Un label pour une conversion écologique

Catholiques, protestants et orthodoxes ont décidé de créer ensemble un label Eglise Verte,; pour encourager les communautés à vivre une véritable conversion écologique :

Le label est un outil à destination des paroisses et Églises locales ainsi que des oeuvres, mouvements, monastères et établissements chrétiens qui veulent s’engager pour le soin de la création.

Vous voulez vous engager dans cette démarche ? Rendez-vous sur le site egliseverte.org !

Une maison de retraite qui donne le sourire

Le quotidien de l’écologie Reporterre dresse le portrait d’une maison de retraite pas comme les autres.

À Nancy, la maison de retraite Simon-Bénichou est un lieu ouvert sur son voisinage, où les pensionnaires vivent la fin de leur existence au contact notamment d’écoliers.

Dans ce lieu de vie à part entière, les résidents vivent environnés de poules, d’enfants, de ruches. Un marché, des animations et la gestion d’un compost de quartier y ont trouvé leur place.

Un beau moyen de revenir aux fondements de l’encyclique Laudato Si du Pape François, rappelant que « tout est lié », depuis l’attention portée à la Vie et à la nature jusqu’à l’importance des liens sociaux et de la transmission. Une illustration de lutte contre ce que le Pape qualifie de « culture du déchet ».

A lire pour aborder 2018 avec le sourire.

« Heureux les sobres ! … »

sans-titre« … vivre l’espérance de Laudato Si » : c’est le titre de la session 2018 du Ceras, qui se tiendra du 29 janvier au 1er février 2018 au Centre Sèvres à Paris.

Le changement climatique fait déjà son œuvre, les liens sociaux se fragilisent : face à de tels défis, chacun peut éprouver une certaine impuissance. Pourtant, « nous chrétiens, avons les meilleures raisons de nous mobiliser : non pas la peur mais l’espé­rance qui jaillit de notre regard sur la Création », plaide Fabien Revol théologien. Entrer dans une dynamique d’espérance en analysant la complexité de la situa­tion, en partageant des expériences de sobriété heureuse, en visitant des lieux où s’inventent des réponses aux défis sociaux et environnementaux : voilà ce que pourront vivre les participants à cette session du Ceras.

Le programme et toutes les infos pratiques en cliquant ICI

Le Pape François hausse la voix contre les armes nucléaires

Lors de l’angélus de ce dimanche, le Pape François a réaffirmé la position de l’Eglise contre les armes nucléaires, alors même que le Prix Nobel de la Paix était remis, le même jour, à la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires (ICAN). On peut lire dans un article de Courrier International que l’ICAN est une coalition regroupant des centaines d’ONG à travers le monde, ayant œuvré en faveur d’un traité d’interdiction de l’arme atomique, adopté en juillet par 122 pays, mais ratifié à l’heure actuelle par seulement 3 pays… parmi lesquels le Saint-Siège.Lire la suite

3 jours de prière pour la pluie dans les Hautes-Alpes

Notre département connaît depuis six mois une sécheresse terrible. Certes, pour parler de la beauté de notre région, chacun est fier de mentionner ses 300 jours par an de beau temps. Mais en réalité, la situation est dramatique pour chacun d’entre nous.

Je vous invite donc à trois jours de prière pour « demander la pluie », les 8, 9 et 10 décembre prochain.

Lire la suite

Zero déchet et sobriété heureuse

Un entretien intéressant à lire, publié sur le site Reporterre, sur le mode de vie zéro déchet. Reporterre a interrogé Béa Johnson, leader du zero waste, et qui a publié en 2013 un livre synthèse : Zero déchet. Si l’information ne manque pas actuellement sur cette démarche qui séduit toujours davantage, l’article a au moins l’avantage de la présenter sous un angle non moralisateur, comme un moyen d’habiter autrement le monde, une forme de sobriété heureuse. En droite ligne de l’encyclique du Pape François. Lire la suite

Nicole Ferroni, Pape François : même combat ?

sans-titreAprès le cri d’alarme de 15.364 scientifiques sur l’état de la planète, relayé en France par le journal Le Monde, la dernière chronique de Nicole Ferroni sur France Inter résonne en effet en écho avec un certain nombre de points de Laudato Si, l’encyclique du Pape François, de manière tonique et sincère.

On peut l’écouter ICI.

Pour les retardataires ou les consciencieux, on peut relire l’encyclique en cliquant et, pour les faignants, on peut, parmi d’autres excellentes recensions, lire la contribution de Christian Mellon sj aux Semaines Sociales de Rueil sur « Laudato Si : continuités et révolution » en cliquant ICI.

Dernières nouvelles de l’homme ?

