Mgr Gaschignard : enquête classée sans suite

Le 6 avril dernier, Mgr Gaschignard, évêque d’Aire et Dax, avait démissionné de sa fonction. Une enquête pour des faits et gestes déplacés avait été ouverte. Elle vient d’être classée sans suite.

Réaction de la CEF :

La Conférence des évêques de France a pris connaissance de la décision de classement sans suite de l’enquête ouverte à l’encontre de Monseigneur Hervé Gaschignard. Elle est sensible à la rapidité et à la clarté de la justice.  Elle note que rien ne relève d’une qualification pénale. Elle souhaite que cela permette d’envisager sereinement l’avenir pour Mgr Hervé Gaschignard à qui elle témoigne de sa proximité fraternelle et de son soutien dans ces moments difficiles.

 

Affaire Mgr Gaschignard : les réponses de Mgr Pontier

Entretien de Mgr Pontier à La Croix, sur l’affaire Mgr Gaschiganrd

On entend parler de comportements inappropriés : peut-on parler d’abus sur mineurs ?

À ma connaissance, non, et il n’y a aucune plainte déposée à ce jour. Ceux qui sont au courant, c’est le cardinal Ricard et le nonce apostolique. C’est le Saint-Siège qui traite du dossier des évêques, pas nous. J’essaie d’accepter dans la foi et la confiance la décision du Saint-Père. Quand on n’a pas les éléments, on ne peut pas juger. Comme on est dans une société qui veut tout savoir, c’est inconfortable. Comment accepter de ne pas mettre sur la place publique toute la vie de tout le monde et faire confiance à ceux qui sont en responsabilité ? Cela va à l’encontre de la culture d’aujourd’hui. […]

Est-ce que tout cela ne pose pas, plus largement, le problème de la gouvernance de l’Église ?

Je ne sais pas répondre à votre question. Nous sommes coincés, dans l’Église, par cette double exigence de recherche de la vérité et de respect des personnes. Nous sommes sur une corde raide et nous devons le rester. Notre société a du mal à comprendre que, dans l’Église, il y ait une certaine discrétion. Nous n’achevons pas celui qui est tombé mais nous essayons de le relever, de l’entourer.

Tout en étant justes avec d’éventuelles victimes ?

Absolument. Et ça, c’est vraiment premier.

Que s’est-il passé dans le diocèse d’Aire et Dax ?

Il est de notre devoir de fournir au diocèse quelques éléments pour comprendre cette décision.

Le 31 mars dernier, par un communiqué, Mgr Gaschignard a informé le diocèse qu’il partait en repos suite à « une fatigue liée à diverses causes ». Les termes laconiques de ce communiqué ont provoqué bien des interrogations.

Depuis quelques temps, des rumeurs persistantes circulaient dans le diocèse sur des paroles déplacées et des attitudes inappropriées de l’évêque dans sa relation pastorale aux jeunes. Elles sont remontées jusqu’au Saint-Siège.

Informé de la chose, Mgr Gaschignard, conscient que cette situation altérait la confiance et rendait difficile le gouvernement du diocèse, a pris trois initiatives :

  • Il a rencontré M. le Procureur de la République à Mont-de-Marsan. À notre connaissance, aucune plainte à ce jour n’a été déposée auprès du Procureur.
  • Il a fait savoir au pape François sa disponibilité à être déchargé de sa mission épiscopale dans les Landes, si cela permettait de faciliter la recherche de la vérité. Le pape a apporté sa réponse ce midi.
  • Il a décidé de prendre une période de recul et de repos, hors du diocèse, et il l’a annoncé au retour de l’assemblée des évêques à Lourdes le vendredi 31 mars.

L’information de ce jeudi 6 avril, totalement inattendue, est un choc et pour beaucoup une stupéfaction. Nous pensons d’abord à Mgr Gaschignard et à tous ceux qui sont les plus touchés par cet événement douloureux et nous invitons les catholiques du diocèse à prier pour eux avec ferveur.

Jusqu’à la nomination d’un successeur à Mgr Gaschignard, le pape François a nommé comme Administrateur Apostolique du diocèse Mgr Bernard Charrier, évêque émérite de Tulle. C’est un homme reconnu pour sa sagesse. Il rejoindra la communauté diocésaine dès le lundi 10 avril pour la messe chrismale à Tartas. Dans les mois à venir, il nous aidera à poursuivre les perspectives ouvertes par la Lettre pastorale Disciples-missionnaires de Jésus Christ.

Qu’en cette veille de Semaine Sainte où nous ferons mémoire du mystère pascal du Christ, notre foi nous aide à traverser cette épreuve. Qu’elle nous garde dans l’unité pour laquelle le Seigneur a prié.

Message aux diocésains d’Aire et Dax

Démission de Mgr Gaschignard, évêque d’Aire et Dax

Le pape François a accepté aujourd’hui la démission de Mgr Hervé Gaschignard, évêque d’Aire et Dax.

Les évêques de France accueillent cette décision dans la foi et la confiance au successeur de Pierre et en mesurent la gravité.

Depuis plusieurs semaines, dans le diocèse de Dax, des rumeurs persistaient sur des attitudes pastorales inappropriées de l’évêque. Elles ont été portées à la connaissance du Cardinal Jean-Pierre Ricard, archevêque métropolitain de Bordeaux, et du Nonce apostolique.

Cette ambiance avait rendu difficile le gouvernement du diocèse. C’est pourquoi, depuis le vendredi 31 mars, Monseigneur Hervé Gaschignard, avait pris un temps d’éloignement et de repos. Sur la suggestion du Nonce apostolique, il avait proposé sa démission au Pape quelques jours avant.

Les évêques veulent assurer de leur prière tous ceux que cet événement affecte et particulièrement ceux qui en sont blessés.

Le Pape François a nommé Mgr Bernard Charrier, évêque émérite de Tulle, administrateur apostolique du diocèse d’Aire et Dax.

Le pape a nommé Mgr Bernard Charrier, évêque émérite de Tulle, administrateur apostolique du diocèse de Dax.

Mgr Gaschignard, évêque de Dax, a besoin de repos. Prions pour lui !

Monseigneur Hervé Gaschignard adresse un message aux chrétiens de son diocèse :

Dax, le 31 mars 2017

Chers fidèles du diocèse,

Au retour de l’Assemblée plénière des évêques à Lourdes, en raison d’une fatigue liée à diverses causes, j’ai besoin de repos pour quelque temps hors du diocèse.

Je me confie à la prière de tous les fidèles et les garde dans la mienne pour ces jours de montée vers Pâques.

† Mgr Hervé Gaschignard