il y aura de petits miracles ! »

« Les voyages forment la jeunesse », plaisante Louis, du haut de son fauteuil roulant, qui confie avoir « appréhendé un peu au début » son nouveau périple. Ce dimanche, le jeune homme de 26 ans, s’envole avec 24 autres personnes handicapées (dont cinq en fauteuil) en Terre Sainte. C’est le premier pèlerinage inclusif qu’organise le diocèse de Créteil.

« On va vivre entre nous des moments intenses », imagine Claudine, 65 ans, infirme moteur cérébral de naissance et ancienne sportive de haut niveau. C’est elle qui fera les photos souvenirs. Laurent est lui, impatient de « savoir où Jésus a vécu ». « Il y aura des petits miracles, j’espère », sourit le trentenaire handicapé. « On a beaucoup à apprendre d’eux », conclut Alain, coordinateur.

Lire l’article du Parisien

Prier pour la paix en Terre Sainte

« J’invite toute la communauté chrétienne du diocèse à s’unir dans la prière pour la Terre Sainte, pour la paix de tous ses habitants, pour la paix de Jérusalem, pour toutes les victimes de ce conflit interminable. » Cet appel signé le 15 mai 2018 par Mgr Pizzaballa est empreint, on le sait, d’urgence. Mais la lassitude se laisse aussi déceler : « Une fois de plus, nous sommes obligés par les circonstances de plaider et de crier pour la justice et paix ! », écrit-il. Dans son courrier, l’administrateur apostolique condamne « toutes les formes de violence, toute utilisation cynique des vies humaines et de violence disproportionnée. » Dénonçant la mort de « tant de jeunes. » et partageant le drame des centaines de familles endeuillées ou pleurant avec leurs proches blessés.

Lire la suite sur Terra Santa

Si je t’oublie Jérusalem

Quels sont les objectifs poursuivis par Donald Trump en proclamant Jérusalem capitale de l’Etat d’Israël ? Stratégie interne tournée vers le jeu politique américain ? Stratégie externe sur la scène internationale ? L’émission C’est dans l’air fait un retour sur une histoire diplomatique chargée en symboles pour mieux comprendre la portée du geste du Président américain pour le conflit israélo-palestinien et au-delà.

Un événement incitant à la prière en cette période où les chrétiens se préparent à accueillir le Prince de la Paix.

Prières pour Jérusalem et le Proche-Orient

On a beau essayer de demeurer dans la confiance et l’espérance, il y a des jours où c’est plus compliqué que d’autres…

Prions avec le Pape pour que la sagesse et la prudence prévalent…

La Conférence épiscopale française, l’UNESCO et Jérusalem

Dans un courrier daté du 10 novembre adressé à Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’Unesco, Monseigneur Jordy – président du Conseil pour l’Unité des Chrétiens et les Relations avec le Judaïsme, au sein de la Conférence des évêques de France – réagit à la résolution du 13 octobre dernier au sujet de « la protection du patrimoine culturel de la Palestine et le caractère particulier de Jérusalem Est ».

Cette résolution pose un certain nombre de questions.

En effet, la foi chrétienne s’enracine dans une histoire, dans un peuple et dans des lieux. En ce sens, l’Eglise catholique a toujours gardé comme un trésor précieux l’ensemble du texte biblique et elle manifeste son attachement à la Terre Sainte, particulièrement la ville de Jérusalem.

Or la résolution du 13 octobre dernier semble ignorer le lien du peuple juif et, en conséquence, de la tradition chrétienne, avec Jérusalem.