Lorsque les voies légales sont bouchées…

Une chronique alerte, voire une chronique-alerte, d’Erwan Le Morhedec dans La Vie :

Un gouvernant devrait savoir que, lorsque les voies légales sont bouchées, c’est la rue que l’on emprunte. L’enjeu dépasse la seule PMA, il engage le lien social. Or, cette fois, le pouvoir a souhaité l’organisation d’États généraux de la bioéthique, mais lorsqu’une opposition massive s’y est exprimée, on s’est empressé de la discréditer au prétexte qu’elle serait militante – comme s’il existait d’autre participation que militante à ce type d’événements – et l’avis du CCNE a été rendu comme si ces états généraux ne s’étaient pas tenus.

Rester fidèle(s)

Une chronique d’Erwan Le Morhedec, à propos des douloureux événements qui secouent l’Église :

« Nous devons soigner les blessures. Ensuite nous pourrons aborder le reste. Soigner les blessures […] Il faut commencer par le bas » (Pape François, 2013). Ça ne devrait pas être si difficile car, en bas, nous y sommes jetés. Quand la parole est ainsi discréditée, reste l’humble témoignage.

Comment osez-vous ?!

Koztoujours sort de ses gonds, et met son clavier au service de Jalmalv, cette belle association d’accompagnement des personnes en fin de vie :

Par des mots ignorants et tranchants dans un domaine d’infinie sensibilité, vous avez souillé l’engagement discret et patient de centaines de bénévoles, présents en silence, mais absents des plateaux télé. Vous nuisez à leur rôle essentiel, vous instillez le soupçon et la défiance dans cette relation toujours délicate, ce lien si fragile, entre un patient en fin  de vie et le bénévole qui vient l’accompagner, qui vient l’aimer. Comment osez-vous ?!

 

Oui, par sa mort il a vaincu le mal

La grandeur crée la grandeur ! Très beau billet de Koztoujours !

« Arnaud Beltrame a porté le plus beau visage de la France. Oui, par sa mort, il a vaincu le mal, comme l’a dit Jean-Luc Mélenchon, dans une formule que les chrétiens auront bien entendue. Non que ce mal, l’islamisme rampant qu’a visé le Président de la République, ne rôde plus. Il est là pour longtemps. Mais Arnaud Beltrame l’a recouvert du manteau du Bien, il lui a imposé le silence ».

Des cathos et des livres

Si vous ne l’avez pas encore vu passer, ce billet de Koz présente d’excellentes idées de lecture en ce début d’année.

Comment peut-on être catholique ? Comment peut-on être encore catholique aujourd’hui ? Question de principe et questions d’application. Question d’actualité quand cette rentrée littéraire nous offre, sans même être exhaustif, cinq ouvrages pour souffler un vent frais sur l’Église de nos jours.

Et Koz de nous présenter les sorties livresques de Denis Moreau, François Bégaudeau, Julien Leclerq, François Huguenin et Patrice de Plunkett. Un billet à lire pour se mettre en appétit.

Une nation éducatrice ?

« À travers une vision globale et percutante, toute entière inspirée de notre vocation à tous, Marc Vannesson propose une nouvelle alliance, une alliance éducative, indispensable et fondatrice pour répondre aux enjeux économiques, sociaux, ou sécuritaires du pays.

C’est un prisme, c’est une disposition d’esprit, c’est une nécessité : nous devons tous être éducateurs. Plus qu’une start-up nation, faire de la France une nation éducatrice, voilà bien le socle d’une refondation enthousiasmante ».

Koz, chez koztoujours