Fraternité ou autonomie ?

Mgr Aupetit dans Le Point :

Il me semble très heureux que tout le monde ait pu s’exprimer, car les décisions qui seront prises vont avoir des conséquences durables sur nos façons de vivre et les valeurs qui les sous-tendent. Nous sommes, en effet, à la croisée des chemins entre deux visions sociétales. D’un côté, une société basée sur la fraternité où la personne est qualifiée par les relations qu’elle entretient avec autrui. Dans cette situation, la loi protège les plus vulnérables. D’un autre côté, une société individualiste où chacun revendique une autonomie. Dans ce cas, la loi s’ajuste au désir individuel avec le risque de revenir au droit du plus fort, du plus riche ou du plus puissant.

Seniors en or

Dans Le Point, on se préoccupe des vieux !

Sawang Janpram a remporté la victoire sur 100 mètres mais aussi la médaille d’or au disque et au javelot – il est à 98 ans la vedette incontestée des premiers Jeux nationaux pour les seniors organisés cette semaine en Thaïlande.

J’ai vérifié que mon identité ne se réduisait pas aux activités que je pouvais mener

Vous traversez une épreuve de santé avec le syndrome de Guillain-Barré, maladie auto-immune du système nerveux. Comment le vit-on dans vos responsabilités ?

Cardinal Vingt-Trois : J’ai partagé modestement la condition des malades, expérimenté la dépendance. J’ai vérifié que mon identité ne se réduisait pas aux activités que je pouvais mener. C’est une leçon de vie, parce que beaucoup de gens ont tendance à juger la valeur des autres par ce qu’ils font, l’image qu’ils donnent d’eux-mêmes, pas par leur existence propre.

Lire l’entretien dans Le Point