Ouverture de la PMA à toutes les femmes en 2018

Le gouvernement en difficulté, la tentation de reprendre l’avantage sur le terrain sociétal, avec des arguments déjà entendus sur d’autres thèmes. L’histoire, un éternel recommencement ?

« Sans vouloir ‘préjuger du débat parlementaire’ qui suivra, Marlène Schiappa a confirmé que le gouvernement proposerait à ce moment-là ‘d’ouvrir la PMA à toutes les femmes’. ‘C’est une question de justice sociale’, permettant de mettre fin à une ‘forme de discrimination à l’égard des femmes lesbiennes et célibataires’ et à ‘l’inégalité’ entre celles qui ont les moyens financiers de recourir à des PMA à l’étranger et celles qui ne les ont pas, a-t-elle précisé.

Sur francetvinfo.fr

Un festival…

« Un festival… » C’est comme cela que La Vie décrit le point de vue de Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les hommes et les femmes, sur la laïcité et le féminisme.

« La question de la laïcité et du féminisme sont liés intrinsèquement dans la mesure où la lutte contre les radicalités religieuses et extrémistes religieux sont des luttes pour défendre le droit des femmes. »

« Les religieux savent parfaitement bien s’unir entre eux et s’entendre pour défendre un certain nombre de choses qui construisent l’oppression des femmes et qui construisent le contrôle de la religion, du fait religieux et des doctrines religieuses sur le corps des femmes. »

« Sur la question de l’IVG, on oppose au droit des femmes le pseudo « droit à la vie » et on voit que toutes les religions monothéistes connues en France s’unissent et se mettent d’accord sous un pseudo « vivre ensemble » bienveillant, s’unissent pour contrer le droit des femmes et pour avoir de l’influence sur le modèle de ce qui se fait depuis des siècles avec la Doctrine sociale de l’Église. »