La sainteté n’est pas la perfection

Billet du regretté Jean Mercier, daté du 1er avril 2015, et d’une actualité brûlante :

Jean Paul II était loin d’être parfait, et c’est en ce sens qu’il est un saint vraiment intéressant, et un saint vraiment crédible. La sainteté n’est pas la perfection, comme on a eu trop tendance à le penser. Jean Paul II n’est pas un saint malgré ses failles, mais à cause d’elles. Un saint est avant tout un pécheur. Voilà pourquoi il m’est plus facile de prier ce saint imparfait qu’une sorte d’image idéale. Parce que je suis pécheur et imparfait, Karol Wojtyla est à ma mesure, je peux m’identifier à lui : c’est un geste spirituel qu’aucune Légende dorée ne pourra me voler.

Ainsi va la vie d’un diocèse rural…

capture-decran-2016-10-24-a-10-18-33

 

… qui cherche à devenir missionnaire. Le diocèse de Tulle, fort d’une vieille et vive histoire chrétienne mais aussi d’un passé anticlérical pas tout à fait derrière lui, a publié de nouvelles orientations pastorales. Dans celles-ci,  on trouve notamment un appel vigoureux à mettre en place des communautés missionnaires dans chaque village, faisant vivre les petits joyaux architecturaux que sont les églises corréziennes par la prière des vêpres, du chapelet, par l’adoration etc. mais aussi l’annonce d’un regroupement des forces vives du clergé en communautés. Mgr Bestion a-t-il lu Jean Mercier ? Quoi qu’il en soit, les deux hommes en arrivent aux mêmes conclusions !