Pensée du jour

La simplicité et la sobriété de la prière silencieuse chrétienne prennent leur source dans l’éminente simplicité de Dieu, celui qui est, celui dont l’existence et la présence à nos côtés nous comblent, « bien au-delà, infiniment au-delà de tout ce que nous pouvons demander ou concevoir »

J.-M. Gueulette, L’Assise et la présence

Mettre nos voiles pour être sensible au vent

Selon Thérèse d’Avila, ‘La porte d’entrée pour l’union à Dieu, c’est l’oraison’, car il s’agit d’’un dialogue de commerce d’amitié seul à seul avec une personne dont on se sait aimé’.
Le père René-Luc utilise une parabole pour nous aider à comprendre ‘à quel point si on ne fait jamais oraison, si on ne découvre pas cette dimension fondamentale du coeur à coeur avec Dieu, on peut passer à côté de notre vie' ».

Père René-Luc sur Aleteia

Faire oraison

Faire oraisonConnaissez-vous l’oraison ? C’est une prière silencieuse à laquelle sainte Thérèse d’Avila a invité ses soeurs. Aujourd’hui, beaucoup de laïcs s’inspirent de ses écrits pour prier chaque jour. Comment s’y mettre ? « Au début, je me suis dit que je ne savais pas prier. Mais ce n’est pas grave. Il suffit de se mettre en silence. C’est déjà ça que l’on peut offrir au Seigneur. » Un article qui donne envie d’essayer, à lire sur La Croix.