Des mères, ensemble

Quand les mères s’en mêlent, cela donne, au Liban, des marches pour la paix inter confessionnelle. « À la suite d’un raid mené le 26 novembre par les miliciens du Hezbollah et du mouvement chiite Amal pour terroriser la population de la banlieue populaire de Beyrouth, les mères vivant dans deux quartiers adjacents – Ain El Remanneh et Chiyah – sont descendues dans la rue, main dans la main, pour conspuer la violence. » Lire cette belle action dans Le Courrier international >>

En Orient, la joie du baptême !

L’Oeuvre d’Orient fait paraître aujourd’hui un article de sa série sur les femmes héroïques au Moyen-Orient, cette fois-ci celui-ci est consacré aux soeurs du Bon Pasteur au Liban.

« À Shaïlé au Liban, les sœurs du Bon Pasteur accueillent des filles orphelines ou en grandes difficultés. Transformées par l’ambiance de paix, de respect et d’amour dont elles ont tant besoin, certaines découvrent la foi, comme nous l’explique une sœur dans une lettre.

p3 Liban joie baptême

Ainsi, après 6 mois de préparation avec une ardente soif et l’espérance d’arriver à la grande fête attendue, 4 jeunes ont reçu le baptême. Rouda, 21 ans, dans la maison depuis 3 ans, a été touchée par le témoignage et les valeurs chrétiennes des religieuses : « J’ai senti que Jésus est la raison derrière tout ce que j’ai vécu, et Il était présent avec moi, surtout chez les sœurs, je le voyais en elles dans leurs actions. Il est magnifique ce Jésus qui nous aime sans condition ». » Lire la fin de l’article ici >>

Prière du Pape pour le « cher peuple libanais »

Dimanche 19 novembre, au cours de l’angélus, le pape François a adressé une  « pensée particulière » au « cher peuple libanais ». Appelant à « la stabilité du pays », il a prié pour que le pays du Cèdre « puisse continuer d’être ‘un message’ de respect et de coexistence aussi bien pour le Moyen-Orient que pour le monde entier. »

Explications sur la crise au Liban, avec Terre Sainte Magazine

Un « couloir humanitaire » entre le Liban et la France

Quelque 250 Syriens et Irakiens vont arriver en France d’ici à neuf mois, rapatriés depuis le Liban par des communautés religieuses. C’est une première. En passe d’être signée par le ministère de l’intérieur, la Communauté de Sant’Egidio, la Fédération protestante de France, la Fédération de l’entraide protestante et la Conférence des évêques de France, cette opération européenne a été baptisée « Couloirs humanitaires ».

Les communautés religieuses vont signer un protocole avec la Place Beauvau. Elles choisiront leurs candidats à la réinstallation sur des critères de « vulnérabilité », ou sur les « liens familiaux ou culturels forts avec la France ». Ensuite, elles paieront le transport des réfugiés et assureront leur logement et leur prise en charge en France durant un an.

Le cas de ces 250 personnes réactivera l’usage du « visa humanitaire », puisque c’est ce document qui leur sera délivré. En 2016, la France en a délivré 2 745 à des Syriens et 1 369 à des Irakiens, mais la baisse d’octroi de ce laissez-passer aux Irakiens (– 45 % en 2016) inquiète les autorités religieuses. En conclusion de leur assemblée de printemps à Lourdes, les évêques français avaient en effet demandé aux autorités « de ne pas relâcher leurs efforts pour aider les minorités vulnérables, comme les yézidis et les chrétiens ».

A lire dans Le Monde