Une lumière qui abat tous les murs

Tous les ans, les scouts transmettent la lumière de Bethléem à travers le monde entier, en signe de paix. Elle prend une teinte toute particulière dans le diocèse de Rouen, quand elle va jusqu’à Saint-Etienne du Rouvray et que catholiques et musulmans rendent hommage au p. Hamel.

Jésus est vraiment descendu dans nos craquelures

Homélie de Mgr Lebrun lors des obsèques de M. l’abbé Jean-Baptiste Sèbe :

Seigneur, donne-nous la foi de saint Paul, pas une foi de principe ou une foi orgueilleuse qui nous ferait meilleur, mais une foi qui comble et abreuve notre terre desséchée. Notre terre est ravinée par toute sorte « de détresse, d’angoisse, de persécution, de faim, de dénuement, de danger, de glaive ». « En tout cela, ose dire Paul, nous sommes les grands vainqueurs grâce à celui qui nous a aimés ».
Déjà, nous sentons combien ne pas fuir et unir nos cœurs apaise et nous reconduit à la source, combien confesser nos fragilités fait couler cette source. Seigneur, fais-nous croire que ton Fils Jésus est vraiment descendu dans nos craquelures, nos failles, nos ravins, nos péchés, nos péchés jusqu’à la mort, pour y déposer l’amour vrai.

Quel avenir pour les prêtres et les paroisses ?

Mr Dominique Lebrun / Rouen

Interview de Mgr Lebrun dans Pèlerin

Pour répondre au manque de prêtres ou à leur isolement, vous souhaitez ­innover…

Pour les prêtres, j’imagine deux choses. D’une part, les stimuler dans la vie fraternelle, en permettant à ceux qui le désirent de vivre sous le même toit, et d’avoir des temps de prière en commun. C’est ce que je vis aujourd’hui à l’archevêché avec trois prêtres et le gardien. C’est un vrai bonheur de prier les laudes et les vêpres à plusieurs frères. Ces « fraternités » de prêtres voient le jour à Elbeuf, à Yvetot et d’autres sont en projet.

D’autre part, j’ai pris la décision qu’une partie du territoire ne serait plus organisée en paroisse. Quand une paroisse est étendue, elle demande à son curé et à d’autres personnes un temps important d’organisation plus très adapté à l’évangélisation. Pensons au prêtre qui a la charge de 25 ou 40 clochers. Il y a une urgence à permettre à des prêtres d’être principalement missionnaires. Je souhaite donc permettre à certains d’entre eux qui ont ce charisme d’être des prédicateurs itinérants et de visiter des ««territoires de mission ». L’idée, c’est qu’ils viennent passer une semaine ou quinze jours dans ces territoires. Ils seront entièrement disponibles pour les fraternités et leurs missions.

Mgr Lebrun doit devenir chrétien

mgrlebrunUn titre assez pourri mais qui aura eu le mérite d’attirer votre attention sur le portrait consacré à Mgr Lebrun par l’AFP et paru dans l’Express, dans lequel on constate que sa réaction à l’assassinat du Père Hamel, sa sobriété, son message de paix ont été largement entendus. Les chrétiens pourraient être surpris que son appel à la prière et à la fraternité… ait pu surprendre hors de l’Eglise, mais le seul fait que cela n’apparaisse pas comme une évidence mérite d’être relevé.

Le portrait se conclut sur ces mots de Mgr Lebrun :

Il dit avoir été touché par « la question du pardon et de l’amour de tous. Y compris des membres de Daech« : « Cela m’a transformé parce que je sais maintenant que je dois devenir chrétien, et que je ne le suis pas encore« .

Si telle est la mesure, nous sommes donc nombreux à avoir à le devenir encore.