Le renouveau biblique n’a pas vraiment eu lieu

captureLa Vie a interviewé fr. Olivier-Thomas Venard op, Vice-directeur de l’École biblique et archéologique française de Jérusalem (EBAF), docteur en théologie et en lettres, et directeur du projet la Bible en ses traditions (Best). La finalité et les principes essentiels de ce programme ont été publiés il y a quelques années dans un volume de démonstration, disponible sur l’internet.

Pour La Vie, il s’agit d’un « ambitieux programme de traduction, commentaires et annotations du texte biblique sur Internet, par des équipes internationales, interdisciplinaires et interconfessionnelles. Le chantier en ligne vient d’être ouvert gratuitement au public, avec une invitation aux chercheurs, aux passionnés et aux érudits à proposer leur aide. La spécificité de la démarche ? Une attention très forte à l’histoire de la réception du texte dans les traditions juive, chrétienne ancienne et moderne, mais aussi dans la culture, à travers la littérature, la philosophie et les arts visuels. » Extrait :Lire la suite

La Bible en ses traditions

La bible en ses traditions Le Figaro (Premium) propose un entretien avec le père Olivier-Thomas Venard, professeur de Nouveau Testament et vice-directeur de l’École biblique et archéologique de Jérusalem. Si vous êtes abonné, il est à lire ici.

« [le dominicain] est aujourd’hui à la tête d’un ambitieux chantier informatique, la Bible en ses traditions (Best). Il s’agit de mettre en ligne une édition révisée de la Bible, associant les versions hébraïque, grecque, araméenne et latine de l’Écriture sainte et proposant une annotation du texte, du contexte et de sa réception dans les différentes traditions religieuses et culturelles. »

Pour en savoir plus, rendez vous sur le site www.bibest.org, vous pourrez y consulter le volume de démonstration.