« Le christianisme est peut-être une spiritualité, mais c’est alors une spiritualité de l’Incarnation. Insister trop sur le spirituel, en oubliant la chair, c’est conforter à la fois l’hybridation de l’homme avec la machine, mais aussi la rupture de l’homme avec les autres vivants. C’est être encore sous l’influence du paradigme technocratique, sans s’en apercevoir.
Car ce paradigme affecte aussi notre rapport au religieux : qu’il s’agisse de la mindfulness, où la méditation s’éloigne de la prière pour devenir une technique de bien-être ; du jihadisme où l’on prétend atteindre le paradis en appuyant sur un détonateur ; ou même de ce mélange de psychologisme et de pseudo-pentecôtisme où l’Esprit saint ressemble à un logiciel qui se télécharge quasi instantanément et vous confère le repos ».

Fabrice Hadjadj et Benjamin Fayet, sur Aleteia

Les castors sont entrés dans Paris (enfin presque)

Plusieurs castors ont été observés dans l’Essonne. / enskanto – stock.adobe.com

C’est La Croix qui nous donne cette bonne nouvelle :

Chassé pour sa fourrure, sa chair, ou à cause des dégâts qu’il commettait sur les arbres , le castor d’Europe à queue plate étroite avait disparu d’Île-de-France il y a environ deux siècles. Au début du XXe siècle, ses représentants se réduisaient à quelques dizaines d’individus dans le sud de la France. Puis le castor fut l’une des premières espèces classées et protégées au niveau national en 1968 et suivie par l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (depuis 1987).

Si le castor a reconquis spontanément la vallée du Rhône, les naturalistes ont également réalisé 26 réintroductions entre 1960 et 1996 dans l’Est et le long de la Loire, près de Blois. En revanche, en Île-de-France, il vient d’arriver spontanément.

La réintroduction des castors est une réussite en termes d’écologie et de biodiversité. En octobre dernier, on observait des castors dans 53 départements, dont une petite dizaine d’individus en Essonne et Seine-et-Marne.

Des faucons sur une église

Un nichoir à faucon pèlerin a été installé sur le clocher de l’église de l’Annonciation de Vaise, à Lyon. Interview de Cyril Frey

Quand le cardinal Barbarin a lancé la délégation diocésaine à l’écologie, l’idée était de proposer des mesures concrètes. La pose de ce nichoir est une illustration. Elle a pu se faire grâce à un travail commun de la délégation à l’écologie, de la paroisse Saint-Gabriel de Vaise et de la LPO du Rhône. Pour le diocèse, il s’agit d’une action modeste mais concrète en faveur de la création, en réponse à l’appel formulé par le pape François dans l’encyclique Laudato Si’.

Lire la suite

Les évêques ont du pain sur la planche

Réunis à Lourdes à partir d’aujourd’hui, du 28 au 31 mars, les évêques vont avoir du pain sur la planche. Principaux sujets à l’ordre du jour : la pédophilie, l’approche des éléctions présidentielles et la diversité des catholiques français (avec une intervention du philosophe Pierre Manent). A noter que, d’après La Croix,

À la clôture de leur Assemblée, vendredi 31 mars, ils publieront un texte intitulé Pour de nouveaux modes de vie, l’appel de Laudato’si.

Soutenir et faire connaître les Water Protectors

IMG_7671-1488130657Nous vous en parlions récemment : Etienne Marchadier, un ami de la maison, et Anne Goyer se sont pris d’intérêt pour la cause des Lakotas, qui opposent la sauvegarde de la Création, la préservation de l’eau et le respect des peuples autochtones aux intérêts du lobby pétrolier, soutenu par la nouvelle administration américaine. Cette vidéo explique bien comme les pipelines, par nature, connaissent des incidents en nombre impressionnant. La pollution des terres et de l’eau est presqu’une donnée acquise et ce, d’autant plus que le pipeline qui doit traverser les terres du Dakota sera construit d’une telle manière (notamment par son enfouissement) qu’il sera aussi impossible de détecter que de réparer des fuites.

Etienne Marchadier expliquait fort bien les enjeux, et la mobilisation de nombreux pasteurs et prêtres, dans cet entretien pour Radio Vatican.Lire la suite

« Paix, prière et unité » : le combat spirituel et écologique des Lakotas

REUTERS1990401_ArticoloAux Etats-Unis, dans le Dakota, se mène un combat pour le respect de la Création, pour la viabilité des sols, et pour la dignité de la personne. Les Lakotas se battent contre le lobby pétrolier et, désormais, contre l’administration Trump, pour préserver la viabilité des quelques terres qui leur restent. Leur action pacifique se heurte à des chiens d’attaque, des Humvees, et des fusils d’assaut.

Etienne Marchadier a passé une semaine à leurs côtés, avec Anne Goyer – artiste plasticienne qui entend réaliser une galerie de portraits pour faire connaître ce combat. Il a expliqué le sens de ce combat au micro de Radio Vatican, et notamment les risques manifestes de contamination des eaux et de la terre compte tenu du manque de fiabilité des pipelines.

Il a encore rappelé la prise de position du pape, celle des Jésuites américains ainsi que celle du pasteur John Floberg qui explique simplement son engagement :

Je n’aurais plus pu parler du Christ à ces gens-là si je ne me tenais pas à leurs côtés dans ces combats

L’entretien, sur Radio Vatican.

