Thomas Pesquet : « Il faut tout tenter et, surtout, oser ! »

Je me revois à 16 ans face à une personne qui me demande ce que je veux faire dans la vie, et moi, je ne sais pas. Cela dépend de tant de choses. A cet âge, on n’a pas les armes pour savoir ce qui nous plaît à 100 %. C’est un moment très difficile, qui génère énormément de stress. On a l’impression qu’on doit déterminer toute sa vie. Or ce n’est pas le cas. Je veux donc leur dire : « Déstressez un peu ! » Ce n’est pas une décision que vous allez prendre aujourd’hui qui va être valable pour toute la vie. En avançant sur le chemin, vous allez vous rendre compte que la vie n’est pas une ligne droite et qu’une multitude de bifurcations est possible. Vous pouvez être heureux dans différents métiers. Il s’agit d’essayer les choses et, si cela ne marche pas, il sera toujours temps de changer. Je conseille aux jeunes d’essayer beaucoup de choses différentes, en effet. Il faut tout tenter et, surtout, oser. Le plus grand mécanisme d’obstacle à la réussite est l’autocensure.

Lire la suite

Heureux temps où le sens serait un atout

Il paraît loin, le temps des conseils prosaïques d’orientation. « Passe ton bac d’abord », « trouve la filière qui rapporte », « subviens d’abord à tes besoins », « ne perds pas une année, les autres ne t’attendront pas ». Sans qu’ils soient tous farfelus, vous les regretterez peut-être plus tard, bien chers jeunes (comme qui dirait s’il était un pape polonais, ce qui témoigne du fait que l’auteur de cette brève ne l’est plus, jeune). Profitez de ce que ce temps offre probablement de meilleur et, parmi tout cela, le fait qu’une expérience humanitaire soit appréciée dans un cursus. Engagez-vous, qu’ils vous disent !

Lire l’article du Monde