Le site d’Anne Goyer

La page Facebook d’Anne Goyer

Les jeunes catholiques : désabusés de la politique ?

atelier-consacre-politique-samedi-organise-Simone-associatif-lance-Lyon-Altercathos_0_730_486

Le seul atelier consacré à la politique, samedi, organisé au Simone, le café associatif lancé à Lyon par « les Altercathos ». / Guillaume Poli/Ciric

La Croix est allé enquêté lors de la rencontre annuelle des chrétiens en grande école sur l’intérêt des jeunes catholiques pour les questions politiques. Il en ressort un mélange d’intérêt et de distance vis-à-vis de la politique partisane et de ses débats. L’organisation par les Altercathos, jeune association lyonnaise en charge d’un café associatif, le Simone, d’un atelier sur l’engagement politique montre néanmoins un intérêt certain pour l’engagement politique pris au sens large, jusque dans la vie quotidienne et le vie de quartier :

«Je pense que certains craignent que ce genre de discussion [politiques] ne dégénère, et pensent que l’aumônerie n’est pas forcément le lieu le plus adapté », poursuit l’étudiante en dernière année des Ponts et Chaussées, qui a tout de même organisé, à la rentrée, une soirée autour du texte Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique, publié par le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France. […]

Davantage que ce document – que très peu ont lu –, c’est l’encyclique du pape François Laudato si’qui semble s’être imposée comme nouvelle référence chez les jeunes catholiques. D’ailleurs, parmi les ateliers en petits groupes de la fin de l’après-midi, le seul consacré à la politique était organisé au Simone, le café associatif lancé à Lyon par le mouvement « les ­Altercathos », adepte de l’écologie intégrale.

La terre notre maison commune: défis et espoir !

De la Cop21 de Paris à la Cop22 de Marrakech, «l’impulsion» de Laudato si’, par le card. TurksonZenit a interviewé le président de Justice et Paix, le cardinal Peter Kodwo Appiah Turkson, à l’occasion du colloque organisé le 9 novembre 2016 à l’UNESCO, à Paris, par la Mission du Saint-Siège et le Conseil pontifical Justice et Paix, sur le thème : « La terre notre maison commune: défis et espoir! ». Dans son intervention à Paris, le cardinal Turkson a mis en évidence le « concept clé d’écologie intégrale » dont il a analysé l’évolution dans l’enseignement social de l’Église.

Il constate notamment que, de la COP 21 à la COP 22, le message de Laudato si’, encyclique sociale de l’Eglise, ne cesse d’inspirer les instances internationales, et trace un chemin: « Face à la menace d’une catastrophe environnementale à l’échelle mondiale, je suis convaincu qu’un rayon de lumière a déjà commencé à briser les nuages lourds de l’écologie et à nous apporter ce que le pape décrit comme la chaleur de l’espoir! » Il espère que la « sagesse » de Laudato si’ sera entendue.

Retrouvez son intervention à l’UNESCO traduite par Zenit.

Le Vatican, état vert exemplaire…

capture

« L’encyclique Laudato si’ du pape François ‘a contribué de façon déterminante à accélérer la réalisation et la mise en œuvre du système’, même s’il existait déjà auparavant ‘de façon moins organisée’, souligne le cardinal Giuseppe Bertello, président du gouvernorat de l’État de la Cité du Vatican.

Celui-ci ambitionne de voir le plus petit État du monde devenir ‘un bel exemple d’État vert et non polluant' ».

Voir plus dans La Croix…

« Désormais, les écologistes perçoivent l’Église comme une alliée »

14570676_10210200036215575_1263103504872960464_oA découvrir dans la revue Limite, l’interview de Fabien Revol, philosophe et théologien, responsable de la chaire Jean Bastaire à l’Université Catholique de Lyon auteur de Le Temps de la Création (éd. Cerf, 2015). Extrait :

Hormis quelques réactions critiques très isolées, Laudato Si’ a rencontré un accueil très favorable à la fois chez les écologistes mais aussi du côté des populations et des gouvernements. En 2015 et 2016, le texte occupe la 9ème place des ventes au niveau mondial.

Concernant les gouvernements, il ne faut pas sous-estimer la parole de l’Eglise. Beaucoup de dirigeants sont croyants, de telle ou telle religion, et sont particulièrement attentifs à la parole du Vatican. On ne peut nier le lien entre le succès de la COP 21 – qui a débouché sur la ratification de l’Accord de Paris sur le climat – et l’écho mondial de Laudato Si’ publiée quelques mois auparavant.

A titre d’anecdote sur l’influence considérable de Laudato Si’, une amie m’a rapporté qu’il avait vu l’expression « tout est lié » – leitmotiv de l’encyclique – sur un document officiel de la DDT (Direction Départementale des Territoires, entité présente au sein de chaque préfecture NDLR). Même les documents les plus administratifs sont influencés par le message de l’Eglise !